Opération Fer-De-Lance // Au coeur du Dôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Localisation :
Partout


 ►Affiliation :
New-Overwatch


 ►Equipement :
Un réseau mondial

the world can always use more heroes
avatar
ATHENA
Big Mother is watching you
Lun 17 Déc - 19:13


" Dans le centre de commandement des Forces de l'Ordre, les choses fusaient à une vitesse folle. Concentré devant les différents écrans qui parsemaient le QG, Bonvarot aboyait ses ordres et s'assurait des différentes avancées de ses équipes d'intervention. La priorité avait été déplacé, la nuit tombant et rendant les DCAs moins efficace, ainsi que la perte du bâtiment d'intérêt de la zone Alpha. La Griffe avait solidifié son assise sur un des quartiers importants, mais cela n'était pas totalement un problème pour les membres de l'armée. Ils avaient avec eux des effectifs nombreux, et une volonté qui ne flancherait pas, malgré les saloperies qu'on leur lançait en face. L'un des officiers de commandement tapota alors l'épaule du Lieutenant-Colonel, lui indiquant que la totalité des civils, mis à part ceux se trouvant actuellement dans l'opéra, avaient été évacués. Il ne restait dans le quartier que des hommes en armes. L'écran situé devant lui clignota alors, comme parasité l'espace de quelques instants par un brouillage. Les gros bonnets entraient en jeu. Les images firent peu à peu leur apparition après que l'écran ne se soit "éteint". Des lignes colorées apparaissant peu à peu, jusqu'à dessiner une forme qui se déplaçait de manière répétée. Puis, une voix robotisée et modifiée grésilla aux travers des écouteurs des officiers de commandement et de Bonvarot.



- Quelle tristesse, de voir Paris ainsi brûler.
- Ainsi, le gouvernement vous autorise à intervenir?
- Ne le prenez pas ainsi, Bonvarot, vous avez fait du bon travail. Mais vos KRAKEN, ne seront pas suffisants.
- Que comptez-vous faire?
- Rappelez vos troupes, ordonnez leur d'abandonner les points non défendables. Que tous convergent ici avant de s'élancer sur l'opéra. DevilEye et Zameen commencent à bouger. Il est temps de lancer la seconde étape de Fer de Lance. C'est ce que nous désirons. Les civils sont tous évacués après tout.

Le silence s'installa dans la zone pendant quelques instants, les autres officiers attendant la confirmation de Bonvarot. D'un signe de tête, il accepta. L'instant d'après, les ordres étaient donnés et toutes les forces de l'Ordre devaient maintenant converger vers l'entrée de l'Opéra pour se regrouper, en vue d'un nouvel assaut. Non, en vue d'une véritable bataille rangée. L'image sur l'écran se contorsionna alors, formant de nouvelles lignes animées.



- Vous êtes un ange.
- Et maintenant?
- Nous déployons le dôme.


Un grognement sourd résonna autour de toutes les personnes présentent. Les écrans affichèrent rapidement le ciel de Paris, et l'étrange écran de lumière solide qui se déployait depuis ce dernier. Les quelques malheureux appareils volant qui passèrent sur la dite lumière explosèrent simplement, comme s'ils rencontraient un mur. Rapidement, l'ordre fut donné à ces derniers de quitter les lieux. Les DCAs se désactivèrent alors, laissant le dôme les envelopper et passer derrière elle. Au final, les caméras satellites et des différents appareils contrôlés révélait un dôme de lumière entourant tout le quartier de l'opéra. L'étau se refermait sur les proies de ceux dirigeant cette opération. Et les Forces de l'Ordre n'étaient que leurs chiens de chasse. Les communications se firent plus intenses. Malgré ce qu'ils disaient, les militaires avaient déjà lancé l'assaut sur l'opéra, le dôme n'était pas une nécessité, alors pourquoi? La voix synthétique tira le colonel de ses pensées tandis que l'image changeait de nouveau.



- Il est à présent temps de régler leur compte à ceux qui s'opposent à nous. Voyez le bon côté Bonvarot, vos hommes passeront pour des héros. Et vous pourrez capturer ceux qui ne nous intéressent pas. L'opération sera un succès.
- A quel prix?

La remarque fit clignoter l'image, qui se changea l'espace de quelques instants en un oeil furieux qui semblait fixer le français. Puis, après quelques secondes, l'image revint à celle qu'elle était quelques secondes plus tôt.

- Vos hommes ont encore une heure. Une heure pour arrêter abattre nos deux VIP, et capturer le reste de cette vermine. Par la suite. Il interviendra. Le Dôme est infranchissable. Ils ne peuvent fuir. Nous vous offrons la victoire, ne la gaspillez pas avec de futiles questions.

Et c'est ainsi que l'image cessa, juste après avoir affiché un oeil se refermant peu à peu. Bonvarot souffla longuement, énervé par l'intervention du groupuscule dans son opération, et de la complicité de son gouvernement et Etat-Major. Rouvrant les yeux, il aboya ses nouveaux ordres. Il restait encore des civils dans l'opéra, et si l'Etat s'en moquaient, pas lui. L'affrontement allait devenir bien plus violent à présent que les objectifs étaient claires. Et il était hors de question d'inclure des civils dedans.

Depuis la grande salle de l'opéra, où la grande explosion avait eu lieu, on pouvait voir parmi les débris un gigantesque réacteur projetant un faisceau bleuté vers le ciel. Autour de ce réacteur, plusieurs caisses scellées semblaient vibrer. Rapidement, des troupes militaires se déployèrent autour et commencèrent à sécuriser la zone, se stoppant dans leur assaut du bâtiment."

