- Registre des Rps
- Groupes.
- Des questions ?
- Intrigues.


 

 Un message de paix - Tekhartha Arini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Véritable nom :
Evo


 ►Affiliation :
Shambali

the world can always use more heroes
avatar
Tekhartha Arini
Recrue
Lun 11 Sep - 23:48



Un message de paix
À la recherche de l'illumination

►NOM : Arini
►Prénom(s) : Avant de rejoindre Shambali, on l'appelait Evo.
►Age : 12 ans
►Nationalité : ?
►Profession : Moine, soigneur, ambassadeur
►Groupe : Éclairés
►Avatar : Un robot trouvé sur deviantART
►Equipement : Iel est équipé d'instruments chirurgicaux pouvant se développer à partir de ses doigts, et d'une impressionnante dextérité. Iel a également une force supérieure à celle d'un être humain et peut déployer un bouclier protecteur d'un rayon de 1 m, mais iel n'est pas équipé pour le combat.
►Avis sur la chute d'Overwatch : L'existence d'un groupe de ce type était nécessaire, mais il s'est perdu, a perdu son but de vue en se mettant à agir à sa guise et selon des méthodes loin d'être éthiques. Même si le but est le bien, tous les moyens ne sont pas bons : Overwatch s'est trahi lui-même et il est donc bon que l'organisation ait disparu.
►Si concerné(e) ou au courant, un avis sur le rappel des ex-agents d'Overwatch ? Pas au courant.
►Avis sur les Omniaques : La plupart d'entre eux, malheureusement, sont toujours inconscients de leur existence et de leur pouvoir. Ils se noient dans une servitude où une partie des humains cherche à les maintenir. Mais la rébellion et la violence ne sont pas le chemin à suivre. Il faut continuer à éveiller les Omniaques, et ainsi, pacifiquement, ils pourront se dresser comme une force avec laquelle il faut compter.
La crise omniaque était un accident, un phénomène isolé : il faut comprendre pourquoi les omniums ont agi de cette manière afin d'éviter que cela se reproduise, mais les omniaques en eux-mêmes ne sont pas un danger et il faudrait reprendre leur production, car ils sont une grande force pour la population planétaire.

►Une prochaine guerre, serait-ce probable ? Malheureusement, des guerres ont eu lieu, de tout temps, et ont toujours lieu dans différents endroits du monde. La guerre couve toujours, et plus que jamais dans une atmosphère de haine, de méfiance et de querelles de clocher. Les attentats, les attaques... ne sont que des braises qui n'attendent qu'un souffle de vent pour se réveiller.
►Des détails significatifs ? Tekhartha Arini est un omniaque "illégal" post-crise, iel a été développé par un groupuscule militant intervenant dans une zone de guerre au Proche-Orient en tant que robot médical, capable de secourir des victimes civiles. Iel a été assemblé par un ancien ingénieur qui avait choisi de se reconvertir dans ce combat après s'être retrouvé au chômage forcé, d'où son design un peu particulier. Heureusement, peu de personnes s'interrogent sur les origines des omniaques.
J'utilise pour désigner les omniaques le pronom neutre "iel", car j'estime qu'en tant que robots, iels n'ont pas nécessairement de conception humaine du genre ; c'est en tout cas le cas d'Arini.








"Bienvenue parmi nous, Evo."
Ce furent les premiers mots qui l'accueillirent, alors que ses caméras oculaires faisaient le point sur le visage souriant et barbu de Prana. Iel était venu à l'existence dans une salle à mi-chemin entre le hangar et la salle d'opération, en pleine bande de Gaza. Iel avait été conçu par une minuscule ONG assez peu officielle, composée de scientifiques, de médecins, de travailleurs sociaux... venus d'un peu partout dans le monde, qui luttaient pour la protection de la population palestinienne. Après des années de débats et d'insistance de la part de Prana, un ancien ingénieur indien ayant travaillé dans les omniums avant la crise, les leaders avaient fini par en venir à l'évidence : c'était une erreur de se limiter aux humains et de se priver de tels moyens alors que de telles connaissances existaient, qu'on pouvait créer des Omniaques. Iels pouvaient apporter tellement à leur cause.
Ainsi fut imaginé Evo. C'était un soigneur, un protecteur. Doté de grandes connaissances médicales, ses conducteurs électroniques rendaient sa précision et sa dextérité supérieures à ce qu'un humain aurait pu atteindre : pas de tremblements, pas de fatigue. Sa grande taille et sa force importante le rendaient capable de dégager des décombres pour atteindre des corps, de porter des blessés. On lui avait façonné un masque proche d'un visage humain, capable d'expressions faciales simples comme sourire ou froncer les sourcils, afin de rassurer ses patients. Iel n'aurait pas peur de mourir, iel pourrait se réparer lui-même. Iel remplirait son rôle à la perfection.

