(Suède) In the darkness of Shadow Moses [PV : Torbjörn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
the world can always use more heroes
avatar
Sombra
Recrue
Sam 3 Mar - 20:11

Suède, Stockholm, 13h30

L'après-midi débutait a peine, et de sa chambre d’hôtel, Sombra pouvait observer la lente procession des personnes qui rentraient de leurs travail et celle qui s'y rendait. Mais elle n'avait pas vraiment d'intérêt pour cette masse qui était totalement inconsciente que leur « démocratie » n'était rien d'autre qu'une vaste blague depuis des décennies, elle n'avait pas pris le risque de se rendre sur un territoire ou son pseudonyme était recherché pour terrorisme simplement pour cela. Elle luttait depuis des années contre un groupe si puissant qu'il contrôlait toutes les puissances mondiales, pouvait rendre une terre prospère et en ruiner une autre, provoquer des guerres et des millions de morts simplement pour le plaisir de faire des profits. Que ce pouvoir pour une poignée d'individu s'étant installé au-dessus des lois si bien qu'ils ne risquaient même pas d'être inquiéter, même si l'on montrait au public toute l'étendue de leurs corruptions. Pourtant, Sombra n'était pas amer de son échec dans son propre pays : Los Muertos avait obtenu des nouvelles recrues et elle avait envoyer un avertissement a la Conspiration, la preuve que malgré leurs efforts, elle était toujours là et qu'elle n'avait pas dit son dernier mot. Faisait-elle cela simplement pour le sport ? Ou pour la justice ? Nul ne le savait, pas même ses collègues de Talon, encore moins ses supérieurs… Mais il y avait des choses qu'ils n'avaient pas besoin de savoir.

Elle était venue dans ce pays afin de « rencontrer » un homme qui avait fait parti des héros de ce monde, une autre victime du jeu politique de la Conspiration, l'ancien membre d'Overwatch et ingénieur de génie Torbjörn Lindholm. Un homme officiellement a la retraite et respecté au sein de son pays, mais qui semblait nourrir une certaine inquiétude concernant toutes les armes qu'il avait conçu durant sa jeunesse. Emporter sans doute par l'esprit scientifique, qui pousse naturellement a vouloir ne mettre aucune limite sur le progrès, Torbjörn recherchait aujourd'hui a retrouver ses armes afin qu'elles ne tombent pas entre de mauvaises mains, mais c'était une tâche titanesque : la chute d'Overwatch avait éparpiller ses dernières, Talon en avait sans doute plusieurs, des nations s'en étaient également emparer dans l'espoir de pouvoir en faire de la production de masse et ainsi renforcer le potentiel militaire de leurs pays. Les Omniaques étaient peut-être vaincu, mais l'humanité restait prompt a faire la guerre a ses semblable afin de pouvoir obtenir des avantages matériels souvent futile. Certes, a première vue, ce n'était pas très intéressante pour la plus grande pirate informatique du globe, mais Sombra n'aurait pas pris la peine de contacter Torbjörn si elle n'avait pas eue un intérêt pour cela.

Car si l'homme était un ingénieur de génie, ses capacités a ne pas laisser de trace sur l'internet elle laissait a désirer. Hors, certaines de ses armes étaient tomber entre les mains de la Conspiration, ce qui pouvait lui valoir des problèmes s'il montrait trop de curiosité pour ses dernières. Oh, ce n'était pas par pure bonté d'âme que Sombra avait finalement pris contact avec lui, ni même pour s'emparer pour elle-même de l'arme, elle disposait déjà de tout ce dont elle avait besoin. Non, elle avait mener sa propre enquête sur l'arme et elle ne pouvait tout simplement pas laisser l'organisation dirigeant le monde disposer d'un tel jouet, c'était tout simplement trop dangereux. Comme sauver le monde ne faisait pas vraiment parti des prérogatives d'une terroriste internationale, elle avait donc pris sur elle de contacter sur le net le père de famille et lui donner rendez-vous, au nom du « Groupe Sombra », dans un bar de Stockholm qui acceptait les Omniaques. Elle savait bien qu'il ne les aimaient pas, mais elle ne pouvait pas prendre le risque de paraître a visage découvert devant tout le monde et ne savait pas encore si elle pouvait lui faire confiance. Elle avait donc pirater un Omniaque afin qu'il serve d'intermédiaire entre elle et l'ingénieur pour préparer une opération contre la Conspiration et ses pantins inconscient de la folie qu'ils protégeaient.