Situation de départ de cette nouvelle phase:

Alasker / Winston: Malgré les échanges de coups, le sang versé, et vos projets de meurtres respectifs, vous n'avez pas pu manquer le déploiement de cet étrange Dôme et ses effets. Une lumière bleutée envahissant tout le quartier, et les appareils se crachant sur sa surface comme un papier se froissant sur un mur. Avant même que le combat ne puisse continuer entre les deux mastodontes, des ordres grésillèrent dans les communicateurs du Talon. Il fallait se diriger vers l'Opéra, et au plus vite. DevilEye l'ordonnait.
Pour Winston, outre les blessures reçues, l'étrange Dôme et le faisceau partant de l'Opéra attirèrent son attention. Zameen avait sûrement besoin d'aide. Et il ne pourrait tenir trop longtemps le combat contre son adversaire. Cependant, se désengager n'était pas aussi simple... Il allait falloir trouver une solution. Soit en abattant Alasker, soit en trouvant un moyen de fuir.

Effilia / Orisa / Kris: Première à recevoir ses ordres, Orisa dut battre en retraite pour rejoindre les autres forces de l'ordre qui convergeaient vers l'opéra et le QG principal. Abandonner les canons pouvaient sembler idiot, mais l'apparition de ce Dôme étrange semblait en être la raison. Les troupes se jetèrent quelques regards, mais aucun ne fut réellement surpris mis à part les intervenants extérieurs. Les huiles passaient simplement à la phase suivante de leur opération. Cependant, rejoindre l'Opéra allait être délicat, les troupes du Talon étaient encore nombreuses.
Pour Effilia, le déplacement vers l'Opéra était déjà en cours lorsque le Dôme se déploya autour du quartier. Les communications avec Edward grésillèrent quelques instants, et elle manqua de craindre de le perdre avant que tout ne se stabilise de nouveau. La route allait cependant être là aussi complexe pour elle et ses confrères robotiques. Les rues grouillaient de militaires qui se repliaient vers le QG des forces de l'ordre, et de membres de la Griffe tentant de faire de même vers une place forte improvisée, juste au nord du bâtiment.
Du côté du Corbeau et de ses troupes, les ordres furent retranscrits de la même manière, et de nouveau à tous les membres de la Griffe. Tous les objectifs secondaires devaient être abandonnés. Seul l'opéra importait à présent. Et la chose devint encore plus évidente lorsque les hommes du Corbeau purent observer des DCAs quasiment désertes et des troupes militaires se déployant dans les rues pour rejoindre leur lieu de replis. Si comme pour Effilia les communications avec l'extérieur grésillèrent un temps, elles ne cédèrent pas. Néanmoins, plus aucun renforts ne pourrait rejoindre le Talon, et seules les troupes qui avaient été déployés avant que le premier ordre de DevilEye ne soit donné pouvaient à présent agir. Au niveau de la cache du Talon où ses troupes avaient tenté de se ravitailler, notamment en matériel médical, une déception fut de mise. La cache avait en grande partie épuisée ses ressources et presque plus rien n'était disponible. Cependant, cette dernière s'était à présent changée en sorte de place forte au service de la Griffe, et se trouvait au nord de l'Opéra, servant de relais et lieu de regroupement pour les criminels.

Roman / Anastasia / Seth / Alma: Les recherches minutieuses de Velikaya portèrent finalement leur fruit. DevilEye se trouvait là, devant elle, et parfaitement en vie. Cependant, ce dernier fixait le toit désossé du bâtiment, et le gigantesque Dôme qui se déployait. Saluant la hors la loi, il partagea son envie de quitter les lieux, et entama avec elle une course effrénée vers une quelconque sortie. Au nord du bâtiment, Sentinelle avait fait irruption dans une ancienne cache de la Griffe peu après le déploiement du Dôme, et y avait établi une sorte de place forte. C'était leur meilleure chance.
Pour Roman, les recherches furent également récompensées. Au détour d'un énième couloir, le groupe du finlandais tomba sur celui du robot vip de New Overwatch. Sa présence sembla faire de nouveau grésiller l’œil artificielle de Roman l'espace de quelques micro secondes, puis tous les regards se rivèrent sur le ciel et l'aura bleuté qui se déployait. L'heure était difficilement aux explications, mais plus à la fuite. Rejoignant donc le groupe du finlandais avec ses hommes, le VIP indiqua une position, à l'extérieur du bâtiment, où ils pourraient être rejoints par des alliés afin de sortir de là. Mais le chemin hors de ce labyrinthe de ruines allait être plus que délicat.
Pour Alma et Seth, enfin, les choses semblèrent également se stopper lorsque le Dôme se déploya autour de tout le monde. Néanmoins, les premières forces de l'Ordre se jetèrent sur les otages et les attirèrent à eux. Alma fut naturellement plaquée contre le sol, on la fouilla rapidement tandis que des échanges de tirs avaient lieu avec les quelques gars de la Griffe restant. Pour Seth, le temps ralentissait peu à peu. Il allait falloir prendre une décision, se rendre aux forces de l'ordre, ou bien tenter de fuir. Dans son communicateur, de nombreux ordres intimaient aux membres de la griffe de rejoindre un position plus au nord. Échapper aux forces de l'ordre dans son état avec ses hommes allait être délicat, mais c'était jouable.

Résumé du début de cette deuxième phase:

Votre objectif, à tous, pour ces premiers tours de la seconde phase sont de vous regrouper. Pour ce faire, la map qui va être mise à votre disposition vous indiquera vos points de replis. Libre à vous de vous y rendre, ou de tenter de contre un adversaire s'y rendant. Pour ceux dans l'Opéra, vous ne pourrez sortir de la bâtisse à ce tour. Les snipers offrant auparavant des zones de no man's land sont à présents occupés à tirer sur d'autres troupes, et les communications sont, pour tous, rétablis.
En revanche, vous ne pouvez faire apparaître de nouvelles troupes / faire intervenir des intervenants extérieurs. Vous êtes seuls dans le Dôme, et devrez affronter les autres forces en présence avec vos effectifs propres. Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à me mp / me joindre sur Discord. Je sais que la carte et la situation peuvent vous paraître un peu obscure. Indication spécifique à Roman et Velikaya: Vous pouvez interagir et jouer DevilEye et Zameen comme vous le souhaitez. Si vous voulez des informations à leur sujets, demandez moi sur Discord, mais sachez juste que leurs objectifs respectifs seront de rejoindre les points de repli. Ils savent quelque chose d'important, et ne veulent pas prendre le risque de tout dire actuellement. Pour les membres du KRAKEN déjà présents dans l'opéra, ces derniers continueront leur traque autant que possible, malgré les ralentissements. Faites donc attention, le moindre faux pas peut vous mettre en danger!

