- Registre des Rps
- Groupes.
- Des questions ?
- Intrigues.



 

 Peek-a-boo With Roman Sem.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Véritable nom :
Seth Sem | DC de Flavian.


 ►Localisation :
Pas de pied à terre.


 ►Affiliation :
Talon

the world can always use more heroes
avatar
Seth
Parjuré
Ven 23 Mar - 23:29

Flash-Back. P-9.

Le Manoir de Vuojoki était une ancienne curiosité de la commune et un hôtel ayant fermé ses portes au milieu de la guerre omniaque. Abimé par les combats, il ne fut pas restauré et ne retrouva pas de propriétaires ; les investisseurs étant frileux d’investir dans un bâtiment d’une province perdue.  
Frileux, il n’y avait pas que les investisseurs qui l’étaient ; le corps de Seth était recouvert de sueur froide à la vue de la bâtisse décrépite. Les dernières lueurs du soleil couchant éclairaient les murs envahis par les lieres mais bientôt ils se retrouveraient dans l’obscurité la plus complète seulement accompagnés de leurs lampes torches. Celle de Seth étant singulièrement plus volumineuse que celle de son petit frère, proportionnellement à sa peur.
Si l’idée de sortir visiter un vieux manoir abandonné pour fêter Halloween comme il se devait avait enthousiasmé le plus âgé – comment ? Il soupçonnait que Roman lui avait vendu l’évenement avec un emballage de compliments trompeurs – l’idée lui semblait beaucoup moins charmante avec l’antre des ténèbres sous ses yeux.
Mais en tant que membre le plus âgé de la fratrie et figure forte de la famille, le grand Seth s’avança en premier vers la porte. Leur père était … parti il y avait plusieurs mois de cela et ils passaient leurs premiers Halloween à deux. En jetant un coup d’oeil à son cadet, le plus grand ne sût dire quand il était devenu adulte, mais son regard assurait qu’il l’était depuis bien plus longtemps que Seth le considérait.

Bref. PORTE ! LE GRAND SETH TE DEFIE. Le pas ferme, il s’approchait de l’entrée de service fracturée depuis longtemps. Mais chaque mètre franchi était un coup à sa motivation. Devant la pancarte de bois il déglutit et lança un regard indécis au plus petit avant de poser sa paume dessus. Le cri que la porte poussa en dévoilant un couloir resseré le fit bondir et il serra les poings pour ne pas tourner les talons. Les fantômes qui voudraient s’attaquer à lui devraient être prudent car, aussi effrayantes soient ces créatures, ils avaient en face d’eux la détermination personnifiée !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Roman Sem.


 ►Localisation :
Là où ça vous arrange pas.


 ►Affiliation :
New Overwatch.


 ►Equipement :
Gants répulseurs, drones d’espionnage, un beretta nommé "pasdechance", oeil gauche mécanique.

the world can always use more heroes
avatar
Roman Sem
lazy bones
Dim 25 Mar - 8:17