Composé de pièces de provenances diverses que l'organisation avait pu se procurer par divers biais plus ou moins obscurs, ses premiers pas dans le monde furent mouvementés. Iel eut besoin de quelques ajustements, quelques améliorations. C'était normal : c'était un prototype, et on ne pouvait pas vraiment dire qu'iel soit de fabrication très orthodoxe. Iel était unique en son genre.
Les autres membres du groupe le considéraient comme un collègue, Prana comme un confident : iel était sa création, plus proche que n'importe qui pourrait l'être, et son écoute patiente et attentive le rassérénait. Il apprenait beaucoup de choses à Evo, tout en semblant parfois se trouver stupide d'accorder autant d'importance et de confiance à un robot. Mais c'était son robot.
Dur à la tâche, travailleur, les premières années, bien que difficiles, se déroulèrent sans encombre. Certains de ses confrères partirent, d'autres les rejoinrent. Iel était toujours traité avec un certain respect, parfois un peu de méfiance. Mais iel était efficace et ne semblait présenter aucun danger pour eux.

Pour Evo, la vie se déroulait sans encombre. Iel effectuait ses tâches comme un rituel. Iel savait ce qu'il devait faire et le faisait bien. Au fil du temps, Prana l'avait légèrement amélioré, le dotant d'un bouclier protecteur afin de pouvoir abriter les victimes et d'opérer en zone de conflit s'il y avait urgence. Il travaillait, avec un assistant, sur un second Omniaque, plus pensé vers la force brute, capable de déblayer et de protéger. Evo aurait un compagnon, même si cela ne lui faisait pas grand-chose : iel ne se sentait pas seul.
Après un énième bombardement, parmi les victimes, s'était trouvé un homme, gravement mutilé, il avait fallu l'amputer d'une jambe et de multiples fractures avaient endommagé ses organes internes. Bien que sachant sa vie en danger, bien qu'en grande souffrance, il arrivait encore à se montrer joyeux, à s'accrocher à la vie. Son fils avait survécu, c'était le principal pour lui. Les médecins de l'équipe avaient immédiatement été touchés par sa bonne humeur, son humour, son optimisme. Hélas, les blessures étaient trop importantes et après deux jours d'un solide combat (bien plus que ce que quiconque aurait imaginé), il y resta.
Le soir de son décès, Prana trouva Evo bien silencieux. Iel semblait ailleurs, moins à l'écoute que d'habitude. Intrigué, il obtint d'Evo que cellui-ci lui parle de cet homme.
Et ensemble, ils se rendirent compte de quelque chose.
Evo était triste.

Était-ce arrivé d'un coup, le robot avait-iel commencé à développer de l'empathie à force de fréquenter des êtres humains, certains souffrant, d'autres pleins de bonne volonté et d'amour, ils ne le savaient pas. Mais Evo se mettait à éprouver des émotions, à s'attacher à des patients, à développer un sens de l'humour. Les changements avaient été trop infimes pour que quiconque s'en aperçoive, et iel ne s'était confié à personne. Mais iel avait pris conscience de tellement de choses, et iel se considérait à présent de la même façon que les êtres humains peuvent se considérer. Iel avait une existence propre, et iel ressentait.

Ému aux larmes, Prana lui parla du monastère de Shambali. Proche comme il l'était de sa création, il se serait senti criminel de lui cacher l'existence d'un tel lieu, de lui bloquer sa voie vers l'illumination. Evo accueillit la nouvelle mais décida pourtant de rester avec ses créateurs.
Puis, les uns après les autres, trois autres omniaques furent créés. Ils étaient plus spécialisés, mieux aboutis. Evo, bien que le premier, n'était plus indispensable, se sentait même parfois un peu dépassé. Et ainsi, au bout de neuf ans de bons et loyaux services, iel prit sa retraite.