Image descriptive de Sentinelle: https://i.imgur.com/USllzLr.png
Image descriptive de DevilEye: https://i.imgur.com/ukH1vyf.jpg
Image descriptive de Zameen: https://i.imgur.com/3ih0IeA.jpg
Images descriptives du K.R.A.K.E.N:
- Kylian: https://i.imgur.com/xgEXLMf.png Armes: Paires de pistolets mitrailleurs munitions semi perforantes.
- Rebecca : https://i.imgur.com/goCEchk.jpg Armes: Fustil à accélération magnétique "disrupteur EMP"
- Aurelia: https://i.imgur.com/OS3AaXy.png Armes: Bouclier à écran de protection et lame énergétique.
- Kenny: https://i.imgur.com/D8IRbT5.png Armes: Longue épée énergétique, modèle "style à dégainer" permettant l'envoie d'une "vague" tranchante sur l'ennemi.
- Esmeralda: https://i.imgur.com/cNSJNEj.png Armes: Lance énergétique et pistolet à calibre lourd.
- Nathan: https://i.imgur.com/RTEriV7.png Armes: Double lames de poignets énergétiques.

Rapport de Force global (temps restant: 60min):



Nouvelle carte: https://i.imgur.com/15RrkJN.png

/!\ Les membres de KRAKEN sont à considérer comme des joueurs. De ce fait, vous ne serez pas capable de les tuer à ce tour. Cependant, vous pourrez les blesser grièvement / forcer à fuir si vous écrivez logiquement et stratégiquement. Toute action, jugée "grosbill" à la fin du tour de post, sera punie. /!\



Prochaine résolution le:
Lundi 7 Janvier (temps supplémentaire accordé en raison des fêtes de fin d'année)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Harold Winston


 ►Localisation :
Observatoire Gilbraltar


 ►Affiliation :
New Overwatch


 ►Equipement :
canon tesla, propulseur, generateur d'écran

the world can always use more heroes
avatar
Winston
No, I don't want a banana
Ven 4 Jan - 19:49

New
Overwatch

La
Griffe

Opération Fer-De-Lance
Cinq minutes déjà qu'il flottait et se battait dans se putain de gaz, le peu de fenêtre dans la pièce laissait sortir moins de lacrymo' que celui produit par la grenade, un avantage tactique sur le long terme surtout contre une cible lourde en pleine effort ayant besoin de beaucoup d'air pour faire fonctionner ses muscles. Winston avait les marques des crocs d'Alasker sur son visage duquel un sang rouge des plus vif coulait sur sa fourrure noir, la douleur était puissante et de se fait renforçait encore plus le scientifique dans son idée de décortiquer comme un vulgaire fruit de mer le super Soldat de son armure, de le ruer de coup encore et encore pour au final lui briser le crane et lui arracher tout se qui se trouvait dedans.

Le gaz ne se montra efficace que après quelques minutes durant lequel le gorille ne pris aucune peine a écouter et analyser les phrases de son opposant: Alasker s'adressait au côté bestial et animal de Winston, il l'écoutait mais les mots n'avait pas de sens, parler n'était pas utile a sa survie. Quand le gaz a commencé a emplir la pièce jusqu'a être aussi épais que un brouillard Winston commençait enfin a tousser, sa gorge le brulait, ses yeux aussi et des deux douleurs, la seconde était la plus forte. Mais malgré tout il continuait d'attaquer Alasker avec la même détermination bien que ses coups ratait plus souvent.

A un moment il ne pouvait plus continuer a se battre ici, Les coups perdait en force, doucement la balance penchait pour le géant de la Griffe...Mais le Dôme fut déployer. A l'extérieur un appareil volant fut littéralement scier en deux et la moitié de sa carcasse fumante vient heurter le bâtiment a l'endroit les deux combattants se trouvait, s'en suivit de l'explosion du réservoir et de la machine sous le choc se qui sépara Winston de son adversaire: pire encore que les grenades plus tôt mais avec toujours aussi peu d'efficacité pour le toucher.

L'explosion fit sortir le scientifique du bâtiment pour venir s'écraser sur un des véhicules abandonné sur la rue a l'Est  de la zone, le toit tient bon et pas un chat dans les alentours: Ils sont ou? Se fut un Winston un peu moins enragé qui regarda le dome installé...Jamais au grand jamais il n'avait imaginer qu'une chose pareil existe, un sentiment autre que la rage montait en lui, la fascination et la peur qui peu a peu écrasa la colère et son côté sauvage...Il se calma et sous l'action d'évacuer les hormones vomit un bon coup.

Il respira et essaya de se calmer pour repenser a la situation: Alasker n'allait pas le lâcher c'est certain, mais fallait t'il vraiment se concentrer sur se type? Quel était son objectif principal? Les prisonniers bien sur! Il devait allez vérifier par lui même, il devait rejoindre ses otages a l'opéra comme l'avait dit Lion et les aider et cette fois il ne serait pas tout seul: Il y aurait du monde sur qui compter.

Il faillit partir immédiatement  mais il repéra du coin de l'oeil son arme plus loin elle aussi souffler par le crash: et en bonne état en plus! Mais se serait toujours maigre ressources sans son générateur ou son Jumpack, peut être trouva t'il sur un cadavre des grenades ou quelque chose d'utile. Dans tout les cas il pris son arme entravera vite la rue en direction de l'opéra. a couvert il découvrit que entrer par le bas relevait du défis: Une escouade surveillait l'entrée...Une rafale  électrique et quelques patates distribuer et finalement il était entrée dans le bâtiment...Bon bah plus que à trouver les autres et a cogner a tout va.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Alma Di Costanzo


 ►Localisation :
France/Italie et partout dans le monde


 ►Affiliation :
Civils


 ►Equipement :
Canon à particules, pistolet incapacitant (paralysant), combinaison orange et jaune réduisant les températures et augmentant légèrement la vitesse de déplacement grâce aux bottes. Le canon est placé sur son avant-bras. Trousse de secours premier soins.