Le bar se trouvant juste en face de sa chambre d’hôtel, elle surveillait donc les allées et venues dehors afin de pouvoir apercevoir Torbjörn avant qu'il n'entre et s'assurer qu'il n'était pas suivit. Comme le garde de sécurité du bar était un Omniaque également, elle pourrait facilement le pirater afin de pouvoir bloquer un poursuivant et entretenir une discussion avec l'ancien héros d'Overwatch sans pour autant être déranger par des espions éventuels Suédois, de la Conspiration, voire de Talon. Ce genre d'affaire, c'était priver, sa guerre personnelle, les membres de Talon eux même n'avait aucun droit d'y participer. La jeune femme soupira avant de boire quelques gorgées de son café d'une main, gardant l'autre ouverte devant elle, lui permettant d'observer le café depuis la vision de l'Omniaque qu'elle avait pirater pour la rencontre. Le bar disposait d'une atmosphère chaleureuse et d'un charme rétro qui lui attirait autant la sympathie de suédois a la recherche de leurs racines que de touriste en mal d'image d’Épinal. L'Omniaque qu'elle avait choisit n'avait rien de spécial, mais Torbjörn saurait comment le reconnaître : Sombra l'avait grimer en l'un des anciens collègues du Suédois, le Cow Boy solitaire Jesse McCree. Autant dire que son accoutrement détonnait dans le bar, mais la pirate informatique était satisfaite du résultat et montrait également de cette façon son admiration pour l'ancien agent de Blackwatch, un héros de son enfance. C'était également un signe, une façon de dire qu'elle ne venait pas en ennemie. Elle espérait simplement que son interlocuteur ne serait pas trop grognon a l'idée de devoir s'exprimer face a une machine.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Torbjörn Lindholm


 ►Localisation :
Göteborg, Suède


 ►Affiliation :
New-Overwatch


 ►Equipement :
Pistolet à rivets, marteau, mini-tourelle portative

the world can always use more heroes
avatar
Torbjorn
Recrue
Mer 7 Mar - 8:40

Est-ce que je n’étais pas en train de me faire embobiner dans un de ces pièges à la con ? Un mystérieux inconnu qui veut m’aider. Mouai, ça ressemble quand même à un énorme piège. Tout avait commencé il y a une vingtaine de jours, alors que je faisais des recherches pour retrouver le prototype du MUL-17, je reçu une espèce de pop-up sur mon écran. Instinctivement, sans vraiment faire attention je l’ai fermé. Il est alors revenu en plein centre. Tentant de le fermer, je vis qu’il n’y avait plus la petite croix. Jurant pendant quelques instants, j’étais si proche de trouver la localisation de mon prototype et ce truc allait me faire perdre du temps, voir des données. Je pris néanmoins le temps de lire ce que le pop-up affichait.

« Ola l’ami, c’est ton jour de chance. Je viens de t’éviter de faire la pire bêtise de ta vie. »

Sur le moment, j'avais bien l'intention de faire une blague, disant que j'étais marié et que j'avais déjà fait la pire bêtise de ma vie, mais personne n'entendrait ce trait d'humour. Je regardais ensuite autour de moi et voulut mettre la main sur le bouton power de ma machine afin de la redémarrer.

« A ta place, je ne ferais pas ça amigo. »

« Tu vois ce que je fais ? » Dis je à haute voix.

« J'ai ton visuel et je t'entend aussi. Fais un signe à ta webcam. »

C’est ainsi que la discussion entre cette mystérieuse personne du groupe Sombra et moi commença. Il me disait être de mon côté et que mon ordinateur n’avait pas les protections nécessaires à faire les recherches que je voulais faire. Il pouvait m’aider à retrouver mon prototype. Lorsque je lui demandais pourquoi il m’aiderait, il m’a seulement annoncé que les ennemis de ces ennemis étaient ces amis. Mouai, moi mes amis je bois une pinte avec eux, je ne pirate pas leurs ordis. Enfin soit, il avait la localisation de mon arme, mais il voulait me donner cette information de face.

