Entre pétales et sanglots.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Véritable nom :
Talia Fictilem


 ►Localisation :
Budapest


 ►Affiliation :
Talon


 ►Equipement :
Tenue de combat d'infiltration, grappin, pistolet Vulture et lame énergétique.

the world can always use more heroes
avatar
Talia Fictilem
Te faire du mal, me fait du bien.
Dim 11 Mar - 12:51



 Black Lotus
"Dis, ça te dérange si on éteint la lumière avant de commencer?"

►NOM : Fictilem
►Prénom(s) : Talia
►Age : 29 ans.
►Nationalité : Franco-japonaise
►Profession : Tueuse à gages
►Groupe : Récemment admise au sein de l'organisation Talon
►Avatar : "Gunslinger concept art – aion" modifié par mes soins
►Equipement :

Possédant un équipement à la pointe de la technologie, acheté principalement sur le marché noir, Talia détient quelques appareils peu communs listés ci-dessous:

- Tenue de combat "Black Lotus": Cette dernière, facilitant les déplacement et la furtivité, offre à son porteur une protection plus que modérée contre les impacts de balles, mais lui permet en contrepartie des mouvements rapides et acrobatiques, ainsi qu'une furtivité accrue en milieu à basse luminosité grâce à un système de réflexion lumineuse intégré.

- Cache-oeil tactique: Si aux premiers abords on peut penser que ce dernier ne masque une vieille blessure, il s'agit en réalité d'un système de visée auxiliaire permettant à Talia de mieux ajuster ses tirs lorsqu'elle utilise son arme à feu, ou bien à marquer sa cible dans la foule pour mieux la suivre.

- Grappin tactique: A l'instar de celui que peut posséder l'agent de Talon Fatale, Talia possède un grappin de poignet. Cependant, cette dernière s'en sert plus pour s'accrocher à un ennemi (cherchant à l'immobiliser) et le rejoindre rapidement que pour se hisser sur les hauteurs.



- Lame de combat énergétique: Arme principale de Talia, cette lame fut conçue dans le but de percer et trancher la plus résistante des armures de combat ainsi que la plus dure structure corporelle omniaque. D'une longueur de lame d'1 mètre 30 environ, cette lame est concue dans une optique de combat rapproché. Activable via une pression de l'utilisateur sur le pommeau accompagné d'un mouvement de poignet, l'arme dispose d'un système de sécurité et se désactive automatiquement si son possesseur la lâche une fois activée.



- Pistolet semi-automatique "vulture": Arme secondaire de la tueuse, ce pistolet dispose d'un calibre .50AE, permettant une puissante force d'opposition surtout si opposé à d'autres pistolets semi-automatiques. Possédant néanmoins 7 balles dans son chargeur, l'arme nécessite un rechargement relativement fréquent en cas de longs échanges de feu.




►Avis sur la chute d'Overwatch : Lorsqu'un organisme devient aussi populaire et influant qu'Overwatch tout en étant détaché de tout gouvernement, il est évident que ce dernier finisse par subir une vindicte populaire à un moment de son histoire. A tord ou à raison. Aussi, Talia ne fut pas étonnée par la chute de cette organisation et en est même soulagée, la chute d'Overwatch lui offrant un plus grand champ d'action, surtout après avoir détruit son ancienne organisation.

►Si concerné(é) ou au courant, un avis sur le rappel des ex-agents d'Overwacth ? Si elle pensait au départ qu'il ne s'agissait que de rumeurs, Talia récupéra quelques infos sur le dit rappel, bien qu'elle ne fut pas concernée, afin de savoir quels agents avaient "repris" du service et pourraient s'opposer à elle dans ses futures missions.

►Avis sur les Omniaques : Humains, Machines... Pour Talia, les deux ne sont pas bien différents. Et peu lui importe les questions philosophiques sur l'existence de tout un chacun. Si on lui demande de tuer un Omniac, elle le fera. Si on lui demande de tuer un Humain, elle le fera. Aucune distinction face à l'odeur de l'argent. Cependant, il est à noter qu'elle trouve cela moins "amusant" de tuer une machine, car cette dernière ne saigne pas.

