Sombra [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
the world can always use more heroes
avatar
Sombra
Recrue
Mar 26 Déc - 16:19


   

   
Sombra
Rien ni personne n'est a l'abris du Piratage


►NOM : Colomar
   ►Prénom(s) : Olivia
   ►Age : 30
   ►Nationalité : Mexicaine
   ►Profession : Hackeuse professionnelle, reconnu comme terroriste dans de nombreux états dans le monde.
   ►Groupe : Talon
   ►Avatar : Sombra
   ►Équipement :
Pistolet Mitrailleur :

Personnalisée pour ses besoins personnels, le pistolet mitrailleur de Sombra cumule des éléments issue d'un modèle Allemand ainsi que d'un modèle américain. De l'Allemand, il a conserver un design compact, mais confortable d'utilisation permettant ainsi de rester facilement précis, ce qui est essentiel pour une femme qui reste une spécialiste informatique avant d'être un soldat. En revanche, de l'américain, il a conserver une cadence de tir infernale : s'il était alimenté par des bandes de cartouche et non des chargeurs, le pistolet mitrailleur de Sombra pourrait atteindre la cadence de tir de 1 200 coups par minutes, une cadence de tir la rapprochant davantage d'une mitrailleuse lourde. De ce fait, malgré une taille de chargeur honorable de 60 cartouches, l'arme consomme le chargeur en trois secondes seulement, nécessitant des rechargements fréquents. Elle est également chambrée dans un petit calibre, ce qui la rend moins efficace contre les cibles en armure et incapable d'infliger le moindre dégât a un véhicule blindé, même léger.

Combinaison :




Réaliser dans les meilleures matières que peuvent actuellement fournir les complexes militaro-industriel pour les soldats, indiquant qu'elle fut sans doute voler avant d'être personnalisée par sa propriétaire actuelle, la combinaison de Sombra est un outil des plus efficace prouvant qu'elle ne vit plus totalement dans ce monde, mais également dans le numérique : connectée en permanence au réseau internet, elle dispose ainsi d'informations en temps réels et d'un affichage tête haute aussi efficace que celui des soldats d'élite. Mais les particularités de cette combinaisons sont double : la première est d'intégrer dans la main des dispositifs lui permettant de se connecter a distance a n'importe quel dispositif informatique, de la serrure électronique d'une porte jusqu'aux nanomachines d'un individu, en passant par un Omniaque. La seconde est un système de camouflage optique améliorant également les capacités musculaire, permettant un déplacement bien plus rapide, mais dans un laps de temps très court.

Transducteur :




Le Transducteur est une technologie rare, invention d'Overwatch dérobé par Sombra dans des circonstances mystérieuse, qui utilise la même technologie que celle permettant a Tracer de se maintenir dans la réalité. En jetant une sorte de grenade, Sombra peut se téléporter en réactivant l'objet sur le lieu où retombe la grenade afin de pouvoir échapper a un poursuivant trop acharné ou au contraire préparer des attaques en traîtres. Ironiquement, cette technologie est inspirée d'un jeu-vidéo des années 90, mais contrairement a son  modèle, elle ne permet pas de se téléporter dans le corps d'individu pour les faire exploser de l'intérieur, une sécurité s'active pour éviter ce genre d'accident.

IEM :




Peut-être l'une des capacités les plus dangereuses de Sombra, sa combinaison dissimule également une surcharge permettant d'activer une vague d'énergie IEM autour d'elle, désactivant instantanément tous les systèmes électroniques. Particulièrement dangereuse pour les Omniaques, elle est également redoutable contre les organiques a une heure ou la technologie assiste l'humain dans de nombreux domaine. Elle pourrait même permettre d'accomplir un meurtre sans que Sombra n'ai besoin de toucher sa victime, en prenant pour cible une personne dotée d'un Pacemaker par exemple. Toutefois, le fait de devoir s'approcher très près de ses adversaires pour pouvoir l'utiliser rend cette capacité dangereuse et force la jeune femme a en faire usage avec prudence.