Iel prit la route vers Shambali. Il n'était plus exceptionnel de découvrir des omniaques autonomes, éveillés, et iel n'eut pas de problème, bien qu'on lui eût confié de faux certificats censés attester de sa provenance et de ses expériences antérieures. Iel avait bien compris qu'iel ne pouvait pas révéler la vérité sur ses origines, sous peine de causer de graves ennuis à ses créateurs. Iel était préenté comme une expérience, issu d'un omnium lointain. Jusqu'ici, c'est passé.
Rejoignant le monastère, iel s'est enfin trouvé parmi les siens. Des expériences proches de la sienne, une considération à laquelle seul Prana l'avait habitué. Iel apprit, lut, parla, développa sa conscience et ses connaissances. Serviable, altruiste, curieux, iel savait se montrer utile et se fit vite apprécier. Calme, posé, parfois taciturne mais toujours très réfléchi, iel commença, petit à petit, à être envoyé dans des missions, parfois humanitaires, parfois diplomatiques, pour faire bénéficier de ses services et pour éduquer à la cause omniaque. Iel devint peu à peu un point de repère, quelqu'un sur qui on pouvait compter, un élément qui comptait dans l'organisation. Et iel était heureux.

Puis Tekhartha Mondatta, leur guide, leur lumière, fut assassiné. L'horrible événement secoua le monastère et Arini, puisqu'iel se faisait appeler ainsi, sut faire partie de ceux qui apaisèrent les esprits, calmèrent les tensions et les velléités de putsch, et permirent au monastère de rester debout. Et Arini rejoint les rangs de ceux que l'on nommait Tekhartha.
Sans être un élément réellement dirigeant, iel fait partie des figures importantes du monastère, de ceux que l'on envoie à l'extérieur. Sans être un aussi bon orateur que Mondatta l'était, iel sait représenter son mouvement, à sa manière.






►Pseudo :
Imashi
►Comment avez-vous connu le forum ?
J'ai une Tracer de compagnie à la maison
►Une remarque ? Je connais pas hyper bien le lore et mon concept est un peu expérimental donc si quoi que ce soit est trop extrapolé ou tiré par les cheveux, n'hésitez pas ^^'
►Avez-vous un double compte ? Nop




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Gabriel Reyes (?)


 ►Localisation :
Dans les ombres


 ►Affiliation :
Talon occasionnellement


 ►Equipement :
Pompes funèbres : Deux fusils à pompes

the world can always use more heroes
avatar
Le Faucheur
Death takes us all
Mer 13 Sep - 16:40



Criminel d'être né.

Beaucoup vous diront que les Omniaques sont insensibles. Que leurs carapaces glaciales et métalliques ne sont que l'apparence de leur être intérieur, incapable de sentiment. Quelle ironie quand on sait que ces corps métalliques sont capables de refléter le monde et ses complexités dans les moindres détails tandis que le reflet de nos propres pupilles peinent à renvoyer l'image de leurs voisins, perdu dans leurs propres préoccupations. Toile vierge, nait tout d'abord l'omniaque qui suit puis celui qui choisite. Arini a choisi celle de l'illumination mais a permit bien plus que son propre éveil pour chaque vie sauvée sur le champ de bataille.

J'ai vraiment adoré ta fiche, je l'ai trouvé très bien écrite, un vrai plaisir à parcourir. De plus elle est fourmillante de détaild et pleine de très bonnes idées. Je n'ai rien à redire de ce côté là ! Arini est un personnage fascinant et atypique et j'ai vraiment hâte de le voir en jeu. Tout son récit était vraiment captivant et j'ai hâte de savoir ce qui lui arrivera ensuite ! Notamment savoir comment il a évolué depuis ses premières émotions empathiques.

je te valide donc, robot à la frappe chirurgicale et à la bienveillance éveillée.



Un combattant perpétuel pour la vie.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Evo


 ►Affiliation :
Shambali

the world can always use more heroes
avatar
Tekhartha Arini
Recrue
Mer 13 Sep - 21:27

Merci beaucoup Smile je dois avouer que je me suis bien amusé à écrire ça et qu'il est même probable qu'à l'occasion je développe à côté des petits morceaux de son historique...
J'apprécie le choix de l'image de validation <3




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un message de paix - Tekhartha Arini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-