►Une prochaine guerre, serait-ce probable ? Bien sûr. Et a vrai dire, Talia l'attend avec impatience.

►Des détails significatifs ? Talia possède un piercing à la langue ainsi qu'un tatouage dans la nuque représentant un lotus noir perdant ses pétales. Lorsqu'elle est en mission, Talia relève très souvent son foulard pour masquer en partie son visage.









Née pendant la crise omniac, Talia naquit au sein d'une famille qui fut relativement épargnée par le conflit, malgré le fait que son père n'ait fait partie de l'armée française. Quand à sa mère, cette dernière était dans le milieu médical, en tant qu'infirmière Élevée au sein de ce calme relatif, l'enfant qu'était Talia eu une enfance relativement normale.. Lorsqu'elle fut en âge, Talia intégra un dojo afin d'y pratiquer le Chanbara, puis le kendo pour faire plaisir à sa mère. Rapidement, la jeune fille prit plaisir à pratiquer ces arts martiaux et demanda également à s'inscrire à des sports de combats. Arrivée au collège, la jeune adolescente entra dans un établissement de sport-étude afin de continuer à pratiquer les activités sportives qu'elle aimait tant. Remportant plusieurs compétitions, la demoiselle excellait également dans ses études, bien que n'étant pas la meilleure de sa classe. C'est lorsqu'elle entra au lycée, qu'un événement chamboula la vie de l'eurasienne. Un violent accident de voiture, impliquant un vieil alcoolique et ses deux parents, la sépara à jamais de ceux qui l'avaient mise au monde.

A la mort de ses parents, quelque chose se brisa chez Talia. Toutes les émotions positives qu'elle ressentait autrefois au quotidien, son amour du sport, sa joie de vivre, tout disparut en un claquement de doigts. Elle n'était plus qu'une coquille vide, continuant son parcours scolaire par obligation alors qu'elle vivait à présent chez sa tante. Quand au sport, la demoiselle devint plus hargneuse, plus acharnée, se défoulant au maximum lors de ses séances afin de limiter les accès de rage dont elle pouvait faire preuve en cours. Excès qui lui valurent d'ailleurs plusieurs avertissements de conduite, ainsi qu'une réputation de caïd au sein de son établissement scolaire.

Spoiler:
 

Finissant par miracle à terminer le lycée, Talia ne continua pas ses études et décida de s'engager dans l'armée. Non pas par amour de son pays ou sens du devoir, mais principalement pour quitter la demeure de sa tante qu'elle ne supportait plus. Enrôlée, elle montra rapidement de grandes aptitudes martiales et une bonne précision au tir. Pour ne pas se faire exclure de l'armée, la demoiselle dut cependant tempérer un peu son tempérament, et devint peu à peu beaucoup plus "sage", se fondant presque dans la masse. Au bout de deux ans, elle postula pour rejoindre les forces spéciales et fut reçue, commençant alors des missions périlleuses de "maintien de la paix" et d'autres "mises sous silence" de groupuscules omniacs ou humains extrémistes. Au fur et à mesure de ses opérations, Talia montra de plus en plus de signes de déséquilibre mental, prenant un malin plaisir à mettre à mort ou torturer les cibles de leur mission. Pourtant, aux vues de son efficacité sur le terrain, l'armée ferma les yeux sur ses pratiques, lui intimant officieusement d'éviter les caméras. A 22 ans cependant, un officier un peu trop zélé lui fit passer un examen psychologique qui la déclara inapte à continuer sa carrière militaire. Chassée de ce qui était devenu son "nouveau foyer", et frustrée, Talia erra pendant de longs mois de bars en bars, d’hôtels en hôtels, se cherchant une suite à sa propre existence. Au cours d'une soirée, un homme mystérieux l'approcha, connaissant son nom et son histoire, ce dernier lui proposa de rejoindre le Lotus, un groupe de "mercenaires spécialisés", en d'autre termes, de tueurs à gages. Refusant aux premiers abords le contrat de cet homme, Talia se résigna finalement et accepta le marché, débutant sa carrière en tant qu'assassin. Quittant la France pour le pôle sud.