 ►Age :
21

the world can always use more heroes
avatar
Alma Di Costanzo
Un médecin au coeur pur
Dim 6 Jan - 13:35

Alors que tu courrais vers les forces de l’ordre avec le reste des otages restant puis Seth, tu avais remarqué une avancée assez spectaculaire dans l’Opéra. Tu fus bloquée au sol par les Forces de l’Ordre avec une assez grande violence. Enfin bon, c’était normal à la vue de la situation. Tu n’allais pas vraiment te plaindre ! C’était déjà bien que Seth te laisse partir comme ça et qu’il vienne avec vous en plus de ça. C’était la solution qui avait été finalement la plus envisageable. Tu te laissas pleinement fouillée par la police. Ne cherchant pas la résistance.

Tu demandas ensuite lorsqu’on t’aida à te relever quelle était la situation. Un agent pris la peine de t’expliquer rapidement, mais pas de détailler. Tu n’en savais pas plus et cela te gênait un peu. Tu ne pouvais t’empêcher de t’inquiéter pour les autres civils, alors tu partie voir s’ils allaient bien ! Tu pouvais voir depuis ta position un gigantesque réacteur projetant un faisceau bleuté vers le ciel. Autour de ce réacteur, plusieurs caisses scellées semblaient être entrain de vibrer.

Tu ne savais pas trop quoi faire pour le moment, alors tu aidas la police en soignant quelques-uns de leurs agents en appliquant les premiers soins. Peut-être pouvais-tu espérer aller aider, et vers les membres de New-Overwatch ? Tu t’inquiétais autant pour eux que pour les civils. Un peu moins pour les membres de la Griffe, non seulement car ils étaient des ennemis de bases, mais parce que Seth ne se trouvait plus parmi eux. Tu pouvais enfin souffler un peu dans cette zone de replie temporaire. Tu étais en sécurité parmi les forces de l’ordre... enfin temporairement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Orisa


 ►Localisation :
dans les rues de Numbani


 ►Equipement :
canon à fusion et surchargeur

the world can always use more heroes
avatar
Orisa
The Guardian Omnic
Lun 7 Jan - 0:04






Orisa



PNJ


「Opération Fer-de-Lance//Au cœur du dôme」



Dès que l'ordre fut donné, Orisa et les quelques soldats autour d'elle prirent le plus rapidement possible la direction de l'opéra et du dôme commençant à s'y former. En passant ils tentaient d'empêcher la progression de la griffe.

Une fois sur place il ne fallut que peu de temps à l'omniaque pour apercevoir les civils...En danger, elle le savait. Elle devait absolument les mettre en sécurité même si ça n'était pas ses ordres normalement.Elle rejoignit les force de l'ordre en trottinant et arriva près d'Alma qu'elle mit un peu de temps à reconnaître, mais le moment n'étant pas à la discussion elle la salua simplement en passant avant de se diriger vers le réacteur et les caisses pour aider à les sécuriser. La jeune omniaque semblait tout de même curieuse quand à ces caisses vibrantes. Qu'est ce que ça pouvait bien être?
Autant dire que le stress existe pour elle aussi. C'est la première fois qu'elle se retrouve réellement dans ce genre de situation.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Kristopher Moreau


 ►Affiliation :
Talon


 ►Equipement :
Lunette de confort normal. Il possède une armure légère sous son manteau noire, assez épaisse pour le protéger efficacement d'armes de faible puissance ou de coup de couteau. Un pistolet lourd avec une capacité de chargeur de dix balles. Il possède un œil cybernétique capable de déterminer avec une grande précision la destination des balles ou projectiles allant vers lui, activable pendant une quinzaine de seconde.

the world can always use more heroes
avatar
Kristopher Moreau
Le corbeau
Lun 7 Jan - 7:27

  • Kristopher Moreau
  • PJ/PNJ
EVENT OVERWATCH
Les yeux de l’homme, assis sur son fauteuil, étaient écarquillés en apercevant sur de nombreux écrans le résultat de cette prouesse technologique. Cet étrange dôme géant, ayant délimité une grande partie de la zone des opérations, était une merveille de la technologie, et l’homme sur son fauteuil en était excité qu’il respirait comme un animal affamé, tandis que le cube rouge holographique restait silencieux. Les Omniacs de service dans la salle reléguaient les ordres des supérieurs aux troupes du Talon emprisonnés dans Paris, dont les propos des soldats et mercenaires engagés par l’organisation était tout simplement chaotique, un mélange statique de plusieurs propos. Le Talon était en mauvaise posture. Si l’armée les avait enfermés dans le Dome, il était clair cependant qu’à l’extérieur de celui-ci, les troupes européennes s’occupaient de nettoyer les dernières tranches de présences du Talon qui ont été assez malchanceux... ou chanceux. Qui sait ce que ces étranges soldats du KRAKEN leur réservait tout et un chacun ?

-IL ME LA FAUT !

L’homme s’éleva de son fauteuil, dévoilant alors davantage un regard fou et obnubilé par son envie de s’approprier de cette technologie. Et une profonde rage et jalousie bouillaient en lui. Il la lui fallait. Mais il se rassit en poussant un profond soupir, et eut de nouveau un regard plus clair et plus froid, mais pourtant amusé de la situation. Certes, il ne pourrait pas envoyer ses unités PRIME pour donner main-forte aux troupes du Talon au vu de ce bouclier, puisqu’elles avaient été placées de manière assez éloignée. Un contretemps, mais un contretemps limité. Une telle technologie requérait une puissante alimentation en énergie, fossile ou électrique, qu’importe, mais elle n’était pas illimitée. Pour combien de temps, il ne le savait pas, mais le temps leur était maintenant compté. Heureusement cependant que toutes les informations sur les précédentes capacités des membres du KRAKEN, de ces étranges synthétiques de combat et d’Orisa avait été filmés sur les divers caméras présentes sur les lieux - ceux accrochés aux casques de soldats ou autre - et les informations étaient donc envoyés aux quelques rares troupes ayant pu se présenter dans le combat avant l’apparition du dôme. Le reste de l’information était reléguée maintenant aux différents corps de combat du Talon afin de leur faire remarquer l’apparition de tous ces individus spéciaux et imprévus sous communication radio.

