De sable et de sang [ft. Alma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Affiliation :
Agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Emilia possède une armure cybernétique qui recouvre absolument tout son corps et qui lui décuple sa force. Ses armes sont deux grandes épées qui ressemblent fortement a des katana, le manche étant à la fois rétractable et projetable il lui est donc très aisé de se déplacer avec. L'armure d'Emilia lui permet de devenir invulnérable le temps d'un très court instant (10 secondes) lorsque cette dernière est en danger, après avoir puisé cette énergie, Emilia se retrouve dans l'incapacité d'utiliser ses capacités trop exténuée par l'effort que lui demande sa capacité ultime.

the world can always use more heroes
avatar
Emilia Bonhart
La colombe
Lun 13 Aoû - 20:23



  Alma & Emilia
 
«  I won’t give up. I’ll never give up again. »

 
Matariyya est une petite ville d’Égypte, comptant un peu moins de cent mille habitants, la pauvreté fait fuir de plus en plus de monde chaque année. Les bâtiments se dégradent avec le temps, le sable facilitant l'érosion des pierres, seul le quartier le plus riche semble en bon état, mais la ville se meurt. Le chômage a atteint un seuil élevé, la criminalité augmente, et les guerres de clans ont explosées, devenant monnaies courantes dans ces rues. Trafic de drogues, ou bien trafique d'armes, les causes sont nombreuses tout comme les effusions de sang.

Overwatch pense qu'au delà des simples guerres de clans se cache un ennemi plus dangereux, qui profite de ce peuple affaibli autant mentalement que physiquement pour faire passer des armes illégales. L’organisation aimerait comprendre ce qu'il se passe et faire cesser ces activités avant que Talon ne l'apprenne, ce qui pourrait rendre la situation bien plus dangereuse. Une mission de reconnaissance a donc été planifiée, plusieurs agents d'Overwatch auront la mission de repérer et identifier les leaders de ces gangs.

...


Et c'est ainsi qu'en moins de 24h, Emilia se retrouva à l'autre bout du monde, dans un pays ou les températures sont bien trop hautes pour quelqu'un qui a toujours vécu dans l’hémisphère nord. De plus pour sa propre protection, Emilia était équipée de son armure cybernétique sous ses vêtements, ajusté au centimètre près, il était impossible de la détecter ainsi cachée. Cette dernière n’arrêtant pas les balles, l'armure la rendait tout de même plus forte, et donc nécessaire.

Comme on leur avait prévenu à l'agence, une guerre sans fin avait éclatée entre les murs de cette ville. Il fallait être prudent, et emprunter des ruelles étroites pour éviter les coups de feu. L'air était sec, l'odeur qui émanait de cette ville était poisseuse, des corps se jonchaient par ci et la. De temps à autre il fallait enjamber des flaques de sangs, alors que les corps avaient été évacués. Les murs étaient marqués de tous les cotés, par des balles, certains endroits plus que d'autres, sûrement la ou ils exécutaient les gens du gang rival. Emilia avait pu rencontrer quelques personnes, des femmes, des civils, qui n'avaient malheureusement pas pu l'aider pour sa mission.

Après une journée à parcourir des kilomètres et manger plus de sable que dans toute sa vie, Emilia commença légèrement à baisser les bras, alors que la fatigue prenait peu à peu le dessus sur elle. L'air s'était rafraîchi, alors que le soleil commençait doucement à se cacher derrière les bâtiments de pierres. Des tirs se mirent alors a résonner non loin d'elle, pressant le pas, elle se plaqua contre un mur en approchant. La rue d’où prévenait les tirs était assez large, ressemblant à une rue marchande. Il y avait un homme d'un coté, une trentaine d'année, armée d'une arme à cadence rapide, qui semblait viser le coin de la rue. Emilia vu alors deux petites ombres traverser rapidement pour se réfugier dans une petite ruelles. Des enfants ... Le cœur d'Emilia eut un sursaut, alors que des images de son fils défilaient devant ses yeux, bien qu'il n'était plus de ce monde, elle le voyait toujours à travers des flashbacks.