Alors que je cherchais des informations sur ce « groupe Sombra » les jours suivants, mon ordinateur planta 4 fois, puis grilla complètement. De plus, la ligne était toujours occupée quand je tentais de joindre Winston ou Tracer afin de profiter de leurs bases de données New-Overwatch ou Athena. Impossible de trouver des infos. Je reçu néanmoins un message avant-hier qui m’envoyait le lieu et un mot de passe. Je trouvais étrange d’échanger des informations confidentielles dans un bar. Surtout dans l’un de ces nouveaux bars multiraciale comme ils aimaient les appeler.

Le jour J, je me garais dans la rue la plus proche, mon véhicule équipé de plusieurs drones de combats utilisant un réseau sécurisé local, vestige d’Overwatch. Ce qui m’embêtait, c’était la facilité avec laquelle ce groupe Sombra avait piraté mon informatique et je ne voulais pas lui laisser cette chance avec mon arsenal. Gardant avec moi mon arme bien cachée, je ne souhaitais pas foncer tête baissé sans filet de sécurité. Si c’était un piège, ils apprendraient que Torbjorn Lindholm vendrait cher sa peau. L’accueil était tenu par un omniaque. Mauvaise nouvelle. Et si le groupe Sombra était un truc révolutionnaire d’un de ces tas de ferrailles. Curieux, je donnais néanmoins le mot de passe, sans plus de sympathie.

« Je viens voir une amie. Amigo. »

La porte me fut grande ouverte et sans être fouillé. A l’intérieur, il y avait des robots, mais aussi des humains. Certains d’entre eux, étaient en couple avec ces omniaques. Pouah, c’était immonde. Je n'étais pas raciste ou un truc du genre, mais ça ne se fait pas se genre de truc en publique. Mais, je n’étais pas là pour faire un scandale, je me retînt donc de donner la morale à ces couples erreur de la nature qui se tenaient la main. Le décor était plus que plaisant lui, un charme rétro qui me donnait des airs de nostalgies, me rappelant mon enfance. Mon regard se porta alors sur un de ces tas de ferrailles qui portait un costume de McCree. Je rigolais de revoir ce petit bandit, un gars bien dans le fond, mais rapidement je pris ça comme un manque de respect pour l'agent qu'il était. Je m’approchais de lui et me mis assis à ces côtés.

« Je te préviens conserve sur patte, tu as intérêt à être amical. Des comme toi j’en ai mis hors services des centaines. Donne-moi l’info que je cherche et tout se passera bien. Aussi bien pour toi, que pour moi. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world can always use more heroes
avatar
Sombra
Recrue
Jeu 15 Mar - 16:25

« Tu peut le mettre en pièce Amigo, ce n'est qu'une enveloppe comme une autre. Je l'ai juste pirater pour pouvoir te parler, lorsque tu aura quitter le bar, il aura tout oublier de ce qui se passe en ce moment, effacer de sa base de donnée pour toujours ! Détend toi, je ne te veux aucun mal, bien au contraire. Tu veux un verre ? »

Le robot bougeait avec un certain côté théâtral, faisant de grand geste imitant ceux de Sombra dans sa chambre d’hôtel. Certes, avec toutes les mesures qu'elle avait prise pour l'isoler de ses amis d'Overwatch comme pour le contraindre a passer par elle, elle pouvait comprendre qu'il se manque méfiant, mais si elle avait simplement eue la volonté de le tuer, elle se serait contenter d'employer des méthodes bien plus simple et ayant vu une partie de ses talents, elle pensait que l'intelligence de l'ingénieur devait déjà avoir conclu qu'elle n'était pas hostile. Ceci dit, l'âge rend méfiant, encore plus lorsque l'on a fini trahi par ceux que l'on croyait incarner les idéaux que l'on avait défendu de sa propre vie pendant des années, alors Olivia ferait l'effort de ne pas le condamner avant d'avoir eue une chance d'exposer les données qu'elle avait recueillit sur l'arme et lui demander son aide. A bien y regarder, l'omniaque avait quelque chose de différent de ses camarades en dehors de son accoutrement étrange : une lueur violette avec un motif de tête de mort brillait dans ses capteurs optiques, ce qui prouvait bien qu'il était sous l'emprise de Sombra. Elle aussi savait faire preuve de prudence afin de préserver son identité, c'était sa maîtrise de la haute technologie numérique qui lui permettait de conserver l'avantage sur l'ingénieur suédois.