En espérant qu’ils survivront tous assez longtemps. L’homme ne pouvait qu’observer pour l’instant. Une intervention ne pouvait plus être de mise, et ne pouvait qu’offrir qu’un lointain soutien tactique pour ces pauvres diables coincés dans cette trappe a souris  futuriste. Un sourire vint sur son visage.

Dommage qu’il n’y eût pas de pop-corn.

*

Un contretemps de merde, se disait le Corbeau.

Atteindre le toit avait été une chose, le découvrir quasi-abandonnée par les militaires en avaient été une autre, et une mauvaise surprise alors que ce dôme, fait d’énergie avait débarqué de nulle part pour les emprisonner. Le Corbeau se sentait piéger comme un rat, mais il était soulagé d’entendre l’Ombre Blanche lui communiquer sa position dans la cache du Talon et de son état, ainsi que celui d’Alvilde qui était maintenant prise en charge médicalement par des infirmiers de combat pour vérifier si elle n’avait pas reçu de dégât supplémentaire. Oui, un sacré gros contretemps, mais il fallait jouer du mieux qu’il le pouvait. Observant une série d’officiers et de soldats capturés au sol par les troupes, ils les écoutaient parler, déblatérer des propos comme quoi leurs cadavres allaient être mutilés et subiraient des sorts douloureux.

-Soldats, tuez-les et équipez-vous de leur armure. Montez ensuite dans leurs blindés respectifs.


Deux autres transporteurs avaient été capturés entretemps et leur morphologie – celle des prisonniers - étant semblable aux Européens prisonniers, ils obéirent aux ordres sans broncher, avant de revêtir l’armure des soldats morts sans rien dire. Le Corbeau observa ce qui restait à ses hommes et serrait des poings. Vingt-et-un Garde Noire vivant, et vingt-deux si l’on comptait l’agent Phoenix qui s’occupait de blesser avec une énergie remarquable, les autres Gardes Noires de l’Ombre Blanche, les huit s’étant séparés des sept autres sur le toit, ayant rejoint la position du Corbeau faute d’officier aux alentours. Les autres Gardes Noires s’étaient rassemblés pour éliminer les derniers survivants de ce combat difficile doté d’une fin surprenante. Les DCA en revanche avaient été neutralisés, leurs principaux composants avaient été détruits et étaient maintenant inutilisable bien qu’ils eussent été désactivés quand il avait tailler son chemin vers le toit. Les pertes augmentaient en flèche chez le Talon et c’était on ne peut plus inquiétant. Le Corbeau se sentit plus tendu. Non, si un dôme de ce genre avait pu se déployer, qu’est-ce qu’on leur réserverait d’autres ?

-Garde Noire, rendez-vous au point de rassemblement de la Griffe. Phoenix, attendez mes ordres, mais suivez-moi, nous avons encore des choses à régler là-bas. Nous devons leur préparer le terrain pour sa défense et les recueillir de la manière le plus sécuritaire possible. Vous, en revanche, ceux dans les blindés, attendrait mon signal. Allez-vous dissimuler en attendant.

Les ordres donnés, les véhicules allèrent se planquer en usant l’épais brouillard de poussière et de fumés des environs pour se dissimuler, mais en ne s’éloignant pas trop de ce point-ci de la place. Le Corbeau en revanche, avec les troupes qui étaient restées dans son secteur, venait d’arriver dans la place-forte après avoir longuement couru et abattu les hostiles sur leurs chemins, mais non sans subir de perte. Pertes allégées avec la présence des Gardes Noires heureusement, mais des pertes quand même, tandis qu’il donnait des ordres a l’Ombre Blanche ainsi qu’aux autres officiers présents pour diriger la défense et la réception d’informations du mieux comme il le pouvait.

Il s'était d'ailleurs assuré d'envoyer une bonne partie des troupes ayant été présente ici en direction de l'opéra, de sorte qu'ils puissent recevoir des renforts et de l'aide. Le Corbeau se devait de préparer le terrain avec ses hommes pour n'avoir ne serait-ce qu'une bonne chance de s'en sortir.

Mais surtout d'avoir le temps de concocter un plan.

HRP:
 

'-'/




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Alasker


 ►Localisation :
Tu ne souhaites pas savoir


 ►Affiliation :
Talon


 ►Equipement :
Ce serait trop long

the world can always use more heroes
avatar
Alasker Crudelis
Le nettoyeur
Lun 7 Jan - 19:07