   ►Avis sur la chute d'Overwatch : Overwatch était corrompu, il n'a été que l'instrument de ceux qui détiennent le vrai pouvoir dans ce monde. S'en sont-ils rendu compte ou non ? Sombra s'en moque, mais force est de constater que leurs maîtres a fini par les trahir en les abandonnant a la vindicte populaire. Elle n'a donc en réalité pas vraiment d'avis a ce sujet, ce n'est qu'un paramètre a prendre en compte dans sa mission personnelle.
   ►Si concerné(é) ou au courant, un avis sur le rappel des ex-agents d'Overwacth ? Bien qu'elle n'ai évidemment pas reçu l'appel de Winston, une hackeuse aussi bien informée que Sombra n'a pas manquer les récents rapports sur les activités d'anciens membres d'Overwatch. Elle sait qu'il lui feront obstacle, car leurs bons sentiments et leurs âmes héroïques les empêchent de regarder la réalité de ce monde en face. Lena Oxton est particulièrement dans son collimateur, peut-être a cause de sa popularité. En revanche, Sombra entretien un certain respect pour Jesse McCree, voire peut-être même plus… Mais l'activité des membres d'Overwatch, ancien comme nouveau, peut aussi représenter une opportunité formidable : après tout, leurs anciens maîtres n'apprécierons sans doute pas de voir leurs anciennes marionnettes mettre en péril leurs œuvres...
   ►Avis sur les Omniaques : La crise Omnium a détruit le Mexique. Sombra pourrait haïr les Omniaque pour cela, mais elle a observée la cruauté du genre humain alors que la petite orpheline qu'elle était n'a survécu que grâce a ses talents innées pour l'informatique. C'est pour cela qu'elle a rejoint le gang de Los Muertos et elle n'a toujours aucun  regrets aujourd'hui. De ce fait, humain ou Omniaque, cela n'a plus aucune importance a ses yeux.
   ►Une prochaine guerre, serait-ce probable ? Seulement si EUX le veulent. Il est toujours difficile de deviner leurs actions et leurs intentions, mais Sombra s'efforce de leurs mettre des bâtons dans les roues aussi souvent que possible, car il s'agit de la seule façon de les forcer a se compromettre et donc de faire tomber les masques.
   ►Des détails significatifs ? Pour les Hackers du monde entier, Sombra n'est pas unique, mais l'on se réfère a elle par l'appellation « Groupe Sombra ». Elle est en réalité un « Stand Alone Complex ». Ses actions d'éclats influence le monde et pousse d'autre a utiliser ses symboles afin de se revendiquer de son action, ce qui rend sa poursuite par les autorités bien plus complexe. Si bien des gouvernements en ont fait une terroriste a abattre, elle est aux yeux de nombreux peuples défavorisé et abandonner par la société une héroïne, une icône qui inspire le peuple. Cette réputation la flatte et elle joue de sa popularité en  entretenant son image, notamment parce qu'elle espère que ceux qui contrôlent le monde apprendrons a la craindre.

   

   





   

   

   
   
Los Muertos :



Sombra est née au Mexique il y a trente ans, pendant la crise Omnium. Comme beaucoup d'autres, son pays fut ravagé par la guerre et cette dernière n'épargna pas la petite Olivia Colomar : ses parents figurent parmi les victimes du conflits. Furent-ils les victimes d'une attaque des machines, d'un bombardement aveugle de l'US Air Force, ou encore des exactions des cartels de la drogue ou de l'armée Mexicaine ? Personne ne le sait, pas même leurs filles, et cela n'avait aucune importance. Car la vie dans les ruines de Mexico était plutôt une épreuve de survie quotidienne, pas du genre de celle que les occidentaux faisait pour jouer aux « bouffons du peuple » a la télévision avant le début de la guerre. Le quotidien dans une ville en ruine est de faire en sorte de trouver de quoi survivre, c'est-à-dire de la nourriture, ou de l'argent ou des tickets de rationnement afin de pouvoir s'en procurer. Pas question de rechercher hygiène ou confort au milieu des ruines, car ses extras n'étaient pas accessible aux laisser pour compte aussi aisément. Pour pouvoir survivre, outre échapper aux combats et aux bombardements quotidien, il fallait disposer de talent particulier, car rien n'est plus cruelle que la vie au milieu de la jungle urbaine, ou, dans l'espoir de gagner un jour de plus, l'ami d'hier pouvait devenir l'assassin de demain.