Spoiler:
 


Une fois son entraînement achevé, la vie de Talia changea radicalement. Enchaînant les missions pour son organisme, elle devint rapidement une figure recherchée par les autorités de plusieurs pays, et mena à bien des assassinats politiques comme purement financés. Recevant à chaque fois une somme d'argent conséquente pour ses missions, Talia ne mettait pas réellement d'argent de côté au cours de sa première année de service, mais s'acheter toujours de l'équipement de plus en plus performant, faisant en sorte de rester à la pointe de la technologie. C'est de cette dernière, et de son propre entrainement, que dépendait sa survie.

A ses 25 ans, Talia était devenue une tueuse à gages confirmée et expérimentée, qui savait sélectionner ses missions avec intellect. Seulement, un jour, des agents supposés de Blackwatch intervinrent dans la base principale du Lotus, et mirent un terme définitif à cette organisation de "mercenaires spécialisés", ne faisant aucun prisonnier. Officiellement, c'était un autre gang qui avait détruit le Lotus, afin de ne pas impliquer Overwatch. Talia, par chance, était en mission et n'avait pas été présente le jour de cette "purge", ne revenant quelques semaines plus tard que pour "constater" les dégâts. De nouveau seule, Talia erra de nouveau de villes en villes, restant connectée à son réseau d'informateurs, principalement pour trouver la taupe qui les avaient dénoncer à Overwatch. Cependant, la demoiselle n'était pas stupide, et agir dès lors aurait été un suicide. De ce fait, elle resta silencieuse et se terra dans les ombres le temps que les choses ne se calment.

Un an plus tard, la nouvelle tombait. Overwatch était officiellement dissout et déclaré illégal. La nouvelle n'étonna pas plus que cela la tueuse, mais une profonde satisfaction l'envahit alors. Elle pouvait reprendre du service. Reformant un réseau d'informateur dans le monde criminel, la jeune femme retraça finalement la taupe qu'elle avait autrefois identifiée, et se lança à sa poursuite. Ce fut l'un de ses plus beaux meurtres. Filmant la scène, Talia écorcha vif celui qui les avait trahis par le passé, avant d'arracher ses cottes pour finalement lui arracher le cœur devant un live particulièrement sanglant. Déposant finalement un lotus peint en noir aux pieds de sa victime, Talia disparut de nouveau dans la nature, n’apparaissant plus que sous le pseudonyme de "Black lotus". Contactée depuis lors à de nombreuses reprises par plusieurs organisations de malfaiteurs, la dame fut approchée par la première fois par le Talon au cours d'une mission de "purge" de politiques favorables à l'union entre Omniaques et Humains.

attention, ce flash-back là risque d'être violent/choquant:
 


Par la suite, Talia fut de plus en plus contactée par le groupe terroriste du Talon, jusqu'à finalement être directement recommandée par Alasker, l'armure géante qui avait participé à leur première mission commune. Après quelques jours d'hésitation, Talia accepta de rejoindre l'organisme, afin d'obtenir un employeur régulier et plus "sécurisé". Fraîchement admise au sein de cette organisation, la demoiselle fut depuis envoyée sur de nombreuses missions, mêlant parfois attentats et simples assassinats. A ce jour, Talia attend patiemment une nouvelle mission, ou le début d'un conflit mondial qui lui permettrait d'exploiter pleinement ses "talents particuliers".







►Pseudo :
Talia
►Comment avez-vous connu le forum ?
Un membre du forum m'en a parlé.
►Une remarque ? J'aime pas les gentils.
►Avez-vous un double compte ? Nope.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Localisation :
Derrière toi...


 ►Equipement :
Sniper, Casque de visée

the world can always use more heroes
avatar
Fatale
Un tir, un mort
Dim 11 Mar - 14:33



Jolie petite fleur ♫

Bienvenue Talia. Je suis ravie de te voir entrer ENFIN au Talon. Je suis certaine que tu seras une collaboratrice très ... intéressante.

Une fiche très agréable à lire et un personnage très intéressant! J'aime beaucoup son évolution au cours de son histoire et j'ai hâte d'en voir plus au cours de tes RP !



Tu es validée. Au plaisir de te croiser en rp   












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entre pétales et sanglots.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-