Flammes et douleurs.
Un siphon de souffrance bien connu : Celui causé par la combustion de sa propre chair. Sa vision ne renvoyait plus qu'une succession d'images trop colorées, trop vives, sans le moindre sens. Une espèce de successions de flashs psychédéliques que même les pires narcotiques ne pouvaient imiter.
Alasker savait ce que ça impliquait : Son visage brûlait. Et, de ce fait, ses yeux l'accompagnaient.  Ils bouillaient.
Fébrilement, l'ancien mercenaire chercha le mécanisme de fermeture manuelle de son casque- situé sous son gorgerin- et l'activa d'une pression en maudissant l'IA de l'armure n'ayant pas jugé bon de le faire d'elle-même. Dans un "clic" assourdissant, amplifié par ses tympans en pleine cuisson, le heaume se referma sur son visage. Aussitôt, le protocole anti-incendie interne s'activa : l'intégralité des arrivées d'airs filtrées se verrouillèrent, étouffant instantanément les flammes restantes. Alasker demeura parfaitement immobile pendant quelques secondes, ses sens affolés par l'odeur de sa chair brûlée et le bruit de friture de sa peau. Après ces quelques douloureux instants, il se décida à cligner difficilement des yeux en sentant glisser, contre ses paupières, l'humeur gélatineuses de ses orbites à moitié fondue en pleine régénération. Les flammes et l'acide avaient toujours rendu la récupération plus désagréable, plus lente...Et tellement plus salissante.
Finalement, au prix de cinq douloureuses, étranges, et très longues minutes, sa vision lui revint.
Et Alasker put constater qu'il se trouvait en-dessous de l'aile d'un aéronef encastré dans un bâtiment dévoré par les flammes.
Le crash avait dû déclencher l'implosion du réacteur, et donc carbonisé tout ce qui se trouvait autour. Logique. Mais pourquoi diable, sur tout les bâtiments alentours, un foutu appareil volant avait décidé de transformer celui-ci en four crématoire? Maintenant, le singe avait disparu et, comble du bonheur, l'étage se consumait lui-même autour des restes de l'oiseau de métal. Alasker cracha une série d'injures à l'idée d'avoir ainsi perdu l'occasion de récolter un tel trophée, puis reporta son attention sur l'instant présent en longeant les restes du vaisseau.
Le modèle et son schéma de couleur indiquait qu'il appartenait à la griffe. Bien. Il traversa les flammes pour rejoindre l'emplacement du cockpit.
A l'intérieur de ce dernier, bien à l'abri derrière sa vitre blindée, le pilote, apparemment toujours entier, se débattait pour retirer son harnais de sécurité. Le miraculé ne semblait même pas être blessé ou avoir encore été touché par l'augmentation significative de la température ambiante. Après quelques instants d'analyse, l'armure du géant identifia sa fréquence radio et s'y ancra.
"-Vous m'entendez maintenant?" Risqua le pilote en tapant sur son casque.
Alasker lui répondit sans bouger, dressé au-dessus du cockpit :
"-Oui.
-Ce foutu dôme, vous l'avez vu?"
L'inverse aurait été compliqué. Mais cette nouvelle surprise n'entrait pas exactement dans ses priorités immédiates.
"-Oui.
-J'ai besoin d'aide ! J'peux pas sortir et les régulateurs de températures sont morts. Il commence à faire vraiment chaud là-dedans."
Alasker se détourna, le regard attiré par quelque chose d'énorme et de dangereux, ensevelis sous les débris. Trop occupé à tenter de se détacher, le pilote n'y prêta pas la moindre attention.
"-Vous êtes le nettoyeur, pas vrai?
-Oui." Répondit encore une fois le concerné tout en extirpant l'Humaniste d'un tas de ruines incandescentes.
"-Quelle chance ! Je...
-Non." Le géant revint au niveau du cockpit.
Le pauvre humain, à l'intérieur, lui lança un regard chargé d'incompréhension.
"-Monsieur?
-Tu m'as fais manquer ma cible." Cracha Alasker avant de braquer son arme sur le cockpit.
La vitre se brisa à la fin du premier chargeur. Aucune des balles étant parvenues à traverser ne toucha la chair du pilote. Ce n'était pas le but. A main nue, Alasker arracha les restes de la vitre et s'immobilisa. Agenouillé face au pilote, il l'observa simplement commencer à se débattre...A gigoter comme un ver, vainement, pour tenter d'échapper aux flammes. Les yeux noirs observèrent sans jamais ciller le pauvre homme se contorsionner et hurler en brûlant vif, jusqu'à ce que les mouvements ne cessent et que le calme de l'incendie ne revienne.
Pour être aussitôt brisé par des claquements secs, dans son dos. Et par un rire.
Une demi-tonne de muscles enfermés dans une demi-tonne d'acier firent volte-face en l'espace d'un battement de cœur pour braquer un énorme canon en direction d'un nouvel importun bien trop souriant.

HRP:
 







Tout le monde a un rêve, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Localisation :
Partout


 ►Affiliation :
New-Overwatch


 ►Equipement :
Un réseau mondial

the world can always use more heroes
avatar
ATHENA
Big Mother is watching you
Mar 8 Jan - 20:41


" A l'intérieur du Dôme, les choses se mettent lentement en place, comme un piège se refermant doucement sur sa proie, encore inconsciente du danger qui l'attend. Mais qui est donc la proie? Est-ce les criminels de la griffe et de new overwatch? Ou bien les Forces de l'Ordre? Et plus important encore... Qui est le prédateur?"

Si les premières minutes défilèrent relativement vite, un calme étrange semblait régner au niveau de l'opéra. Mis à part quelques tirs disparates à droite, et à gauche, les forces en présence semblaient pour le moment concentrer leurs efforts sur un rassemblement rapide, afin de mieux préparer la suite. Après tout, personne ne savait réellement ce qu'il se passait mis à part les officiers de commandement des forces de l'Ordre. A ce sujet, et afin d'éviter tout espion ou oreilles indiscrètes, les officiers établirent un système de code utilisé dans les forces spéciales et dont la base reposait sur le matricule même du soldat, un code pré-établi par le QG mobile et changeant toutes les dix minutes. De plus, au plus près du réacteur et des caisses vibrantes, aucun soldat n'échappait à un contrôle régulier, qu'il soit humain, ou machine.

Dans les rues au dehors cependant, les snipers semblaient avoir déserté les toits et se terraient dans des endroits encore inconnus par les opposants de la justice républicaine. Il était plus qu'évident que ces derniers attendaient une cible à abattre. Au niveau des civils à l'extérieur, il ne semblait plus réellement en avoir, ou bien ils se cachaient efficacement. Pour ceux regroupés avec les forces de l'ordre enfin, divers médecins de terrains et autre militaires s'activaient pour assurer leur sécurité. Les membres de KRAKEN, cependant, semblaient être partis à la recherche de quelqu'un, ou plutôt, quelque chose. Et même ceux affrontant au préalable quelqu'un, semblaient avoir battu en retraite. De toute évidence, ils recevaient des ordres directs et sur un canal bien trop sécurisé pour être piraté.

