- La sagesse d'un omniaque - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Mar 23 Jan - 11:45





La sagesse d'un omniaque

   
Lúcio | Zenyatta


Je partais de Dorado le coeur en fête, juste après la tuerie (au sens figuré, hein) qu'ai été le Festival de Luz, auquel je me rend chaque année. Cette année là j'ai pu jouer sur des enceintes particulièrement opérationnelles contrairement à l'année dernière, ce qui prouve que pour une fois, Francis à su correctement pousser sa gueulante - il n'en a pas l'air mais pour ce qui est de se mettre en colère, mon manager n'est pas souvent très efficace -. Après la nuit endiablée que j'eut au coeur du Mexique, il me fallait un endroit où me reposer, et c'est ce que j'étais justement en train de chercher. Non pas un endroit où dormir, j'avais déjà de quoi. Non, un endroit où respirer l'air frais. Et cela faisait déjà un bon moment que je roulais sans idées en tête, sans même réellement savoir où je me trouvais. C'était pour moi l'un des meilleurs moyens de savourer ma précieuse liberté.

D'ailleurs, ça vient juste de traverser mon esprit mais je ne suis vraiment pas loin de chez moi. Disons qu'à mon stade j'ai tellement voyagé, que me retrouver les rollers sur mon continent d'origine représentait quelque chose de rare. Peu importe au combien loin le Brézil était, ma ville, Rio de janeiro, restait continuellement à un endroit de mon coeur. Le lieu de mes premiers pas, mes premières musiques, mes premiers amis, mes premiers fans. Ce quartier, dont la misère déborde d'énergie et de joie. Où la détermination et vivacité de son peuple ne pourra jamais être éteinte. Rio, le lieu du début de mes aventures à travers le monde. Rio...Me manque.

Je secoue la tête. Arf. C'était bien le moment d'être sentimental; quand la matinée encore noire commence à te donner la chair de poule, et qu'une racaille de Los Muertos pourrait arriver à tout moment. Heureusement que j'ai mon ampli sur moi.
Je ricane pour moi-même en m'imaginant ce scénario. Aux yeux d'un passant, j'aurais sûrement l'air d'un fou. Mais je suis un peu fou ! Cela me va bien, d'ailleurs.

"On a tous besoin d'un brin de folie..." Pensais-je en levant la tête vers le ciel.

Ce matin là, la voûte céleste encore sombre était parsemée de perles brillantes si nombreuses qu'on aurait dit un tapis de lumière. Et l'air qui traversait mes poumons me rafraîchissait à l'effet d'un glaçon tout juste préparé. Allez...Je suis seul ici, personne ne devrait interrompre ce moment.

Du moins, c'est ce que je croyais.
(c) B-NET




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Mer 24 Jan - 20:05

Il est incroyable de voir comment il y a de différences dans le monde mais qu’il y a aussi de l’harmonie. Comme par exemple, cette petite ville qu’est Dorado est bien plus agitée que le petit village au pied du monastère au Népale. Les gens y sont plus actifs et expressif qu’au Népal. Pas que les gens du village des montagnes ne soit pas social, au contraire. N’importe quel voyageur peut y trouver un toit où dormir sans problème. Mais les gens sont beaucoup plus festifs dans cette petite ville bien charmante malgré les discords qui peuvent s’y caché.

Zenyatta s’était retrouvé dans la petite ville de Dorado par hasard. Il avait laissé le vent l’emporter dans ses voyages autour du monde et voilà comment il s’est retrouvé ici. Il a bien vite sue qu’il y avait un certain groupe de gens qui n’acceptait pas les omnics, gracieuseté d’un jeune homme tatoué avec des crânes. Le moine lui a répondu avec autant de patience et de bonté qu’il aurait fait pour n’importe qui, ce qui pris le jeune homme au dépourvu. L’omnic a bien vite eu la paix après cela. Malgré tout, ça ne l’empêcha pas d’Apprécier la petite ville et de s’y faire quelque ami comme la jeune fille d’une boulangerie. L’omnic y avait mis pied par curiosité (Zenyatta est fasciné par la capacité des humains de faire leur nourriture avec autant d’agilité et d’imagination) et avait été accueilli par une gentille petite fille avec qui il a parlé pendant des heures et des heures avant qu’elle ne retourne chez elles.