peek a boo
Sem bros vs Halloween
Garder pour soi des informations qu’on ne devrait pas avoir ça demande de ne pas se louper au détour d’une situation malheureuse. D’esquiver cette correction que l’on aurait bien aimé faire ou cette réponse qu’il aurait sûrement été juste de fournir. Avec le temps Roman a trouvé une formule confortable : sembler assez désynchronisé par le flegme et le sarcasme pour que personne ne prête plus attention au sous-texte dispersé de temps en temps, par le gamin qu'il est, entre deux blagues aussi exaspérantes qu’anesthésiantes. Jouer l'éprouvé c'est lassant au bout de la xème fois et à force on laisse juste les choses venir. Toutes les condoléances reçues à la mort de leur père coulèrent sur lui. Standardisées, naïves, elles tombaient clairement à côté et il ne s’ennuya pas à jouer une meilleure carte que celle du détachement. Heureusement Roman n’a jamais composé avec un public vraiment attentif, un avantage pour minimiser les efforts à déployer. Au pire il semblait être un peu trop secoué par les événements pour se rendre compte de leur portée et on le laissait dans sa bulle. Pourtant il devait bien exister une ribambelle d'univers parallèles pour satisfaire ceux qui lui disaient que son père n'aurait pas du trouver la mort. Les gens devraient plus souvent aller voir du côté de la physique quantique pour dédramatiser. Tout ce qui lui importait de son côté c'était l'endroit où son frère était toujours. Au final pour le frérot il fit quand même un brin d'effort et ses résultats scolaires grimpèrent comme pour prouver que, non, le monde autour de lui n'était pas dysfonctionnel. Que, non, ce n'était pas utile de vouloir y intervenir ou de songer à le placer ailleurs.
Seth avait du sacrément batailler pour qu'ils ne soient pas séparés, encore plus pour garder la maison familiale. Les derniers mois ne l'ont pas épargné et Roman tente comme il peut d'aider. Notamment avec la paperasse. Étrangement il y injecte pas mal de volonté. L'aîné est infiniment plus touché par la perte qu'il ne l'est lui, il le sent distinctement même si Seth tente d'assurer et ne se plaint à aucun moment. Roman ne le confronterait jamais là-dessus, s'il essaie de le faire aller mieux ce n'est pas en le forçant à avouer qu'il va mal. Il y va davantage par des biais détournés, en lui occupant l'esprit avec une myriade de choses pas forcément toujours constructives. Il va même jusqu'à lui demander d'essayer de nouvelles recettes de cuisine. Et surtout tant que faire se peut il ravive de bons souvenirs pour montrer qu'ils ne sont pas tant que ça murés dans le passé.
C'est précisément l'enjeu de la soirée. Il faut bien décompresser un peu et on ne le fait jamais mieux qu'après une bonne angoisse. Et puis les plans foireux pour Halloween c'est une institution pour la fratrie, Roman accepterait de plaider coupable.
Franchement si son frère claque des dents il ne le trouve pas moins cool pour autant. Il estime au contraire sa capacité à vivre le moment, à ne pas tomber dans la même apathie que lui. Seth a du cran de faire face, en fait c'est ce qu'il fait toujours. De son côté pas de gloire à rester de marbre, quand les choses ne touchent pas il y a moins de panache à avancer. Un sourire tranquille effleure ses lèvres et il progresse d'un pas traînant derrière le plus vieux, mains fourrées dans les poches de son sweat jusqu'aux avant-bras. C'est vrai qu'il fait quand même pas chaud. Sa lampe torche il la sort de temps en temps, la pauvre chose grésille en s'accrochant à des piles qui doivent dater du siècle dernier. Lorsqu'ils arrivent finalement à destination c'est une vieille bâtisse, digne du cinéma d'horreur des années 1960, qui se découpe dramatiquement. Il lâche un "wow" pas forcément convainquant. Seth quant à lui est déjà parti à l'assaut des forces ennemies et du bois passablement dévisagé par les intempéries. Le plus petit, soutien aussi indéfectible qu'il n'est trollesque, grimpe les escaliers pour suivre en léger différé le courage de son aîné. Lorsque Seth l'interroge du regard le plus jeune hoche la tête, les yeux clos, dans un sérieux total. Le hurlement strident qui s'en suit était certes prévisible mais pas forcément prévu. Il tapote automatiquement l'épaule trop haute de son aîné histoire de désamorcer un minimum, c'est son boulot après tout. "t'en fais pas bro. Les fantômes sont officiellement sourds là. plus de chances qu'ils nous entendent." Il hausse les épaules et cligne d'un oeil paresseusement. Sa théorie ne ferait sûrement pas consensus chez les chasseurs de spectres confirmés et il ne s'attarde pas trop, détaille avec sa lampe à l'agonie l'intérieur constellé de tas de gravats et de pièces parfaitement noires désossées de leurs portes. Sa voix fatiguée reprend, sur le ton de la confidence. j'ai fait un pari avec Mcguffin. je lui ai assuré que c'qu'on raconte est faux et qu'il n'y a pas de fille spectrale qui fredonne une chanson pop au deuxième étage. tu m'aides à me faire un peu de fric ?











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Seth Sem | DC de Flavian.


 ►Localisation :
Pas de pied à terre.


 ►Affiliation :
Talon

the world can always use more heroes
avatar
Seth
Parjuré
Lun 26 Mar - 4:35

Flash-Back. P-9.

Son frisson couru le long de l’entièreté de sa colonne alors que Roman lui rappelait la présence spectrale plus que probable qui arpentait le bâtiment. Sa poigne se referma sur sa lampe torche dont le plastique crissa entre ses doigts et son menton rentra se nicher sous son étole carmine. Il prit le temps de profiter de la chaleur que son souffle lui renvoyait sous le tissu, trouvant la vaillance dans la précieuse pièce de vêtement. Son frère était d’un calme olympien comme à son habitude et Seth ne sut dire si cela était le fruit d’un courage hors norme ou de la simple fainéantise d’avoir peur. Sûrement un peu des deux. Et puis le plus jeune devait avoir conscience qu’il n’avait rien à craindre, accompagné du grand Seth !

Roman avait toujours eu une façon de réagir aux coups durs plus que flegmatique, mais le plus grand s’inquiétait de l’impact d’une telle intériorisation. Les attitudes casanières rendaient Seth nerveux car il y voyait les premiers pas de la réclusion. Sortir l’adolescent avait un goût de victoire que seul son grand frère, assez talentueux pour l’en convaincre, ne gouterait.