C'est dans cet environnement, cruel et impitoyable, que Sombra grandit. La guerre cessa alors qu'il n'y avait finalement plus grand-chose a détruire, si ce n'est des vies supplémentaires que beaucoup considéraient sans doute comme inutile. Olivia Colomar appris a se débrouiller dans ce paysage de paix étrange qui s'installa : bien sûr, il y avait de nombreuses ruines a déblayer, mais de nombreux systèmes informatiques étaient encore en état de marche, simplement désactivé, et nécessitait quelques réparations afin de pouvoir fonctionner. D'autre refusaient de livrer leurs secrets, verrouiller par des anciens propriétaires sans doute mort pendant la guerre qui n'étaient pas revenu afin de réclamer leurs biens. Cet environnement si hostile offrit a Sombra une chance de salut : elle se rendit compte qu'elle était naturellement douée pour ce genre de chose, comme si la compréhension de ses systèmes était pratiquement innée. Elle se lança dans des défis de plus en plus difficile et consulta tous les documents qu'elle put trouver dans les ruines des maisons de la classe moyenne afin de pouvoir parfaire ses connaissances et se rendre indispensable aux yeux de nombreuses personnes. La gamine s'assurait ainsi de pouvoir accéder a la nourriture, voire même d'avoir un endroit ou se laver ou dormir, ce qui était très rare pour les personnes comme elle, issue de la couche la plus basse de la société.

Les riches ne tardèrent pas a déployer les efforts nécessaires afin de se reconstruire : Guillermo Portero, un ancien soldat, parvint a se faire élire président du Mexique, puis a la fin de son mandat, il fonda LumériCo, une entreprise d'énergie qui parvint rapidement a s'imposer dans la reconstruction du pays. En réalité, Portero profita de sa position d'ancien président pour faire jouer ses relations et corrompre bon nombre d'officiel pour s'assurer d'obtenir les marchés. L'ascension de LumériCo se fit au dépend du petit peuple mexicain : une élite riche s'enrichit plus encore et fut capable de vivre dans un luxe opulent pendant que le peuple mourrait de faim et restait très pauvre, exploité par la haute société. Olivia se retrouvait du mauvais côté de la barrière et si elle parvenait a améliorer ses talents, sa situation semblait sans aucun espoir. Pourtant, un jour, un groupe vint a sa rencontre : les cartels avaient peut-être perdu de l'influence suite a la guerre, mais cela ne signifiait pas que les riches allaient pouvoir contrôler le Mexique sans que le peuple ne résiste : plusieurs laissé pour compte, humain comme Omniaque, s'était regroupé au sein d'une organisation, un gang de rue nommer Los Muertos. Ils avaient bien remarquer les talents d'Olivia et ils lui proposèrent un marché simple : leurs protections, contre les talents en informatique de la jeune fille.

Cette dernière accepta sans réellement réfléchir : certes, les méthodes de Los Muertos n'étaient pas des plus légales : la « protection » qu'ils offraient au plus démuni n'était ni plus ni moins que du racket, mais le crime organisé semblait préférable au chaos et de toute façon, personne ne pouvait revendiquer d'être moral au Mexique. En ayant accès au moyen du gang, elle put améliorer ses capacités et s'attaqua de nombreux systèmes du gouvernement mexicain. La jeune fille devenait femme, adoptait le look flashy du gang, se fit tatouer un symbole de tête de mort sur le visage, adopta une coiffe punk et customisa son premier pistolet mitrailleur tout en s'attaquant a des systèmes de plus en plus redoutable. Mais n'importe quel spécialiste informatique vous le dira : en matière de hacking, aucun système de défense n'est éternel et l'attaquant aura toujours de l'avance sur le défenseur. En réussissant de plus en plus d'infiltration et de vol de donnée sensible afin de servir la cause révolutionnaire de Los Muertos,  Olivia devint de plus en plus confiante et se coupa de plus en plus de la réalité pour le monde numérique : si elle changeait souvent de planque pour des raisons évidente de sécurité, elle devenait de plus en plus sûre d'elle-même, incapable d'envisager ne serais-ce que l'échec. Cette confiance, ce sentiment de toute puissance propre a la jeunesse allait causer sa perte.