Maintenant, le moine vagabondait dans la ville pour se trouver un petit endroit où méditer. Il n’avait pas besoin de sommeil mais quelque heures pour méditer et recharger ses batterie de lui ferait pas de tort. Il s’était trouvé un petit coin paisible près de la falaise qui donnait sur la plage.  Zenyatta s’y installa alors tranquille, faisant tourné ses orbes autour de lui lorsqu’il entendue une voix de près. Il leva la tête pour voir un jeune homme qui ne semblait pas l’avoir remarqué encore.

« La  folie peut toujours aider à trouver des chemins moins fréquenté mais il faut bien l’harmonisé avec de la sagesse. » lança le moine sans bouger de son endroit.




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Ven 26 Jan - 19:48

HRP : Je suis désolée pour le temps de réponse, j'étais assez occupée ces derniers jours. Je me rattraperais, promis. Reaper love





La sagesse d'un omniaque

   
Lúcio | Zenyatta


▬  La  folie peut toujours aider à trouver des chemins moins fréquenté mais il faut bien l’harmonisé avec de la sagesse.
▬  Qu- ?!

Je sursautais, totalement prit au dépourvu par cette réponse soudaine et me mit à me tourner de droite à gauche à la recherche de mon interlocuteur. Finalement, après un tour sur moi même, je le vis. Du moins, je pensais que c'était lui. Vu la voix robotique qui c'était adressée à moi, je n'émettais aucun doute sur le fait qu'il s'agissait d'un omniaque à la voix calme. C'est d'ailleurs assez étonnant d'en croiser un ici, à proximité de Dorado. Et la personne que j'avais devant les yeux, lévitant (?!) les jambes croisées près des rochers, était bien un omniaque, et il avait l'air bien calme. Pour ne pas dire qui semblait être en pleine séance de méditation.
Je l'observais de bas en haut, un peu subjugué (mais attend il lévite  vraiment, je ne rêve pas ?!) ; il était habillé comme un moine - en tout cas, son pantalon m'y faisait penser - et faisait flotter des sorte d'orbes au dessus de ses épaules. Je me demande bien à quoi elles peuvent lui servir, c'est des sortes de balles anti-stress ? D'ailleurs, maintenant que j'y pense, cet omniaque ressemble beaucoup à Mondatta, un robot très célèbre, dont j'ai tristement appris l’existence en lisant dans la presse qu'il s'était fait assassiner lors d'une conférence à King's Row.
Je sors de mes pensées quelques instants puis finit enfin par repenser à ce qu'il venait de m’annoncer, telle une citation sage de Maître Yoda.

▬ Eeeeh...Ha ha, ouais ! Je me disais moi aussi que c'était pas très fréquenté par ici !

Je passais ma main dans mon cou tout en arborant de nouveau mon sourire idiot, avant que mon regard se ne perde dans le vague quelques secondes. Pour être honnête, je suis pas sûr d'avoir tout à fait saisi ce qu'il avait à me dire...Mais ça devait pas être très important !
Je décide alors de faire quelques pas près de lui. Il y avait déjà pas mal de questionnements qui m'embrouillaient l'esprit et je ne pouvait plus résister à ma curiosité d'avantage.

▬ A quoi ça vous sert ? demandais-je en pointant du doigt les orbes qui gravitaient doucement autour de lui. Comment ça vole ? Je peux toucher ?
(c) B-NET




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Dim 28 Jan - 20:15

HRP:Il y a pas de problème! Je peux être un peu lente aussi parce que je dois laisser mon poignet ^^

Le côté coquin du moine ressorti lorsqu’il donna une petite frayeur au jeune homme. Il adore faire des petits ainsi alors il avait bien espéré que le jeune musicien sursaute à sa subite apparition. Il resta perché près de la falaise, lévitant très proche du sol.