"j'ai fait un pari avec Mcguffin. je lui ai assuré que c'qu'on raconte est faux et qu'il n'y a pas de fille spectrale qui fredonne une chanson pop au deuxième étage. tu m'aides à me faire un peu de fric ?

-A-ah… ? La voix du jeune adulte était confuse, pas sûr de savoir comment accueillir la nouvelle peu engageante. Pour autant, quand il s’exprima, sa voix était presque un hurlement, bien loin de la discrétion dont il aurait du faire preuve. Tu devrais arrêter de faire des paries avec tes amis écossais du Net, Roman ! Et… Tu devrais un peu plus prendre en compte les témoignages des gens !

Sa voix raisonna dans les couloirs décrépits et un bruit de latte répondit à ses exclamations. Seth bondit et agita sa lampe torche dans tous les sens pour voir d’où le son provenait, mais rien ne bougea. Il reprit, à voix basse.

-On va y aller, car rien ne fera reculer le grand aventurier que je suis, surtout pas une petite fille ! Car rien ne m’effraye. Mais… si c’est une enfant, j’imagine que nous ne craignons rien, je lui proposerai un puzzle. Reste derrière moi.

Sans attendra, le plus âgé s’engagea le pas conquérant, la sueur qui coulait le long de son dos n’aurait pas sût l’arrêter. De toute façon, s’il tremblait, il ne s’agissait là que de la manifestation du grand froid des contrés baltiques qui s’immisçait sous son bermuda. Monter les escaliers fut une des expériences les plus angoissantes de son existence alors que son esprit tournait à plein régime. Que ferait-il s’il tombait nez à nez avec une fillette fantôme chantant du Eurythmics ? L’image était terrifiante.

Ils déboulèrent sur un autre couloir qui donnait sur plusieurs chambres abandonnées. Des tranches de vie abandonnées seulement réveillées par les faisceaux de leurs lampes torches. Dont celui clignotant de Roman, ce qui fit « criser » Seth qui lui chuchota avec hystérie que s’il n’était pas aussi fainéant, il aurait pensé à mettre des piles.

Soudain, au détour d’une chambre, une forme blanche passa sous le faisceau de sa lampe et Seth se figea, la main serrée en un poing. Il fit un signe autoritaire pour dire à son plus jeune frère de ne pas  bouger (jeune frère qui n’était pas un exemple d’obéissance.) Puis, d’un pas vigilent et légèrement mollasson, il entra dans la pièce et ramena la lampe là où il avait aperçu l’étrange manifestation et tomba nez à nez avec le visage placide d’une jeune femme blanche appuyée contre le mur. Les deux mains de Seth se plaquèrent sur sa bouche pour étouffer son cri et sa lampe torche tomba sur le sol en un bruit métallique. La lumière éclairait à présent les pieds du « fantôme » et le cerveau du plus grand mit quelque seconde de tétanie à comprendre que la femme n’était pas contre le mur mais SUR le mur. C’était un tag. Avec un rire forcé et crâneur, le plus âgé ramassa sa lampe.

-Nyéhéhéhé ! Je plaisantais !! Je savais que ce n’était pas un fantôme ! Elle ne chantait rien ! BIEN, CONTINUONS ROMAN ! "






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Roman Sem.


 ►Localisation :
Là où ça vous arrange pas.


 ►Affiliation :
New Overwatch.


 ►Equipement :
Gants répulseurs, drones d’espionnage, un beretta nommé "pasdechance", oeil gauche mécanique.

the world can always use more heroes
avatar
Roman Sem
lazy bones
Mer 28 Mar - 9:53



