Victorian Vigilante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Véritable nom :
Leanne Lloyd


 ►Localisation :
Pays de Galles


 ►Affiliation :
Ex-agent de police, Neo-Overwatch


 ►Equipement :
Crache-vapeur, raygun, module de surcharge.

the world can always use more heroes
avatar
Leanne Lloyd
Victorian vigilante
Jeu 26 Avr - 15:14



Leanne Lloyd aka Steamer
J'vais rendre son sens au mot justice.

►NOM : Lloyd
►Prénom(s) : Leanne
►Surnom : Steamer
►Age : 27 ans
►Nationalité : Galloise
►Profession : Ex-membre des forces de l'ordre
►Groupe : New Overwatch
►Avatar : Elizabeth, de Bioshock Infinite
►Equipement :
Tenue de combat de Leanne :
Spoiler:
 
Crache-vapeur : Une sorte de lance-flamme de cuivre, qui, en fait, ne lance pas de flammes du tout. Il crache de la vapeur d'eau montée à plus de cent cinquante degrés, ce qui a quelques avantages par rapport à son équivalent classique : tout d'abord, il n'a besoin que d'eau pour être rechargé, et comme il crache un gaz, il est possible de refermer l'entrée pour le retenir afin de d'en libérer une grande quantité d'un coup : Un jet de vapeur brûlante digne d'un geyser peut faire chuter les personnes les plus légères et déstabiliser les autres. Un générateur thermique miniature se charge de porter l'eau à ébullition.
Raygun : Quand l'ennemi n'est pas à portée de son arme principale, Steamer peut utiliser son raygun pour l'atteindre. Il s'agit d'un pistolet énergétique de cuivre tirant des rayons verts. La batterie est rechargée à distance par le générateur du crache-vapeur. Chargée au maximum, elle ne peut permettre que quelques tirs d'affilée.
Patins : Les chaussures de Steamer sont équipées de roues omnidirectionnelles qui lui permettent de... Patiner. Pour prendre de la vitesse, il lui arrive d'utiliser son crache-vapeur pour s'éjecter vers l'avant. Ça peut aussi lui permettre de s'élever légèrement dans les airs.
Module de surcharge [ULTI] : Il est possible pour Leanne de désactiver l'inhibiteur du générateur présent dans son arme, ce qu'il fait qu'elle tire en continu à pleine puissance jusqu'à ce que son stock soit épuisé. Le raygun voit aussi sa puissance augmenter. Lorsqu'elle le fait, Leanne accroche le crache-vapeur dans son dos, pointé vers le sol, ce qui la propulse en l'air à trois ou quatre mètres de hauteur. Elle se saisit ensuite de sa seconde arme pour faire feu.

►Avis sur la chute d'Overwatch : « J'étais sérieusement en colère contre Overwatch après leur intervention à King's Row. C'était illégal et un très mauvais indicateur sur leur mentalité. Leurs actions ont mis beaucoup trop de monde en danger. C'était le signe que quelque chose dans le fruit était pourri. Tant mieux si ça s'est arrêté, autant faire table rase. »
►Si concerné(é) ou au courant, un avis sur le rappel des ex-agents d'Overwacth ? « Je fais partie des nouvelles recrues d'Overwatch et je compte bien être la première à gueuler si quelque chose commence à sentir mauvais dans les mentalités. Malgré tout, je suis contente qu'une telle organisation soit de retour et j'espère pouvoir me rendre utile. Si d'anciens membres reviennent, tant mieux. C'est l'organisation qui était en faute, pas eux. Je suis bien placée pour savoir faire la différence entre les deux. »
►Avis sur les Omniaques : « Ils sont conscients, non ? Ils ont des émotions, comme nous ? Dans ce cas, qu'on leur foute la paix. Ce qu'on leur a fait vivre dans le passé était juste odieux et doit cesser. J'ai déjà perdu deux jobs à cause de ça, parce que je les avais défendus, et vous savez quoi ? J'en suis fière. Je refuse de participer à un système qui encourage les horreurs qu'on a pu connaître. »
►Une prochaine guerre, serait-ce probable ? « C'est à nous, membres d'Overwatch, de faire en sorte que ça n'arrive pas, pas vrai ? Veillons au grain et ça ira. »
►Des détails significatifs ? Victorian vigilante !







Leanne Lloyd est née à Cardiff, il y a de cela vingt-sept ans, d’un membre de la caserne de pompiers de la ville et d’une inventeuse. Son père passant la plupart du temps à la caserne afin d’être prêt en cas d’urgence, la petite a été principalement élevée par sa mère qui, en plus des bases, lui a appris très rapidement le bricolage et le bidouillage.