En une fraction de seconde elle se remit sur pieds, et se lança à la poursuite des enfants. L'homme avait cessé de faire feu pour les prendre en chasse. Rapide et puissante de part son entraînement au sein d'Overwatch, il ne lui fallut pas longtemps pour rattraper les jeunes. L'un d'eux pointa son arme vers Emilia, il avait le souffle court, les yeux humides, il semblait paniqué. Emilia aurait pu sortir sa lame qui se trouvait attachée à sa ceinture, rétractée pour ne pas prendre de place, pour le désarmer, mais elle n'en fit rien, levant simplement les mains en l'air. « - Je ne veux pas vous faire du mal. » dit-elle calmement en essayant de se faire comprendre du mieux qu'elle le pouvait. « - Moi ... aider .... toi. » continua t-elle en s'aidant de ses mains. L'enfant sembla lui faire confiance, il pointa alors l'arme un peu plus bas, derrière Emilia.

L'homme se mit a rire, son arme posée sur son épaule, comme persuadé de sa victoire prochaine. Emilia fit quelques pas en avant, se mettant entre lui et les enfants. Il avait toujours un air diabolique sur le visage, il avait sûrement du vendre son âme au diable pour oser s'en prendre a des enfants. Il braqua son arme sur Emilia, en criant une phrase qu'elle n'aurait su déchiffrer, au vu du mouvement de son fusil, elle devina qu'il lui demandait de s'écarter. « - Va crever en enfer. » dit-elle sans se préoccuper de la barrière de langue. L'homme fronça les sourcils est fit feu.

Elle ne cilla pas, se concentrant pour activer sa capacité, un halo doré se dessina tout autour de la jeune femme, tel un bouclier. Alors que les balles auraient du traverser sa peau, elles tombèrent au sol, sans qu'elle ne ressente la moindre douleur. Pendant que son énergie était en train d’être drainé pour alimenter sa carapace, elle tourna la tête pour apercevoir les enfants cachés derrière elle. D'un signe de tête, elle leur demanda de partir. « - Oust. » ajouta t-elle. La seconde d'après, ils n'étaient plus la.  L'homme venait de vider un chargeur entier sur elle, il était remplit de rage, l'effet autour d'Emilia s'estompa, elle faillit trébucher alors que ses jambes étaient lourdes. Elle attrapa son épée, qui faisait la taille d'un bras, elle s’enlaça alors, sachant qu'elle n'avait pas le droit de flancher, elle n'aurait qu'une seule chance. L'homme rechargea son fusil. « - Pute d'américaine. » lâcha t-il alors qu'Emilia prenait appuis sur un présentoir en bois, s'envolant dans les airs pour assener le coup final. Elle était lente, beaucoup trop lente, exténuée et vide de force. Elle cria, la haine l’aveuglent.  Une rafale de balle retentit.

Le temps n'avait pas d'emprise sur elle, quelques secondes ou quelques minutes plus tard, Emilia ouvrit difficilement les yeux. Elle avait mal, partout, ses jambes, ses bras, et surtout quelque part dans son bas ventre. Ses vêtements étaient devenus sombre, alors qu'elle se vidait peu à peu de son sang. Un goût amer et métallique lui remontait dans sa gorge puis dans sa bouche. Elle voulu attraper son téléphone, mais impossible de l'atteindre sans se tordre de douleur. Dans un ultime effort, elle essaya de se relever, s'aidant du mur et du comptoir, mais elle retomba aussi vite sur le sol. Elle soupira, le souffle faible, fermant les yeux doucement, avant que les ténèbres ne l'emportent.
  (c) chaotic evil




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Alma Di Costanzo


 ►Localisation :
France/Italie et partout dans le monde


 ►Affiliation :
Civils


 ►Equipement :
Canon à particules, pistolet incapacitant (paralysant), combinaison orange et jaune réduisant les températures et augmentant légèrement la vitesse de déplacement grâce aux bottes. Le canon est placé sur son avant-bras. Trousse de secours premier soins.


 ►Age :
21

the world can always use more heroes
avatar
Alma Di Costanzo
Un médecin au coeur pur
Ven 17 Aoû - 19:29



" I won’t give up. I’ll never give up again. "

Feat. Emilia



Alors que le calme régnait depuis plusieurs jours sur la petite ville d’Egypte, Matariyya avait accepté depuis plusieurs mois déjà l’aide de médecin sans frontière, car la population désertant la ville, le nombre de médecins était littéralement en chute libre et le gouvernement ne sachant plus quoi faire pour aider sa population, se tourna vers l’organisation.