Pour la Griffe et New Overwatch, enfin, les deux leaders respectifs semblaient ne vouloir qu'une chose: se regrouper également et se diriger vers leurs caches respectives. Les événements sont encore incertains, troubles, et peu de personnes semblent savoir exactement ce qu'il va se produire au sein du dôme. Mais tous, se doivent de garder une chose en tête: ils sont sur un champ de bataille.

// Indication spécifique à Roman et Velikaya: Vous pouvez interagir et jouer DevilEye et Zameen comme vous le souhaitez. Si vous voulez des informations à leur sujets, demandez moi sur Discord, mais sachez juste que leurs objectifs respectifs seront de rejoindre les points de repli. Ils savent quelque chose d'important, et ne veulent pas prendre le risque de tout dire actuellement.

Image descriptive de Sentinelle: https://i.imgur.com/USllzLr.png
Image descriptive de DevilEye: https://i.imgur.com/ukH1vyf.jpg
Image descriptive de Zameen: https://i.imgur.com/3ih0IeA.jpg
Images descriptives du K.R.A.K.E.N:
- Kylian: https://i.imgur.com/xgEXLMf.png Armes: Paires de pistolets mitrailleurs munitions semi perforantes.
- Rebecca : https://i.imgur.com/goCEchk.jpg Armes: Fustil à accélération magnétique "disrupteur EMP"
- Aurelia: https://i.imgur.com/OS3AaXy.png Armes: Bouclier à écran de protection et lame énergétique.
- Kenny: https://i.imgur.com/D8IRbT5.png Armes: Longue épée énergétique, modèle "style à dégainer" permettant l'envoie d'une "vague" tranchante sur l'ennemi.
- Esmeralda: https://i.imgur.com/cNSJNEj.png Armes: Lance énergétique et pistolet à calibre lourd.
- Nathan: https://i.imgur.com/RTEriV7.png Armes: Double lames de poignets énergétiques.

Rapport de Force global (temps restant: 45min):



Nouvelle carte: https://i.imgur.com/15RrkJN.png

/!\ Les membres de KRAKEN sont à considérer comme des joueurs. De ce fait, vous ne serez pas capable de les tuer à ce tour. Cependant, vous pourrez les blesser grièvement / forcer à fuir si vous écrivez logiquement et stratégiquement. Toute action, jugée "grosbill" à la fin du tour de post, sera punie. /!\



Prochaine résolution le:
Lundi 28 Janvier (temps supplémentaire accordé en raison des soldes et de mon manque prochain de vie)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Localisation :
Grimsey


 ►Affiliation :
A son compte

the world can always use more heroes
avatar
Deydreus Moonshire
Le Porte-Peste
Mer 16 Jan - 22:19

Une gigantesque bourrasque de fumée brûlante s'échappa d'une faille présente sur le mur à droite du Docteur. D'un mouvement de recul, ce dernier évita de justesse l'air ardent dans un rire presque nerveux. Derrière lui, Amarande fit un léger bond pour venir se plaquer devant l'ouverture murale. D'un geste de la main, le porte-peste lui intima de se décaler. Observant au travers de cette dernière, une expression presque inconnue, ou tout du moins oubliée, du docteur barra son visage l'espace de quelques secondes. De la surprise. Et de la fascination. Un gigantesque dôme de lumière se déployait devant lui et enfermait tous les protagonistes de ces affrontements dans un piège se refermant peu à peu.

Reculant, le docteur passa sa main gantée dans la barbe taillée qui parsemait son visage. Se tournant vers Amarande et Natalia, Deydreus laissa un bref sourire marquer ses lèvres.

- Amarande. Redescendez et placez Natalia en sécurité. Une fois certaine que personne ne viendra à sa rencontre, remontez et rejoignez moi. J'aurais besoin de vous. Il posa alors son regard sur sa nouvelle protégée. Je sais que vous souhaiteriez venir avec nous ma chère, mais je ne peux accepter le risque de vous voir mourir pour le moment. Et ce qui se trouve plus haut... Un lourd tremblement résonna, comme si quelque chose de très lourd s'était écrasé, au dessus d'eux. Vous sera sans doute mortel. A vrai dire, il le sera probablement pour Amarande ou moi même.

Elle chercha à objecter quelque chose, mais il leva sa main pour lui dire de ne pas s'exprimer.

- Pas de contestation. Je ne souhaite pas disparaître aujourd'hui, faite moi confiance. Si vous ne m'accordez pas cela, alors j'aurais eu tord de vous sauver.

Ses mots étaient plus durs, plus secs et froids. Il observa la réaction de la demoiselle et fut satisfait de voir qu'elle se pliait à sa volonté. Se tournant finalement vers sa championne, il fut également heureux de la voir acquiescer en silence. Amarande était un élément efficace et à la loyauté sans égard, mais elle laissait encore un peu trop ses émotions envers le docteur la guider. Une fois cette accord établi, la grande dame aux cheveux blancs commença à escorter Natalia en brisant le muret de l'escalier de service.

- Nous sauterons d'ici Natalia, laissez moi vous porter. Nous ne devons pas prendre le risque de retomber face aux membres de la Griffe.