Il était difficile de savoir où regardait l’omnic vue que ses yeux étaient immobiles sur son visage mais les mouvements de sa tête aidaient bien à s’orienté. Il observa l’homme curieux s’approcher et le laissa observer ses orbes. Ce n’est pas la première fois que se sorbes attirent le regard. Elles sont peu commune et, nous devons bien l’avouer, magnifique dans leur détails. Elles avaient une valeur bien sentimentale pour Zenyatta. Elles étaient le dernier cadeau que son frère, Mondatta, lui avait donné avant de périr aux mains d’une assassine terrifiante.

« À quoi penses-tu qu’elles me servent? » demanda le moine d’une voix bien calme et sereine. Il pencha sa tête sur le côté et rigola doucement. « Si tu arrives à en attraper une, tu peux la touche. » mais bien sûre, le moine allait pas les laisser se faire prendre tout bêtement. Il allait les faire léviter dans tous les sens pour donner un bon défi au jeune homme. Le moine sentait bien qu’il avait bon cœur et qu’il était simplement curieux. Il ne voyait rien de méchant dans cet être, juste un grand sens du devoir inné que seul les leaders ont habituellement.




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Lun 29 Jan - 18:08

HRP : Je comprend ! Avec un boulot comme le tien, on doit taper souvent sur clavier du coup le poignet doit prendre cher... :')





La sagesse d'un omniaque

   
Lúcio | Zenyatta


▬ À quoi penses-tu qu’elles me servent?

Cette question n'avait rien d'agressive; le ton de l'omniaque restait très posé, et ne laissait entendre aucune perturbation. Il avait même l'air plutôt amusé qu'on lui pose une telle question. En vérité, sa façon d'être avait le don de me fasciner de plus en plus. Je ne sais pas, c'était comme s'il avait atteint une force que je n'avais pas; une force qui se faisait ressentir du calme de ses gestes jusqu'au timbre de sa voix. Maintenant que j'y pense, c'est assez étrange de ma part de voir autant de sentiments à travers un robot. C'est vrai que ma vision des omniaques est devenue énormément méliorative depuis ma rencontre avec Bastion...C'est à croire que je commence progressivement à développer une sorte de tendresse envers cette faction. Et pourtant, avant de partir du Brésil...Rien ne me faisait plus peur que ces monstres de fers.

Après un rire, la limpide voix robotique du moine inconnu retentit de nouveau ;

▬ Si tu arrives à en attraper une, tu peux la toucher. annonça-t-il en penchant la tête sur le côté.

Je tourne alors la tête vers lui; les yeux brillants et un grand sourire aux lèvres. Sans hésiter, je tente de saisir une orbe à pleine main mais celle-ci m'échappe rapidement. Déterminé, j'essaie d'avantage, mais l'omniaque qui en avait le contrôle semblait bien vouloir les faire fuir de mon emprise. Je me met à rire de bon cœur, diverti par la tournure que prenait les événements.

▬ Ha ha ha, est-ce un défi ? Ça tombe, bien, je ne suis jamais contre un peu de sport !