Si la situation était stable depuis le début de la semaine, elle se déradait de jour en jour à cause de divers trafics et gangs, une guerre avait commencé selon mon chef. Nous ne savions pas combien de temps nous allions pouvoir tenir à ce rythme-là. Les associations humanitaires avaient beaucoup de mal à garder le plus de monde en vie. Certains convois étaient même volés ou brûlés. Beaucoup de mondes se pressaient dans les bâtiments de msf aujourd’hui, la plupart des civils rescapés de la guerre fuyant les quartiers de la ville ou la violence et la criminalité augmentait.

Si nous avions été accueillis dans le quartier de la ville qui reste en bon état, je dois dire que se faire comprendre de la population était un chalenge de tous les jours. Prodiguer des soins dans cet endroit relevait presque des miracles, tant les conditions étaient difficiles. MSF était pourtant une habituée de ce genre de crise humanitaire.

Mon téléphone se mit à sonner, une jeune femme venait d’être récupérée très mal en point, étant la seule de disponible, on me demanda de m’occuper d’elle. Apparemment, elle avait eu une balle dans l’une des parties de son corps. Une fois la jeune femme arrivée sur un brancard par nos médecins urgentistes, je la fis emmener en salle d’opération pour éviter une hémorragie au niveau du bas du ventre.

Je nettoyais le sang qui coulait, puis vint nettoyer la peau après avoir enlevé la fameuse balle très bien placée... je supposais que c’était une balle de fin d’un chargeur de pistolet. Il avait fallu faire attention à ne pas enfoncer la balle dans la grande plaie ouverte, la jeune femme aurait d’ailleurs surement une mini cicatrice ! Quelques heures plus tard, je revins vers ma patiente pour voir comment elle allait.

« Alors comment va-t-elle ? »

« Son état est stabilisé docteur, seulement, pour une raison que nous ignorons encore, elle ne se s’est pas encore réveillée »

« Laissons-lui le temps de se réveiller, elle a du vivre une bataille pour être arrivée chez nous dans cet état, gardez un œil sur elle voulez-vous ? »

« Comme vous voudrez Docteur Di Costanzo ».

***

Une bonne heure plus tard, on vint me chercher en vitesse grand v en me disant que la jeune femme aux cheveux ébènes était presque réveillée. Alors je pris une chaise et vins m’assoir à côté d’elle en attendant.

Code by Sleepy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Affiliation :
Agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Emilia possède une armure cybernétique qui recouvre absolument tout son corps et qui lui décuple sa force. Ses armes sont deux grandes épées qui ressemblent fortement a des katana, le manche étant à la fois rétractable et projetable il lui est donc très aisé de se déplacer avec. L'armure d'Emilia lui permet de devenir invulnérable le temps d'un très court instant (10 secondes) lorsque cette dernière est en danger, après avoir puisé cette énergie, Emilia se retrouve dans l'incapacité d'utiliser ses capacités trop exténuée par l'effort que lui demande sa capacité ultime.

the world can always use more heroes
avatar
Emilia Bonhart
La colombe
Jeu 23 Aoû - 20:20



  Alma & Emilia
 
«  I won’t give up. I’ll never give up again. »

 
Il faisait noir et sombre, Emilia avait du mal à clairement distinguer ses mains ainsi que le reste de son corps. Il faisait froid, pourtant il n'y avait pas de vent, il n'y avait aucun bruit aucun mouvement. Elle s'enroula dans ses bras, essayant de se réchauffer du mieux qu'elle pouvait. Ou suis-je ? Se demanda la belle brune en regardant autour d'elle, alors que tout était calme jusqu’à présent une ombre passa non loin. La seconde d'après une faible lumière vint éclairer la scène qui se déroulait à quelques mètres. Il était la. Emilia ne l'avait pas vu depuis des années ... ce qui lui fendit le cœur, des larmes coulaient de ses joues avant de s’écraser sur le soleil. Elle était heureuse de le voir, lui, son fils, se tenant devant elle, habillé pour aller dans son école privée, avec un kawai et l'écharpe rouge qu'il lui avait offert pour noël autour de son cou. Il la regardait en souriant, il était exactement le même que dans ses souvenirs, son Aydan. Elle voulu se lever pour aller à sa rencontre, mais impossible, son corps restait immobile.