Elle le laissa choisir s'il voulait commander et choisit pour sa part un cocktail spécial pour Omniaque qui était constitué d'un liquide permettant de recharger les batteries énergétiques du robot, imitant ainsi la nécessité de nutrition des humains. Certes, ils auraient put le faire simplement par une opération de maintenance, mais en s'humanisant, les Omniaques finissaient forcément par imiter des traits de caractère humains, c'était leur modèle, leurs créateurs après tout. La serveuse, une jolie blonde grande et dotée de forme avantageuse, vint prendre leurs commandes puis tourna les talons afin de ramener cette dernière dans les délais les plus bref. Sombra en profita pour jeter un regard panoramique sur le bar : aucun espion en vue, ni comportement suspect chez les humains comme les Omniaques. Ils n'aimaient pas ce genre d'endroit alors elle l'avait choisit en connaissance de cause. De plus, agir dans un lieu public comme celui-ci serait dangereux, car il y aurait beaucoup de témoin et cela aurait un impact dans l'opinion public qui serait néfaste pour l'organisation. Sombra comptait la-dessus pour assurer la sécurité, au moins relative, de la rencontre. Lorsque la serveuse eue finalement apporter les commandes, elle fit prendre au robot le verre avec une paille et lui fit absorber une partie du liquide… Fort heureusement, elle ne recevait pas les informations des capteurs de goût du robot alors qu'elle lui faisait déguster ce qui était son cocktail préféré, car pour un humain, il aurait sans doute était très désagréable… Une fois la serveuse éloignée, elle repris la parole.


« Bien, venons en aux choses sérieuses. Je sais où se trouve le MUL – 17, je sais aussi ce que ceux qui l'ont obtenu en ont fait, et cela ne va pas te plaire… Que nous nous apprécions ou non, que nous soyons humains ou omniaques, n'a aucune importance ici. Ce qui est certain, c'est qu'on ne peut pas le laisser aux mains de ses individus. »

Fouillant dans une poche du costume qu'elle avait fait revêtir a l'omniaque, elle tira un bloc de donnée holographique de sa conception qu'elle posa sur la table en s'assurant de camoufler les images a la vue des autres personnes que le père de famille. L'image holographique du MUL – 17, un Canon a Accélération Magnétique miniaturisé fait pour permettre a un fantassin de disposer d'une arme anti-char si puissante qu'elle pourrait éventrer d'un seul tir les plus résistant des Omniaques, ainsi que les marcheurs de combat de l'une des amies les plus chère de Sombra, Katya Volskaya, apparu. Sombra guetta un signe d'approbation de la part de Torbjorn, mais n'attendit pas très longtemps non plus, d'un geste de la main, elle passa l'image afin d'en faire apparaître une autre : une carte de l'Alaska mettant en évidence l'archipel des îles Fox, ainsi qu'une photo montrant un ancien centre de recyclage de tête nucléaire de l'armée américaine construit pendant la Guerre Froide. Elle tourna encore, d'autres photos, montrant de l'activité sur un site censé être abandonner. Les hommes en armes étaient des mercenaires payé par la société Arm-Tech pour assurer la sécurité du site. Tout en tournant les images, le robot repris la parole, d'une voix plus basse cependant, car la parole est d'argent, mais le silence est d'or !

« Il a été difficile de la retrouver, elle a changer plusieurs fois de mains depuis l'incident de Zurich. Mais finalement, ils l'ont confier a l'un de leurs collaborateurs, l'entreprise d'armement d'Arm-Tech aux États-Unis. Mais ils n'avaient pas simplement l'intention de doter la force armée américaine d'un canon a accélération magnétique, non, c'est pire ce que l'on pourrait imaginer, voyez plutôt. »

Elle tourna une nouvelle page, et montra les plans holographiques d'un marcheur de combat semblant gigantesque, doté de l'allure d'un dinosaure. Mais ce qui risquait fort de frapper Torbjorn, c'était le bras droit de ce marcheur : un gigantesque canon a accélération magnétique disposant d'un air de famille évident avec le MUL – 17. Le robot le pointa bien en évidence avant de reprendre la parole.