Mon ami robotique ne savait pas encore qu'il avait affaire à un adversaire de taille lorsqu'il s'agissait de vitesse. Le moment était enfin venu de saisir mon magnifique ampli. Je le règle sur l'une de mes créations favorites ; "We move together as one", et dés les premières notes, le rythme des basses commençait à battre dans mes veines jusqu'à faire accélérer mon coeur. Je me sentais rapide, tellement rapide que plus personne ne pouvait m'arrêter. Maintenant mon gars, tu vas devoir t'adapter à mon rythme.
La vitesse de mes réflexes étant à présent nettement augmentés, je pouvais facilement prévoir quelles trajectoires les orbes allait empreinter dés les premières secondes de leur mouvement. Seulement, poussé par mon envie de jouer la star, je ne me limita pas au fait de les saisir.
Lorsque l'occasion se présenta, je saisit mon ampli puis utilise un projectile sonique afin de repousser une orbe sur un rocher non loin de là. En fait mon but, c'était que la force de mes basses fasse rebondir vers moi l'orbe, et que je puisse la rattraper comme un dieu pour m'en vanter après. Oui, un plan de génie, je sais. Et en soi, il a pas si mal marché !...Pas si mal. C'est juste qu'au lieu de la rattraper je me la suis pris en pleine face, mais au final l'idée était là ! Bon d'accord, pour être honnête, je ne m'attendais pas à ce qu'elle revienne vers moi à cette vitesse. J'en ai même glissé sur mes rollers et suis tombé par terre, lâchant mon ampli dans ma chute. Mais ça aurait pu être pire, j'aurais pu me la prendre bien plus bas !

Après un petit "Aouch" j'ai rapidement fait un constat de mes mains pour vérifier que je ne saignais pas trop. Apparemment, ce n'était rien de plus qu'une petite ouverture superficielle; un peu le genre de bleus qu'on se fait lorsqu'on se prend la balle dans la tronche parce qu'on à oublié de dégager de sous le panier de basket (Aaah, souvenir d'enfance, quand tu nous tiens !), sauf que là, le ballon de basket était d'une matière bien plus lourde. Je n'aurais qu'à récupérer mon ampli en me levant et je me sentirais comme un sou neuf. En attendant, ma première préoccupation en me redressant, c'était de saisir la magnifique orbe qui me servait de trophée et d'observer minutieusement tous ses détails. Je jongle un peu avec, la scrutant avec un mélange d'amusement et d'admiration...Quelle pourrait être l'utilité que cet omniaque offrait à ce magnifique objet ?
(c) B-NET




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Mar 30 Jan - 3:49

Les orbes de Zenyatta si mis à volé dans tous les sens mais tous en gardant une certaine harmonie. Elles bougèrent dans l’aire comme des papillons, évitant les mains du musicien. Par contre, la subite augmentation de vitesse surpris le moine. Le jeune avait plus d’un tour dans son sac et accueilli le défi à bras ouvert.

Il se prouva très intelligent aussi! Le moine observa avec admiration sa souplesse physique et mentale à s’adapter à la situation. Oh my! Zenyatta sursauta un peu lorsque son orbe se fracassa sur le pauvre visage du jeune homme. Elles étaient dure en plus ces boules métalliques. Lorsqu’il était dans un pépin et ne pouvait pas utiliser l’Iris, une bonne volé de ses armes pouvaient envoyé n’importe qui sur leur derrière.

Le moine lévita vers le jeune homme et observa son visage et sa main. Oulà, qu’elle mauvaise blessure tout ça. Mais bon, que des cicatrices pour montrer l’expérience. L’orbe dans les mains du jeune homme se mis a briller d’une lumière dorée.

« Bien joué, jeune musicien. Tu mérites ton prix. Je vais te démontrer ce qu’elles peuvent servir. » chanta-t-il de sa voix toujours aussi calme mais qui avait une teinte d’amusement et d’étonnement. Il fit un mouvement circulaire de main métallique pour séparer la lumière dorée de l’orbe et la transférer sur le jeune homme. Il se retrouva alors avec un orbe lumineux au-dessus de sa tête. Il fit un autre mouvement de main pour ramener l’orbe métallique à ses frères autour de son cou.

« Elles me servent aussi à bien autre chose. Je peux en dégager de l’énergie pour me défendre et affaiblir mes attaqueurs. Mais je préfère les utiliser pour guérir. »




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Jeu 1 Fév - 12:37





La sagesse d'un omniaque

   
Lúcio | Zenyatta


Alors que mes pensées fusaient, mon ami robotique flotta jusqu'à moi et m'observa un moment. Je lui rend son regard, quelque peu interloqué; je crois qu'il observait mes blessures avec un certain désolement. Ne me demandez pas comment j'ai pu deviner une expression désolée sur le visage d'un omniaque, mais tel était mon ressenti. Néanmoins, pendant que j'étais occupé à deviner les émotions de mon partenaire, une lumière baigna d'or un côté de mon visage, et me poussa à tourner ma tête vers l'orbe que j'avais en main. Elle brillait, et ce d'un jaune rassurant, un jaune biotique qui ne m'était pas inconnu.