peek a boo
Sem bros vs Halloween
A force de savoir que l'on ne peut pas plier l'espace et le temps, ou plus modestement avoir une incidence prégnante sur les choses qui se dérouleront dans tous les cas, Roman a appris à se la couler douce-amère. De manière générale il préfère assister aux événements de loin, laisser faire dans la mesure du raisonnable, plutôt que de s'y investir. Quitte à un peu désosser les intrigues lues de son côté pour en tirer quelque chose, être vraiment déphasé ne serait pas un avantage. Il n'est pas un modérateur du monde ambiant, se contente d'être un observateur piquant dissimulé sous une épaisse couverture de flemme. Ainsi il peut localiser son attention sur les seules choses qu'il doit rendre immuables, sauves, à la hauteur de son univers restreint. Sa routine tranquille et surtout le frérot. C'est un égoïste conscient de l'être et bien conscient de se trouver des excuses. Il n'est pour autant pas dénué de toute empathie ou intérêt envers l'Autre, l'extérieur, mais ses priorités sont étrangement intransigeantes. Si le gamin sait que son aîné s'inquiète de le voir si casanier il préfère encore lui apparaître flemmard plutôt que désabusé. Disons que cela implique moins de problèmes. Et moins de débats moraux, parce que sur ce point tout les oppose.
D'un geste décadencé, fainéant, Roman mime de se déboucher l'oreille alors qu'un vague sourire touche ses lèvres taquines. Le hurlement de Seth l'amuse paisiblement. Il n'est pas moqueur, le côté imprévisiblement prévisible de son aîné est sa première source de fun. Il ne connaît personne d'autre capable de lui sortir un truc pareil tout en restant aussi cool, chapeau Seth. Comme expliciter une blague invalide aussitôt tout le potentiel de ladite blague, c'est une règle cosmique, le garçon se contente d'hausser les épaules de manière mollassonne. "ok, sûrement." Concède t-il d'une voix totalement égale. Lui laisser le point n'est pas un gros sacrifice et puis son frangin est déjà bien assez titillé par le pseudo film d'horreur qui les entoure pour ne pas en rajouter une couche. Alors qu'une mauvaise farce allait finalement lui échapper, histoire d'inventer un très sérieux débat sur la toile concernant le titre de la chanson, la torche de son frère vient lui remuer dans les yeux avant de s'abattre dans tous les sens. Il cligne faiblement des cils et lance par sécurité un semblant de regard autour d'eux. Pas qu'il soit du genre à être affecté par l'angoisse communicative du frangin, mais ça serait quand même ballot qu'il y ait vraiment quelqu'un d'autre. Pas que ce soit impossible d'ailleurs, leur petite ville manque cruellement d'activités permettant de se servir un bol d'adrénaline et cette vieille bicoque est sculptée pour Halloween. Bon il n'y a rien alors il récupère son sourire olympien, plutôt mobilisé dans cette affaire grâce à la détermination de son aîné. Il n'y a pas à dire il pourrait lui vendre à peu près n'importe quoi. "c'est p't'être une gosse multi-centenaire, bro. elle doit en connaître un rayon. tu devrais lui sortir notre casse-tête super-super-secret. avec ça c'est bouclé d'avance." Celui qui n'a ni sens ni fin, de quoi occuper sur le long terme sans trop d'efforts, de quoi galvaniser leur tandem comique. Ou rassurer Seth qui est désormais officiellement invité à faire couler les illogismes. Sans se mentir Roman apprécie cet absurde, plutôt reposant, où il est inutile de se prendre la tête. Il est toujours gourmand d'enfantillages.
Le garçon traîne un peu et rechigne pour la forme. Mais ne se laisse pas distancer par les grandes enjambées, un brin fébriles, de son aîné. Roman ne prend même pas la peine de dégainer sa torche et sillonne les espaces délabrés dans le sillage de celle de son frérot. Il observe quelques tags ornant les murs, ce qui confirme que l'endroit n'est finalement pas si déserté. Légèrement interrogatif il empoigne finalement sa lampe toujours aussi crépitante de non-vie et détaille un logo peinturluré qu'il a déjà vu au centre-ville. Absorbé il se permet tout de même de lâcher un "ok." assez nonchalant pour être espiègle en réponse au reproche anxieux de Seth. Une réplique plutôt monolithique qui implique le "t'en fais pas, c'est géré" de circonstance.
Enfin géré, à moitié. Pour le coup Roman est pris de court. Faisant dos à son frère il ne capte pas du regard la source de sa tétanie et il entend dans un éclat sa lampe torche se fracasser au sol. Il étouffe un sursaut totalement anachronique et se retourne d'un trait vers Seth. Heureusement la situation est aussitôt désamorcée, une seconde son visage s'était totalement défait. Merci l'obscurité de la pièce qui est une bonne alliée. Sans un commentaire immédiat, laissant le frangin se recomposer derrière un faux orgueil, il tapote gentiment son dos et se baisse lentement pour récupérer la lampe affolée au sol. Il la lui restitue dans un mouvement flegmatique et en esquissant une moue pensive. "ouais mais du coup... j'ai à moitié perdu mon pari on dirait. heureusement qu'elle est en 2D la gamine." Il lâche un léger rire, spontané, la pression est redescendue sans qu'il n'admette ce crescendo par des mots. Il n'y a pas à dire son frère arrive encore à l'animer un peu, chapeau Seth.
Alors que l'ambiance est franchement bonne et que l'aîné s'en retourne déjà vers de nouveaux périples, Roman entend quelque chose à l'étage inférieur. Des bruits de pas. Bien plus tangibles qu'un quelconque spectre ne le serait. Son regard change immédiatement et il attrape la manche de son frère. "attends. j'crois qu'on est pas les seuls à se balader par ici."











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Peek-a-boo With Roman Sem.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-