« Ce prototype a été conçu en utilisant ta technologie, et il n'a qu'un seul but : leurs offrir la capacité opérationnelle de tirer des ogives nucléaire de n'importe quel point du globe de manière indétectable, frappant ainsi sans possibilité d'interception et surtout sans savoir qui est l’agresseur. L'arme absolue, le rêve de n'importe quel général, et le cauchemar de la planète... »

Elle le laissa soupeser la nature de cette information, peut-être croirait-il qu'elle ne faisait d'affirmer un tissu de mensonge après tout. Le robot adopta une attitude soudainement plus désinvolte, se reposant sur le dossier de son siège et reprenant son verre afin de pouvoir en boire de nouveau plusieurs gorgées. Mais avant, il repris la parole afin de pouvoir l'interroger.

« Alors, qu'en dit-tu, on est ami maintenant ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Torbjörn Lindholm


 ►Localisation :
Göteborg, Suède


 ►Affiliation :
New-Overwatch


 ►Equipement :
Pistolet à rivets, marteau, mini-tourelle portative

the world can always use more heroes
avatar
Torbjorn
Recrue
Ven 6 Avr - 13:49

« Tu veux un verre ? »

« Si ce n’est pas de l’huile de moteur et que ça ressemble à de l’alcool, je veux bien. »

Je pouvais m’apercevoir que l’omniaque bougeait avec une certaine grâce et qu’il avait l’air de danser sur place, est-ce un robot avec des manières ou est-ce l’humain derrière qui ne peut s’empêcher de bouger ?

Une serveuse, une belle blonde, vint prendre notre commande. Pour ma part, ce fut une bière ambrée bien fraiche en pinte. Un silence s’installa en attendant que les verres arrivent, par chance ceux-ci arrivèrent rapidement. Une fois que l’omniaque but une gorgée de sa mixture, il recommença à parler.

D’après ces dires, il avait des informations sur un de mes prototypes, le MUL-17 un de mes petits bébés qui avait la capacité de fendre en deux un char. Il faisait partie des armes que je cherchais et donc il était important que je le retrouve, surtout si ces propos étaient exacts et qu’il était entre de mauvaises mains. C’est alors qu’il sortit une petite box holographique qui commença à diffuser des images. La discrétion était pourtant là et personne autour de nous, ne regardais dans notre direction. Photo après photo, il semblait que mon prototype du MUL-17 était bien gardé quelques pars proche de l’Alaska. Puis, ce fut d’autres informations qui étaient données par la boite de conserve. Les États-Unis, un robot de combat équipé d’une version améliorée du MUL-17. La possibilité d’attaquer depuis n’importe où du globe.

Alors que l’omniaque reprenait son verre, je passais en revue les images plusieurs fois afin de bien sauvegarder dans ma mémoire tout ce qui pouvait me servir. Je ne savais ni si je pouvais me fier à cette personne ni si elle n’allait pas me doubler par la suite, alors autant garder le plus de données en tête.

« Imaginons que nous sommes amis. À quoi cela te sert-il de me donner cette information ? Qu’est-ce que tu gagnes à m’aider à retrouver cette arme ? Désolé, mais depuis le début de notre conversation, tu as toujours utilisé la technologie pour me parler. Comment je peux avoir confiance en toi ? Je suis de la vieille école moi, je veux te voir et après nous verrons si nous sommes amis. Si tu continues à utiliser ce stupide bout de ferraille, alors je continuerai mon chemin sans toi et tu ne gagneras rien. »

Maintenant il fallait voir si la personne derrière l’omniaque avait intérêt à continuer avec moi. S’il ne voulait pas que l’arme tombe entre de mauvaises mains, c’était sûrement pour combattre un de ces ennemis ou pour le bien commun. Dans ces conditions, il comprendrait facilement que je dois le voir avant que l’on fasse équipe.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

(Suède) In the darkness of Shadow Moses [PV : Torbjörn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-