Stand Alone Complex :



Car un jour, sans même réellement le vouloir, Olivia mis les doigts dans un engrenage qui dépassait largement sa lutte révolutionnaire : en piratant plusieurs fichiers qui lui avait opposé une sacré résistance, elle découvrit quelque chose qui avait fait fantasmer toute sorte d'individu peu recommandable durant des décennies : une conspiration mondiale, un groupuscule contrôlant tous les aspects de la société et s'assurant le pouvoir absolu. Et elle compris également qu'elle n'avait pas été assez prudente : elle avait laissée des traces d'elle-même lors de son infiltration sur le réseau, ce qui signifiait que si elle ne faisait rien, elle serait localisée et éliminer. Dès cet instant, elle compris que sa collaboration avec Los Muertos était terminée. D'ailleurs, il était préférable pour leurs propre sécurité et la cause de la révolution qu'elle disparaisse sans laisser de trace, sinon, les conspirateurs ne feraient sans doute pas de quartier et ferait éliminer le gang en entier, déstabilisant encore un peu plus le Mexique et laissant définitivement les pauvres entre les griffes des puissants et même si elle n'aimait pas spécialement tous les membres de Los Muertos, Olivia n'était pas décider a avoir leurs morts sur la conscience. Elle restait une pro et ferait les choses comme une pro. Mais la première chose qu'elle devait faire, c'était faire disparaître Olivia Colomar.

Elle effaça alors ses traces du mieux possible, allant même jusqu'à pirater tous les systèmes informatiques d'état afin de détruire son identité. A son insu, certains fichiers la concernant ne furent toutefois pas détruit et l'organisation qu'elle pourchassait les détenaient toujours… Ou au moins la Fédération de Russie. Elle allait désormais régulièrement changer de nom, mais décida de se construire avant tout une « identité virtuelle » et adopta le pseudonyme de Sombra. Maintenant une femme accomplie et débrouillarde, elle voyagea a travers le monde et vendit les services de Sombra au plus offrant, en réalité, elle recherchait avant tout des opportunités de pouvoir poursuivre son enquête sur l'organisation. Car si elle avait bien faillit se brûler les ailes une fois, ce n'était pour autant pas une raison d'abandonner et elle venait de faire preuve de sa première qualité : son adaptabilité. Elle avait fait disparaître les tatouages pouvant la relier a Los Muertos, changer de coiffure, passant de la crête a un side-cut plus féminin, adopta un nouveau maquillage, mais conserva toutefois le symbole de la tête de mort afin de la représenter, ce qui était dangereux, mais lui semblait en même temps très adapté a l'iconographie des pirates, sont les hackers se voulaient être les dignes successeurs.

Espionnage industriel, révélation de scandale, sex-tape de people, blanchissement d'argent sale, il n'y a pas de domaine ou l'informatique est inutile, ce qui signifie que Sombra devenait de plus en plus recherchée. Elle ne se déplaçait jamais en personne, préférant communiquer par informatique interposer et changeait souvent de pays et de nom en se fabriquant une fausse identité afin d'être certaine de ne jamais être suivit. L'argent gagné avec ses contrats lui servait a poursuivre ses recherches, mais elle s'assurait de signer les forfaits qui étaient proche de son sujet ou visait a révéler la corruption des puissants, ce qui lui permettait d'augmenter ses tarifs auprès de ses clients, mais aussi sa popularité auprès des utilisateurs d'internets, les hackers passant facilement pour les « chevaliers blancs » de la toile. Cette popularité flattait l'égo de Sombra qui essayait donc de l'entretenir, même si elle est toujours capable d'avoir un respect sincère pour les compétences d'autrui. Lors de la chute d'Overwatch, elle parvint a découvrir des liens entre l'organisation onusienne et cette conspiration qu'elle recherchait, ce qui ne l'amena pas a défendre l'organisation, mais attira sur elle la curiosité d'une autre qui recherchait des talents a engager afin de pouvoir étendre ses activités.

Cette organisation est actuellement connu sous le nom de Talon et est considéré comme Terroriste dans la plupart des états du monde. Il est difficile de connaître les objectifs de Talon, ils restent un mystère, y compris pour Sombra, mais ils semblent décider a provoquer un nouveau conflit entre les Omniaques et les Humains. Ils approchèrent la hackeuse afin de pouvoir s'offrir ses services. Rejoindre Talon était une opportunité unique pour Sombra : d'abord parce qu'elle pourrait bénéficier de la protection et des moyens que pouvait lui offrir une organisation aussi importante que celle-ci, qui avait été capable de tenir tête a une organisation aussi importante qu'Overwatch, mais aussi parce qu'elle pourrait profiter de tout ses moyens et de sa position afin de pouvoir poursuivre son propre agenda. Les conséquences d'être associée a un mouvement du terroriste international ne lui vinrent même pas a l'esprit : elle vivait depuis bien trop longtemps dans son monde et ne recherchait rien d'autre que découvrir ce complot. Elle est d'ailleurs la seule a réellement connaître les motivations qui la pousse a vouloir découvrir l'identité de ceux qui gouvernent réellement le monde : voulait-elle les faire tomber ou simplement se servir de cette information afin de tenter de prendre le dessus sur eux ? C'est une question qui reste encore aujourd'hui un mystère, mais Sombra accepta de rejoindre le Talon en se montrant a ses membres a visage découvert.