Un autre faisceau de lumière attira son attention, bien plus sombre, d'un rouge pourpre, elle reconnut tout de suite l'homme qui s'y tenait debout, Kristopher Moreau, son compagnon, son mari et bien plus encore.  Malgré les épreuves qui les avaient séparés, il restait la seule personne importante à ses yeux. Il était la, la regardant d'un regard dur comme à son habitude depuis la mort d'Aydan. Il lui manquait, bien plus qu'elle ne l'aurait avoué.

Elle regarda son fils à nouveau, puis Kristopher. Ses jambes doucement reprenaient des forces, et elle réussi à se mettre debout. Ils étaient assez écartés et Emilia comprit qu'elle avait à choisir. Un choix compliqué, bien que la réponse lui était évidente. Ce n'était pas le moment pour elle de le rejoindre, lui, il était encore bien trop tôt, il restait des choses à accomplir dans le monde des vivants. Ils lui tendirent tous deux la main alors qu'elle s'approchait, elle cacha ses sanglots et avança lentement.  Le regard de Kristopher se fit alors encourageant alors qu'Emilia commençait à douter, elle glissa sa main dans la sienne, et alors la lumière la submergea.

...


La pièce était assez étroite, et la lumière intense, Emilia ne réussit pas a ouvrir les yeux du premier coup, elle dut attendre que ces derniers s'adaptent à la lumière.  Les souvenirs revenaient doucement à la surface, elle se rappela de l'altercation avec un homme du coin, de la balle et du sang. Suis-je l'une de leur prisonnière ? Pensa t-elle, en essayant de se relever, mais la douleur dans son bas ventre se réveilla et la cloua au lit. « - Bordel. » dit-elle tout en apercevant une ombre à sa droite, une femme se tenait la près d'elle, Emilia du retenir un sursaut de peur de se faire mal une nouvelle fois. Elle était fatiguée et avait du mal à garder les yeux ouverts, à cause de la morphine sans doute.

« - Qui êtes vous ? » demanda la blessée, de toute évidence elle était bien trop faible pour se défendre. Emilia se contenta de poser sa tête sur l’oreiller en regardant la femme aux cheveux blonds.  
  (c) chaotic evil




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Alma Di Costanzo


 ►Localisation :
France/Italie et partout dans le monde


 ►Affiliation :
Civils


 ►Equipement :
Canon à particules, pistolet incapacitant (paralysant), combinaison orange et jaune réduisant les températures et augmentant légèrement la vitesse de déplacement grâce aux bottes. Le canon est placé sur son avant-bras. Trousse de secours premier soins.


 ►Age :
21

the world can always use more heroes
avatar
Alma Di Costanzo
Un médecin au coeur pur
Lun 27 Aoû - 19:00



" I won’t give up. I’ll never give up again. "

Feat. Emilia


L’attente fut bien trop longue, j’espérais vraiment qu’elle allait se remettre de cette balle qu’on lui avait mise ! J’étais assise au près d’elle, sur une chaise en bois sculptée de milles dorures toutes aussi différentes les unes que les autres. La lumière transperçait la pièce un peu plus avec le temps qui passait. La pièce en elle-même était très sobre, il n’y avait aucun objet superflu, juste le nécessaire !

Je vis l’effort de la jeune brune pour essayer d’ouvrir les yeux. Difficilement, il lui fallu bien du courage pour que ses yeux s’adaptent et s’ouvrent enfin à nouveau. Je fis un soupire de soulagement, posant une main sur ma poitrine. Elle essayait de se relever, encore quelques fois, voyant que ne ce n’était pas la peine, elle n’insista plus d’avantage. Pourquoi les gens forçaient toujours sur leurs blessures ?

Non mais sérieusement, bon d’accord, là elle était surprise et ne semblait pas savoir ce qui lui était arrivée... ? Visiblement le traumatisme de la bataille était là, alors je me suis doucement levée pour fermée un peu les volets de la pièce. Je pris l’initiative d’aller prendre une boisson fraîche et de la déposée sur un plateau argenté.

« Je m’appelle Alma Di Costanzo, mais appelez-moi Docteur Costanzo, Ne vous en faîtes pas, vous êtes en sécurité ici personne ne viendra vous chercher ni vous faire du mal, vous êtes dans les locaux de médecin sans frontière, une association humanitaire, vous avez soif ? » Fis-je tout simplement à ma patiente avec un sourire bienveillant, sans une once d’agressivité, elle pouvait voir sur mon visage que je ne mentais pas, et de toute façon, ce n’était pas dans mon intérêt de mentir !

