Sur la plage abandonnée...[libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
Justice sera rendue
Lun 19 Juin - 15:52

J’avais lu quelque part que la vacance à plage faisait un bien fou. Cela permettait de réduire le stress et puis on pouvait se faire des connaissances, et donc combler sa solitude. Comme vous vous en doutez, j’ai suivis les recommandations de cette brochure. Hôtel au bord de mer, tout compris : soirée spéciale célibataires, activités aquatiques…

J’étais donc sur la place, regardant les beaux paysages. Ceux-ci étaient abordés par des jeunes hommes à la musculature naissante. « Pathétique ». Je leur montrerais ce que c’est qu’un homme, un vrai. Mais bon, avec ce maillot de bain hawaïen, je perdais de mon charme. Je voudrais vous y voir, pas évident de trouve des vêtements avec ma morphologie.

J’étais donc en train de faire comme tout le monde, me relaxer… Moi me relaxer… En faites, je m’ennuyais tout autant que chez moi. Je soupirais tristement.

J’observais ce que faisaient les autres personnes sur le sable. Les maitres-nageurs fixaient l’horizon ou les courbes des femmes qui passaient. Les dames se dorlotaient la pilule et les hommes se pavanaient devant elle. « Amateur »

Il m’amusait beaucoup. Je vais leur montrer ce que c’est qu’un homme sportif. Je commençai donc à les imiter, quelques foulées, quelques pompes... Pour moi ce n’était rien du tout. Au bout de quelques minutes, les femmes me remarquèrent. C’était agréable de voir leur regard sur moi. Au faisait longtemps que je n’avais pas senti de l’admiration et de la jalousie de mes pères.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Jack Morrison.


 ►Localisation :
Recherche la vérité là où elle est.


 ►Equipement :
Fusil à impulsion - Rockets LX - Émetteur biotique - Visière tactique.

the world can always use more heroes
avatar
Soldier : 76
We are all soldiers now
Mer 28 Juin - 11:48



Sur la plage abandonnée...


Le soleil cogne contre la barrière de ses verres teintés de rouge et Morrison laisse glisser un vague sourire à la commissure de ses lèvres. L’étendue d’azur qui se découpe à l’horizon est bercée d’un faible remous, les personnes s’agglomèrent avec sérénité. Les enfants savourent l’instant avec vigueur à la périphérie du regard de leurs parents. Elle est bien loin la guerre. Presque intangible ici. Assez pour s’adonner à un plaisir coupable semblerait-il. Il aurait pu grincer contre l’insouciance insinuée dans l’air mais il se retient – pourquoi toujours refuser une pause ?

Il n’a jamais vraiment été homme à aimer la foule, élevé dans le calme et rural Indiana les matins qu’il affectionne sont bercés d’un silence à peine éveillé. Pour autant il apprit à cohabiter avec le tumulte du monde et à satisfaire son regard acéré. Commandant d’Overwatch. Modèle de bravoure et des posters, personnification de l’organisation qui se devait de bien présenter.

Aujourd’hui il se trouve loin de ces considérations et s’autorise un instant d’inconséquence. Légèrement retiré de l’épicentre de l’agitation Morrison s’installe à l’ombre d’un parasol jouxtant la digue. Nonchalamment allongé il observe d’un œil moins austère qu’il n’y semblerait la vie s’organiser autour de lui. L’éclat des vagues contre les rochers… Il y trouverait presque quelque chose d’agréable.

Un ballon roule à ses pieds et vient l’extraire à sa contemplation. Il lève le regard sur son jeune propriétaire qui n’ose visiblement s’approcher, le regard pourtant rivé sur son jouet. Il est vrai qu’outre la carrure du soldat et son expression peu amène ses nombreuses cicatrices pourraient intimider. Dans un soupire versé pour la forme et pour l’entretien du personnage Morrison se lève et lance le ballon en direction de l’enfant fébrile. Vaguement amusé il s’apprête à retourner à ses activités lorsqu’il voit le gamin se figer sur place.