À ses sept ans, Leanne lit le premier livre de sa vie, qui deviendra son préféré : La maison à vapeur, de Jules Verne. En devenant plus grande, elle se passionne pour l’esthétique Steampunk et, au grand plaisir de sa mère, s’investit de plus en plus dans la confection d’objets et dans la mécanique. Cependant, Leanne prend assez vite conscience qu’elle ne pourra pas en faire son métier. À ses quinze ans, elle décide que, plus tard, elle sera agent de police. Sur le conseil de son père, elle commence à surveiller les concours de la South Wales Police et finit par les rejoindre à l’âge de dix-huit ans en tant qu’agent de terrain.

Un an plus tard, une petite crise éclate entre omniacs et humains dans l’un des quartiers de Cardiff. Un petit nombre de robots a pris en otage des habitants du quartier le plus huppé de la ville, dans une usine de robotique. L’agent Lloyd est envoyée sur le terrain pour tenter de régler le conflit. Les ordres sont clairs : Les omniacs doivent être neutralisés, et il est fortement sous-entendu qu’ils doivent être complètement détruits. Leanne est envoyée en reconnaissance dans le bâtiment avec son supérieur du moment, Victor Galz. Pistolet dans une main, lampe torche dans l’autre, les deux membres des forces de l’ordre entrent par la porte de derrière et commencent à faire du repérage.

Dans l’usine en ruines, les deux fonctionnaires décident de se séparer. Galz se dirige vers les chaînes de production pendant que Lloyd se rend aux bureaux des superviseurs. Des deux, c’est Leanne qui trouve les omniacs et leurs otages. Rangeant son arme, elle se colle au mur, tout près de la porte, et hurle qu’elle est de la police et qu’elle souhaite discuter. Ils acceptent, et, les mains en évidence pour ne pas être menaçante, Leanne entre dans la pièce. Il y a là trois omniacs ouvriers et l’un de leurs anciens patrons.

Ils discutent. Elle cherche à comprendre leurs motivations. Renvoyés ? Déboutés ? Non, plus grave que ça. Une sorte de recyclage forcé, qu’ils voulaient leur faire subir, lui et les autres. Peu à peu, elle comprend ce qu’il se passe. Quelque chose qu’on ne lui avait pas vraiment appris, en formation. La paix, entre les humains et les omniacs ? Pas tant que ça. Pas en profondeur. Elle lance un regard vers la victime. Prendre des gens en otage n’est pas tolérable. Mais leurs revendications sont justes. Elle écarquille les yeux. Des bruits de pas. Un tir, puis deux. Deux des trois omniacs s’effondrent, le crâne percé. Derrière elle, Galz recharge son arme. Le troisième omniac tend la sienne vers le duo de policiers.

Leanne écarquille les yeux. Elle lâche un hurlement de douleur, s’effondre. Une douleur inimaginable. Elle porte sa main gauche au niveau de son épaule opposée, tremblante. Du sang qui coule. Son sang. Elle écrase la plaie de son poing, serrant les dents. Galz tend son arme à nouveau vers le dernier robot. Sans réfléchir, elle recule d’un geste brusque, le bousculant et le faisant tomber à terre. Écrasée sur lui, elle continue tant bien que mal d’écraser sa plaie pour arrêter l’hémorragie. Sa vue se trouble, alors qu’elle sent l’omniac les enjamber pour prendre la fuite. Quelques instants plus tard, dehors, dans la rue, elle entend plusieurs coups de feu. Puis, plus rien.

Soignée, l’agent Lloyd est virée de la police de Cardiff pour insubordination. Elle est transférée à la City of London Police, et est affectée au quartier de King’s Row. Et, au bout de quelques mois, une insurrection a lieu. Rien à voir avec ce qu’elle avait vu plus tôt. Null Sector, qu’ils s’appelaient. Ils avaient pris une centaine de citoyens, dont le maire, en otage. Elle était sur le terrain, avec d’autres, à tenter de les combattre. La ville de Londres était à feu et à sang. Et c’est à ce moment là qu’ils sont intervenus.

Overwatch.