Action contre LumériCo :



Travailler pour Talon offrit a Sombra de nombreuses nouvelles opportunités : elle pouvait désormais s'offrir le matériel le plus sophistiqué afin de pouvoir encore transcender ses talents. Grâce a Talon, elle fabriqua son nouveau pistolet mitrailleur, un chef d’œuvre pour une femme restant bien plus un hacker qu'un soldat, et déroba le Transducteur au nez et la barbe de Winston, l'un des scientifique les plus importants d'Overwatch. Sa combinaison a également été volée dans un complexe militaro-industriel américain et adapté a sa morphologie ainsi qu'à ses goûts personnels en matière de vêtements. Elle suivit toutefois un entraînement au combat plus intense : certes, Los Muertos lui avait appris a se défendre, mais certaines opérations qu'elle devait mener pour le Talon exigerait sa présence directement sur le terrain, ce qui signifiait qu'elle devrait muscler son corps et apprendre a réagir non plus comme une bête traquée défendant sa vie, mais un véritable soldat : une nécessité lorsque l'on est appeler a faire équipe avec des êtres aussi étrange que Reaper, l'ancien leader de BlackWatch, ou encore Widowmaker, un assassin a l'esprit totalement reconditionner par le Talon. Une femme qui n'était pas seulement effrayante, mais sonner comme un avertissement : si le Talon réalisait qu'elle se servait d'eux, elle pouvait finir comme elle où pire encore…

Cela n'empêcha pas Sombra de poursuivre son propre agenda, comme elle le prouva récemment encore en revenant sur les lieux de son enfance. LumériCo se préparait a annoncer l'ouverture de sa première centrale nucléaire destinée a alimenter Mexico et Sombra tenait a offrir un petit coup de main a ses anciens amis de Los Muertos. Elle s'attaqua aux données de LumériCo, même si elle ne le fit pas seulement pas par bon sentiment, mais pour ses intérêts : elle savait que Guillermo Portero était lié d'une façon ou d'une autre avec la conspiration et tenait, si elle ne pouvait pas le faire chuter, au moins a le compromettre. Ses actions ne furent d'ailleurs pas sans risque pour elle-même, car après avoir pirater la boite mail personnel de Portero et publier plusieurs mails prouvant la corruption qu'il pratiquait avec les officiels de l'état mexicain, elle impliqua également Sanjay Korpal, un agent de Vishkar Corporation… Et l'un des leaders du Talon. L'action de Sombra fit assez de bruit pour entraîner le déclenchement d'une révolution a Mexico, mené par Los Muertos, qui mena a l'emprisonnement temporaire de Guillermo Portero, malgré sa position officielle de déni. Il fut toutefois libérer une fois les troubles calmé, sans doute aider par la Conspiration.

Sombra ne rendit pas les armes pour autant, puisqu'elle fut envoyée en mission en Russie en compagnie de Reaper et Widowmaker dans le but d'assassiner Katya Volskaya, la dirigeante de Volskaya Industries et Présidente de la Fédération de Russie en personne ! Mais pour Sombra, Volskaya représentait une opportunité des plus intéressantes, car elle était liée a la Conspiration et pouvait fournir des informations essentielles sur cette dernière, si elle parvenait a faire échouer la mission. La résistance acharnée des gardes Russe offrit a Sombra l'opportunité parfaite lorsque Reaper et Widowmaker furent tenu en échec, elle s'élança et parvint a rattraper la présidente dans son bureau. Là, elle révéla son plan, annonçant qu'elle n'avait aucune intention de l'assassiner, mais simplement de s'en « faire une amie », montrant des informations que la Russe ne tenait pas a voir rendu public : Volskaya Industries, qui travaillait pour le pays le plus foncièrement anti-omniaque de la planète, tenait les technologies qu'il employait contre ses derniers… Des omniaques eux-mêmes ! Katya fut contrainte d'accepter le marché de Sombra, et cette dernière se retira en annonçant a ses deux collègues courroucé l'échec de la mission. Mais pour la présidente Russe, il était hors de question de laisser la Mexicaine s'en tirer aussi facilement : elle fournit un dossier a l'héroïne Russe Zarya contenant le véritable nom de Sombra ainsi que des informations que seul Talon et la Conspiration disposait sur elle afin de l'envoyer sur ses traces et la neutraliser.