En tentant d’identifier la cause de sa stupéfaction le regard de Morrison rencontre une silhouette immense, visiblement affairée à l’exercice. Ou plutôt à la parade, puisque situé au centre de l’attention de nombreuses dames. Peut-être légèrement piqué dans sa vanité le soldat s’approche du mastodonte lui étant très familier et croise les bras une fois arrivé à sa hauteur. « C’est à ça qu’on occupe son temps libre, Wilhelm ? »  Verse t-il sur le ton de la sévère réprobation. En oubliant au passage et son propre accoutrement et qu’il n’était plus une figure d’autorité.










Old habits die hard
Earth. I’ve gone through a lot for you. Hope you appreciate it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
Justice sera rendue
Dim 9 Juil - 9:51

Plus, je faisais des exercices, plus la gente féminine me regardait, je sentais également le regard noir de l’autre camp. Jaloux, de l’ombre que je leur faisais. J’avais un sourire au coin de lèvre, cela me mettait au peu de baume au cœur. Peut-être que ces vacances ne seront pas si nul, finalement.

J’entendis alors une voix me parler, masculine et familière. Je me retournai pour voir mon interlocuteur. Soldat ? Quelle fut ma surprise, je n’aurais pas imaginé le rencontrer ici.

- Mon ami. Dis-je en saluant chaleureusement. A son grand désarroi.
- Alors toi aussi tu profites de ta retraite bien méritée ?

Il me corrigea pour me dire qu’il n’était certainement pas à la retraite, cela me déprimai.
- Bon ben alors, allons boire un verre tu vas me raconter ce que tu deviens alors. Proposais-je

Nous nous dirigeons vers le bar de la place, je demandai un grand verre de scotch. Le serveur m’essaya de me dire qu’il était déconseillé de boire un alcool si fort dans cette chaleur en tel quantité. Je le regardai droit dans les yeux et il préféra nous servir sans rien dire. Il fallait dire que le jour, avant, j’avais fortement abusé de l’alcool, faisait presque un coma éthylique sur la plage.

- Trinquons à cette amitié retrouvée. Dis-je joyeusement
- Soldat ne soit pas si … coincé. Dis-je j’avais pensé mes mots car c’était une autre phrase plus crue qui m’était venu à l’esprit.


J’avais été mis à l’écart depuis longtemps des affaires du monde et surtout d’overwatch. Dans ma petite campagne reculée, il y avait bien la tv et la wifi, mais disons que moi et la technologie faisait pas bon ménage. Depuis ma retraite, il y avait dû avoir 5 télés explosées et 3 ordinateurs qui volaient par la fenêtre. Je savais pas pourquoi mais dès que je faisais un peu de ménage ou de bricolage dans la maison, j’allais contre un appareil et je le cassais. Des femmes du village m’avaient bien proposé leur aide, étrangement, leur mari avait vite empêché de revenir… Je ne voyais vraiment pas pourquoi… Donc pour ne pas me fâcher avec tout le village surtout les hommes, j’avais préféré ne plus prendre de femmes de ménage et de le faire moi-même alors le résultat qu’on connaissait.

En gros, j’avais vraiment besoin de vacances et relation humaine ou sociale à voir.

Tout en sirotant nos verres, Soldat me racontait ce qu’il devenait et me donnait même des informations sur nos anciens compagnons.

- Overwatch se reconstruit ! C’est une bonne chose. Dis-je avec nostalgie et regret de pas avoir été recontacté.

Je n’avais pas choisi d’être à la retraite, c’était plutôt, un choix forcé. Vu mes blessures, mes soucis de santé de plus en plus récurant, on m’avait mis un peu à l’ombre. J’étais surtout formateur et quand scandale éclata, je pris ma retraite, avant de perdre tout dignité et avantages.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sur la plage abandonnée...[libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-