▬  Bien joué, jeune musicien. Tu mérites ton prix. Je vais te démontrer ce qu’elles peuvent servir.

Et alors que mes yeux étaient absorbés, totalement envoûtés par ce scintillement; l'énergie jaunâtre de l'orbe quitta lentement mes mains et vint se hisser juste au dessus de mon crâne. La plaie qui ornait mon front commença doucement à ravaler son sang et à se refermer, comme si le monde retournait en arrière à la manière d'un rappel de Tracer (j'étais un grand fan de l'organisation Overwatch quand j'étais petit, ça se voit pas trop ?). Quand la douleur s'évada totalement, je tâta mon front, les yeux écarquillés, avant de les reposer sur l'orbe qui était resté au creux de ma main droite. J'avais du mal à réaliser ce qui venait de se produire, mais après analyse...Il semblerait bien que ce moine et moi ayons tous les deux le pouvoir de guérir.

Quand l'orbe quitta gracieusement mes mains pour retourner au dessus des épaules du robot, celui-ci continua de son ton imperturbable;

▬ Elles me servent aussi à bien autre chose. Je peux en dégager de l’énergie pour me défendre et affaiblir mes attaqueurs. Mais je préfère les utiliser pour guérir.

Mes yeux se perdaient dans le vide alors qu'un sourire impressionné et admiratif restait gravé sur mon visage. Il n'y avait plus aucun doute à présent, que je venais de rencontrer quelqu'un d'exceptionnel. Je me met à rire, doucement, la bouche fermée. Comme avoué vaincu.

▬ Tu es vraiment bien plus incroyable qu'un simple omniaque adepte de la méditation.

Je me lève, en profite pour ramasser mon ampli puis fait quelques pas vers lui. Je ne savais pas qu'elle manière était la plus adaptée de le saluer...Je ne me suis contenté que de lui tendre de la main.

▬ Mon nom est Lúcio Correia dos Santos. Je suis musicien et DJ reconnu à l'international, et je profite de mes voyages pour faire passer sans cesse un message de paix à travers le monde.

Je lui adresse un sourire chaleureux, les yeux légèrement brillants à l'intérieur laissant entrevoir la curiosité qui m'envahissait.

▬ Cela m'enchanterais beaucoup de savoir qui tu es, guérisseur aux orbes mystérieuses.
(c) B-NET




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Ven 2 Fév - 23:53

L’orbe de lumière resta sur le jeune home jusqu’à ce qu’il soit guéri. Une fois ses blessures refermées, elle retourna dans l’orbe métallique d’où elle était originaire.

« Il ne faut pas laisser les premières impressions nous créer une image dans l’esprit. Tous cachent des secrets. »

Le moine baissa son visage pour regarder la main. Il le releva ensuite pour observer le jeune homme. Il lui fit un petit mouvement de tête, vu qu’il ne pouvait pas sourire, comme marque de salutation tout en lui prenant la main pour la serrer.

« Ravi de te rencontrer, Lùcio. Je suis Zenyatta. Un moine du monastère Shambali en voyage autour du monde. »

Zenyatta pouvait sentir que ce jeune homme était plein de bon volonté. Il semblait être une lumière dans le monde qui voulait guider les gens vers une paix équitable. Même sans sa description durant sa présentation, le moine aurait pu savoir que Lùcio était une bonne âme, jeune et encore pleine de curiosité pour ce qui l’entoure.

« Je crois, si je ne me trompe pas, que tu as fait un spectacle dans la ville. Je crois avoir vue un posteur de toi. »




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

- La sagesse d'un omniaque - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-