Je vins poser mon regard bleu ciel dans le sien sans aucune crainte, j’avais l’habitude et l’expérience pour gérer cette petite situation. C’était d’ailleurs toujours comme ça lorsqu’on recueillait parfois des soldats blessés très fatigués.

« Vous vous rappelez quelque chose ? Comment vous appelez vous ? » continuais je avec ma bienveillance habituelle, faisant tout pour éviter de l’effrayer plus qu’elle ne l’était déjà.

Code by Sleepy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Affiliation :
Agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Emilia possède une armure cybernétique qui recouvre absolument tout son corps et qui lui décuple sa force. Ses armes sont deux grandes épées qui ressemblent fortement a des katana, le manche étant à la fois rétractable et projetable il lui est donc très aisé de se déplacer avec. L'armure d'Emilia lui permet de devenir invulnérable le temps d'un très court instant (10 secondes) lorsque cette dernière est en danger, après avoir puisé cette énergie, Emilia se retrouve dans l'incapacité d'utiliser ses capacités trop exténuée par l'effort que lui demande sa capacité ultime.

the world can always use more heroes
avatar
Emilia Bonhart
La colombe
Lun 3 Sep - 1:13



  Alma & Emilia
 
«  I won’t give up. I’ll never give up again. »

 
En sécurité ? Ici ? Sait-elle au moins ce qu'il se passe dehors ? Pensa Emilia intérieurement sans couper la jeune femme qui semblait honnête, mais Emilia avait apprit a ne plus croire les gens trop honnêtes, car pour beaucoup ils ont plus de choses à cacher que les autres. Elle se releva, essayant de s’asseoir, mais ne put simplement que se relever légèrement, son ventre la faisant toujours souffrir.

Emilia joua un instant avec sa langue sur son palet, s'humectant ensuite les lèvres, remarquant qu'effectivement elle avait soif, depuis quand se trouvait-elle ici ? Depuis quand était-elle endormie ? « - Oui j'ai soif... Merci. » dit-elle alors que le docteur lui servait un verre d'eau, Emilia hésita un instant avant de boire, se pourrait-il qu'elle ait glissé un substance étrange dans se verre ? Haussant les épaules, elle engloutit le verre d'eau d'une gorgée. La sensation de l'eau coulant le long de sa gorge lui fit un bien fou. Il faisait si chaud ici, un dépaysement complet comparé à sa petite vie aux états unis.

« - Je m'appelle Emilia Bonhart, je suis ... » commença t-elle en remarquant que ses épées étaient posés dans un coin de la pièce. Ils avait ramené son équipements, ils savaient donc qu'elle n'était pas qu'une simple touriste. «  - Je suis la pour ... affaire et il semblerait que cela se soit mal passé. » dit-elle en se rappelant de la douleur de la balle traversant sa chair pour venir se nicher dans son corps. Elle grimaça un instant. « - Il y avait un de ces ... types la. Et des enfants ... 2 ou 3 je sais plus trop ... c'est flou. » Elle bu un nouveau verre d'eau avant de continuer. « - Il voulait probablement les abattre, ce ne sont que des enfants, j'ai pas pu m'en empêcher ... Je me suis interposée et me voila ici. » finit-elle en évitant de mentionner le pourquoi du comment elle se trouvait sur ses terres arides.

Elle regarda Alma, elle semblait jeune et déjà toute prédestinée a sauver des vies. Elles avaient sûrement beaucoup de points en communs. Emilia souleva doucement son t-shirt pour voir l’ampleur des dégâts, rien que de bouger légèrement lui arracha un léger sifflement, il y avait une cicatrice entourée de points de sutures, ce n'était pas joli a voir, mais ce n'était pas la première et ni la dernière blessures que l'agent d'Overwatch se ferait.