Zarya était une guerrière compétente et dévouée, patriote et loyale, mais elle n'était pas une très bonne espionne et employa les méthodes les moins discrètes pour mener son enquête. Profitant de sa popularité au sein des milieux des Hackers, Sombra fut capable de localiser ses poursuivants en Afrique et pirata l'assistant Omniaque fournit par Volskaya a Zarya afin de pouvoir s'assurer une police d'assurance. Si la Russe n'était pas particulièrement habile, elle était déterminée et obstinée et elle parvint finalement a localiser la planque de Sombra a Dorado, malgré l'absence totale de coopération de la part de LumériCo. Coincée, la pirate tenta de s'enfuir, mais fut coincée par l'un des projectiles les plus perfectionné de l'arme gigantesque de Zarya. Alors, elle activa la neutralisation de l'Omniaque ainsi que l'autodestruction de sa planque : forçant Zarya a choisir entre elle et la « vie » de l'Omniaque. Même si elle détestait les machines, la pirate informatique misait sur l'héroïsme et la compassion de la Russe pour sauver sa vie. Elle partagea également une information avec Zarya afin de faire douter cette dernière du bien-fondé de sa mission. Nul ne sait ce que la Mexicaine a révéler a l'héroïne de la patrie et championne olympique d'haltérophilie, mais cette dernière laissa filer sa proie et sauva l'existence de l'Omniaque. Aujourd'hui, Sombra attend les prochains ordres du Talon en restant a l’afflux des prochains mouvements de la Conspiration, espérant bien qu'il finirons par faire le faux pas qui lui permettra de les repérer.

   
   
   

   

   



   ►Pseudo :
Texte ici
   ►Comment avez-vous connu le forum ?
***
   ►Une remarque ? ***
   ►Avez-vous un double compte ? Oui [Claire de Normandie]
   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Gabriel Reyes (?)


 ►Localisation :
Dans les ombres


 ►Affiliation :
Talon occasionnellement


 ►Equipement :
Pompes funèbres : Deux fusils à pompes

the world can always use more heroes
avatar
Le Faucheur
Death takes us all
Mer 27 Déc - 14:41

Re-bienvenue Claire !
Je regarde ta fiche dès aujourd'hui, cela promet !!
Reapy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Gabriel Reyes (?)


 ►Localisation :
Dans les ombres


 ►Affiliation :
Talon occasionnellement


 ►Equipement :
Pompes funèbres : Deux fusils à pompes

the world can always use more heroes
avatar
Le Faucheur
Death takes us all
Lun 1 Jan - 1:19



Tout peut être piraté, même les gens.

Toutes les portes que sont les opportunités sont gardées par autant de serrures de bronze, d'argent ou d'or. Comment acquérir les clés pour prétendre à agir sur le monde ? La règle voilée sous des discours de langues de bois veut que la naissance soit le premier pas vers un trousseau bien fourni. L'argent et les relations qui en découlent sont le moteur qui permet à une élite d'ouvrir ses portes en utilisant la basse population comme paillasson.
Mais une nouvelle ère débute en même temps que les logos violets prennent le contrôle de nos machines : une qui entend démontrer que chaque porte n'est qu'un léger contre-temps contournable par bien des moyens et que seule l'information est le pouvoir. Vient ainsi l'ère de Sombra.

J'ai adoré ta fiche, je l'ai dévoré ! J'ai trouvé ta façon d'écrire Sombra très juste, pleine de détail et de mystère aussi. Il y a quelques points dans ta fiche qui m'intriguent et j'espère vite avoir des réponses en Rp ! Tu as su donner une profondeur très intéressante à ton personnage et les nombreux détails dont tu nous abreuve sont d'autant plus de plaisir.

Tu es donc validée, et j'ai une grande hâte de te retrouver en jeu !


Boop !








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Sombra [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-