Elle bougea la tête en signe de réponse, puis s'approcha de la championne qui l'emporta avec elle, loin du regard vairon de Deydreus. Ce dernier s'étira longuement, savourant les odeurs acides de la fumée lacrymogène et des incendies au dehors. Il sentait ses capteurs olfactifs brûler puis se reconstruire juste après. Ne plus avoir son casque était un désavantage, mais parfois, certaines choses se devaient d'être observées par un œil nu. Grimpant, littéralement car les escaliers s'étaient effondrés, les dernières marches qui menaient au toit, le porte-peste ouvrit finalement les restes de la dernière porte qui le séparait de la rencontre qu'il avait tant chercher à avoir. Mais ce fut d'abord un déluge de flammes, et de chaos, qui l'accueillirent. Un aéronef semblait visiblement s'être effondré sur le toit, arrêtant visiblement un combat titanesque qui avait eu lieu quelques instants auparavant. La chose était facilement observable, pour qui savait analyser les traces au sol, les douilles répandues un peu partout, et les capuchon maintenant vides de diverses grenades. Mais également le mastodonte qui soulevait présentement le pilote du dit aéronef. le Porte-peste observa silencieusement la scène, passant dans sa longue mémoire en revue toutes les données qu'il avait enregistré sur l'individu encastré dans l'armure. Le projet qui l'avait fait naitre. Toutes les informations que Deydreus avait glané à ces services "secrets" et leur "résultats estimés". Lorsque la chose tenue entre les mains du mastodonte cessa finalement de bouger, Deydreus quitta son silence en claquant des mains et en émettant malgré lui un léger ricanement. En un battement de cils, il lui faisait face. L'enfant Crudelis. Un large sourire dominait les lèvres du docteur malgré le fusil titanesque le mettant en joue.

- Et dire qu'ils ont annoncé que ce projet était un échec.... Le projet Crudelis.... Est clairement une réussite.

Se risquant à faire un pas de plus, le docteur se concentra un peu plus pour analyser les traits de l'armure du géant et la façon dont il se tenait. Toute cette posture, chaque vibration parcourant ses muscles, chaque inspiration et expiration... Tout était fait dans un seul but: tuer.

- Je ne sais pas tout des votres, naturellement c'est toujours comme ça quand on obtient ses informations de manière non "officielle". Mais j'ai pu au moins savoir les tenants et aboutissant. Certaines conditions propres à votre... Evolution. Tu te doutes que je ne suis pas avec les forces de l'ordre, mais tu sais aussi que je ne suis pas l'un des votre. Je n'ai aucun matricule, tu ne m'as jamais vu, et tu ne sais rien de ma personne. Pourtant, je te connais, ne serait-ce que légèrement. Alasker?

Il détourna son regard quelques secondes, qui auraient pu paraître des heures aux vues de la situation, afin d'observer les flammes qui léchaient présentement les restes de plusieurs morceaux de bâtisse. Le crépitement s'en dégageant résonnait presque poétiquement dans les oreilles du docteur, qui reporta son attention sur Alasker, et le fusil qu'il braquait sur lui.

- Je me nomme Deydreus Moonshire. Je suis ce que beaucoup nomment un "hors la loi". Peut-être as-tu un jour entendu mon nom? On me surnomme Porte-peste. Pourtant, l'opinion de la masse m'importe peu. Seul m'importe l'évolution de l'homme. Son amélioration. L'homme dans son état actuel est voué à disparaître, d'une manière ou d'une autre. Je suis un docteur, vois-tu. Mais pas seulement. J'avoue aimer me convaincre d'être, un peu comme toi, une étape suivante dans l'évolution humaine. Il leva ses bras, presque pour dissuader son interlocuteur qu'il osait une comparaison. Cependant, je reconnais nos différences. Et j'avoue que je n'aimerais pas te combattre. L'écart de force serait bien trop grand. Presque ennuyeux à vrai dire. En revanche, j'aimerais te proposer un march....

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que la détonation résonna sur le toit. Un bruit sourd, annonciateur de mort. Tout du moins, cela l'aurait été, si la championne du porte-peste n'était pas intervenue. Quoique, peut-être était-ce là la raison du tir? La balle, ou plutôt l'obus, quitta le canon de l'Humaniste à une vitesse folle, et vint se loger dans la protection d'épaule d'Amarande, traversant tout d'abord les nombreuses couches de titane avant d'exploser, propulsant divers débris ricochant sur le reste de l'armure de la championne et... Arrachant le bras gauche du docteur. A vrai dire, s'il avait encaissé le tir en pleine poitrine, le résultat aurait été assez laid. Tournant la tête et observant les débris de chair brûlés qui pendouillaient depuis son épaule, le porte-peste soupira longuement, sous les yeux de sa championne qui bouillonnait de rage.

- Oublions l'idée du marché alors. Je vois que la soif de sang est un meilleur language que les mots, pas vrai? C'est tout à ton honneur. Les mots peuvent si facilement être détournés.

Il se décala, titubant légèrement à cause de la perte de sang et du choc de la balle. Plongeant son regard en direction d'Alasker, le porte peste fit mine d'épousseter son épaulière ensanglantée, alors que de nombreux tissus semblaient s'assembler et qu'une forme osseuse se tordait pour reprendre une figure normale. Vinrent ensuite les premiers tissus nerveux, puis musculaires, accompagnées d'une légère fumée verdâtre s'échappant de la plaie du docteur. Un léger sourire traversait les lèvres de Deydreus alors qu'il montrait à son interlocuteur un spectacle peu commun, mais pas inconnu du géant lui même adepte de ce genre de prouesse. Serrant sa main nouvellement reformée, le docteur continua son discours, comme si de rien n'était.

- Je te propose un duel. Enfin, pas moi, spécifiquement. Je te l'ai dis, notre écart de force est ennuyeux et cela n'aurait aucun intérêt. Voila ce que je te propose. Affronte ma championne. Elle ne demande qu'à se venger de cette "blessure" que tu m'as infligé, et je suis presque certain que sa vue t'insupporte déjà. Si elle l'emporte, je prélèverais de ton ADN afin de m'aider dans mes travaux. Si tu l'emportes. Je serais ton obligé jusqu'à ce que ce qui se trouve au dessus de nous ne se brise. Je ne suis pas sûr que ma proposition soit réellement alléchante à tes yeux. Sûrement que tu pourrais te lancer contre nous deux et probablement nous abattre. Mais... Même si tu es un champion presque invincible, vos forces sont sur le déclin face aux différentes armées et New Overwatch, et je sais que mon aide vous serait précieuse. Libre à toi d'ignorer ma demande ou non. Mais, après tout, qu'aurais-tu à perdre?

Il fixa le mastodonte, époussetant de nouveau son épaulière faisant cliqueter les jointures de son gantelet encore intact.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Opération Fer-De-Lance // Au coeur du Dôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-