Le gouvernement leur avait interdit d’intervenir, pourtant, ils sont venus. Ils étaient quatre. Tracer, Mercy, Reinhardt et Torbjörn. Quatre agents déployés de manière tout à fait illégale, qui, elle en était persuadée, avaient fait plus de mal que de bien. Des centaines sont morts dans les affrontements. Des milliers sont blessés. Leanne, elle, refuse de laisser Overwatch mettre la ville plus à sang qu’elle ne l’était déjà. À nouveau, elle désobéit et se jette tête baissée dans les combats contre les terroristes. Un « fuck you » lancé à un supérieur lui ordonnant de se replier signe la fin définitive de ses années dans la police britannique. À la fin de la crise, Leanne Lloyd est définitivement radiée.

Alors, elle décide de faire le bien en solo. Elle se remet au bricolage et se fabrique un costume de cuir et de bronze. En plus de son arme de service, elle fabrique un cracheur d’eau bouillante, ainsi qu’une bonbonne-sac à dos de fer qui lui servira de réservoir. Elle patrouille désormais la nuit dans les rues de Londres pour arrêter les criminels, qu’ils soient humains ou omniacs. Et alors que ses actions se multiplient, manquant plusieurs fois de se faire arrêter, les scandales vis à vis d’Overwatch se font de plus en plus nombreux. Confortée dans son idée qu’elle doit faire le bien elle-même, elle renforce de plus en plus sa présence dans les rues, se faisant appeler Steamer, la justicière victorienne.

Lorsque le Petras act est signé, Leanne est arrêtée. Enfermée pour ses activités de vigilante, elle s’isole dans le silence. Pendant deux ans, elle rumine sa colère contre ce système inhumain qui l’enferme parce qu’elle veut faire ce qui est juste. À sa sortie, on la contacte sur son téléphone. On lui parle d’arranger les choses. De rendre ce monde meilleur. Sans qu’on lui laisse le temps de répondre, on lui donne rendez-vous dans un café de King’s row. Elle s’y rend.

Elle y rentre en tant que criminelle. Elle en ressort en tant que membre de New Overwatch.






►Pseudo :
Grom
►Comment avez-vous connu le forum ?
Annuaire forumactif
►Une remarque ? UN FORUM OVERWATCH ! YISSS !
►Avez-vous un double compte ? Nope !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Roman Sem.


 ►Localisation :
Là où ça vous arrange pas.


 ►Affiliation :
New Overwatch.


 ►Equipement :
Gants répulseurs, drones d’espionnage, un beretta nommé "pasdechance", oeil gauche mécanique.

the world can always use more heroes
avatar
Roman Sem
lazy bones
Jeu 26 Avr - 17:02

Bienvenue ici future collègue et merci pour ton inscription !
J'approuve totalement le choix d'avatar. ♡
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, si tu as besoin de quoi que ce soit ou si des questions te viennent on est là pour toi. Installe-toi bien parmi nous o/






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Leanne Lloyd


 ►Localisation :
Pays de Galles


 ►Affiliation :
Ex-agent de police, Neo-Overwatch


 ►Equipement :
Crache-vapeur, raygun, module de surcharge.

the world can always use more heroes
avatar
Leanne Lloyd
Victorian vigilante
Ven 27 Avr - 2:29

Fiche terminée !

Merci pour ton aide sur la cb Roman ^^




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Roman Sem.


 ►Localisation :
Là où ça vous arrange pas.


 ►Affiliation :
New Overwatch.


 ►Equipement :
Gants répulseurs, drones d’espionnage, un beretta nommé "pasdechance", oeil gauche mécanique.

the world can always use more heroes
avatar
Roman Sem
lazy bones
Ven 27 Avr - 5:38



Vapeur curative en approche

Une jeune âme inventive ayant vécu la crise aux premières loges, membre d'une organisation datée et enterrée Leanne ne consigne pourtant pas ses idéaux dans le passé. Légitimité coupée, esseulée, nommée criminelle elle répond toujours présente à ceux qui désirent voir le monde pour ce qu'il pourrait être. Peut-être que cette jeune femme au caractère bien trempé pourra aider New Overwatch à ne pas commettre à nouveau les erreurs et l'ingérence de son aînée.

J'ai beaucoup aimé te lire comme tu le sais. C'est inventif et très bien écrit, très fluide. Je pense que ton personnage s'insère à la fois très bien dans le contexte et auprès des autres personnages et qu'elle a beaucoup à apporter. Mentions spéciales pour la tonalité steampunk qui est vraiment super et pour ton équipement qui en plus d'être stylé rendra sûrement très bien à l'écrit. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les détails concernant son fonctionnement. Et pas de quoi c'était vraiment un plaisir de discuter sur la cb ! Tu es bien sûr validée !


Time... Time rots everything. Even hope.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Victorian Vigilante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-