« - Combien de temps avant que je puisse partir d'ici ? » dit-elle a l'intention du docteur. Elle ne pourrait sûrement pas continuer sa mission dans cette état. Overwatch ... elle chercha à droite à gauche, à la recherche de son téléphone dernière génération, il lui suffirait de contacter l'organisation pour qu'ils la rapatrient, mais aucune trace de ce dernier. Et merde ... Sans son téléphone impossible de prévenir ses confrères de la situation. « - Je suppose que vous n'avez pas vu une sorte de cellulaire rond ? »

Ses yeux étaient désormais totalement habitués a la lumière et l'effet de fatigue s'évaporait un peu plus a chaque secondes qui s’écoulaient. Il lui faudrait sûrement du temps avant de pouvoir marcher correctement, alors que ses muscles ont été endommagés par la balle, mais Emilia ne restera probablement pas allongée sur un lit encore très longtemps.

  (c) chaotic evil




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Alma Di Costanzo


 ►Localisation :
France/Italie et partout dans le monde


 ►Affiliation :
Civils


 ►Equipement :
Canon à particules, pistolet incapacitant (paralysant), combinaison orange et jaune réduisant les températures et augmentant légèrement la vitesse de déplacement grâce aux bottes. Le canon est placé sur son avant-bras. Trousse de secours premier soins.


 ►Age :
21

the world can always use more heroes
avatar
Alma Di Costanzo
Un médecin au coeur pur
Sam 6 Oct - 23:44



" I won’t give up. I’ll never give up again. "

Feat. Emilia



La jolie brune se remettait doucement de sa convalescence temporaire, et elle semblait pouvoir se sentir un peu plus en sécurité que tout à l’heure. J’étais contente de voir que son état s’améliorait et qu’elle retrouvait la parole doucement, c’était un bon signe ! Je fis un sourire bienveillant après qu’est accepté de reconnaître qu’elle avait soif !
Tout le monde a forcément soif au bout d’un moment, même le patient le plus robuste et téméraire finit par le reconnaître !

« Ne t’inquiète pas, je n’empoisonne pas mes malades ! » Fis-je avec un sourire après avoir vu l’hésitation de la jeune femme.

La voire boire était un soulagement, et peut être une future marque de confiance. Après tout, elle était dans un environnement qui lui était inconnu, c’était normal qu’elle teste un peu notre accueil n’est-ce pas ? En tout cas, c’était l’impression que j’avais.

« Enchantée de vous connaître Madame Bonhart » Fis-je simplement, elle semblait vouloir rajouter autre chose dans sa présentation, cependant, personnellement, j’étais neutre, je n’avais pas vraiment l’intention de connaître sa vie privée ! Elle ne me concernait pas, même si quelques patients m’offraient avec gratitude pour leur avoir sauver la vie, le racontage de leur vie, je sentais que ça la rebutait. Les agents de MSF avaient trouvé des armes sur le lieu ou ils l’avaient trouvé un peu plus tard après une mini enquête pour savoir ce qu’il s’était passé.

« Vous savez, le pourquoi du comment de votre présence m’intéresse peu ! Pour moi le principal est que vous alliez mieux ! Nos experts sont juste allés mener une enquête pour voir s’il y avait d’autre blessés et nous n’avons trouvés que vous là-bas. Nous n’avons pas trouvé d’enfants sur le lieu... nous avons retrouvés vos armes je suppose. Est-ce que vous savez ce qu’il voulait faire de ses enfants et pourquoi il voulait les abattre ?  »

La question semblait assez dure juste après un réveil, mais si elle se souvenait de quelque chose, elle devait nous le dire pour que nous puissions agir avec elle correctement. Nous devions savoir si les enfants dont elle parlait étaient important pour eux ou pas. Je ne m’en mêlerais personnellement pas, mais MSF pourrait surement l’aider pour agir après et lui donner des moyens pour réussir son affaire. Si je fais remonter le fait que des enfants sont impliqués ou seraient impliqués dedans !

Ce que je trouvais abjecte pour ma part, car on ne devrait pas obliger des enfants innocents à participer à une guerre ! Sa question ne me surprise guère, et elle était même légitime ! Pour changer de sujet de conversation !

« Je dirais, dans deux trois jours vous serez remise sur pied ne vous inquiétez pas ! non je suis désolé, on a retrouvé que vos armes, mais nous en avons un à disposition si vous voulez ou je peux vous prêtez le mien ! » proposais-je gentiment, elle pouvait voir aucune mauvaise attention de ma part, je voulais simplement l’aider du mieux que je pouvais !

Code by Sleepy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

De sable et de sang [ft. Alma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-