- Registre des Rps
- Groupes.
- Des questions ?
- Intrigues.


 

 Joyeux Noel, Ange [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Sam 9 Déc - 17:09


   
   

   

   Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
Le consulat d’Allemagne était un gros bâtiment austère, heureusement, nous ne vivions pas dans dedans. Mes parents louaient une maison dans un des richesses quartier de la ville. Notre maison était d’un blanc immaculé d’inspiration victorienne avec sa lourde de porte noire.

Toute la rue avait été habillée de lumière de fêtes et de rubans, une rue typiquement américaine luxueuse. Ma mère m’avait téléphoné plusieurs semaines avant pour me rappeler d’être présent et habiller de circonstance pour l’habituel diner « familial » de l’ambassadeur.  En gros, je devais faire office de trophée pour les photos de presse. J’étais en train de fumé au coin de la rue de mon lycée attendant mon chauffeur, certainement avec une limousine connaissant mon père. Il n’y avait pas que lui que j’attendais mais également ma partenaire, quitte à se faire chier à cette soirée barbante autant que cela soit en bonne compagnie.

J’avais murement réfléchis au choix de la personne, cela ne pouvait être un homme car on allait éviter les fausses rumeurs des paparazzis. On va éviter de faire encore couler de l’encre à mon sujet. Donc une demoiselle, il fallait qu’elle présente bien, qu’elle soit intelligente, une potiche cela allait faire mauvais genre, il me fallait quelqu’un d’assez cultiver pour avoir une conversation avec des diplomates. Cela fut assez évident.

J’avais pris mon courage à deux mains et allait voir Angela à la sortie des cours, espérant éviter tout malentendu. Mais cela ne fut pas le cas, comme je m’en doutais, elle repartait chez elle pour les fêtes. Je m’étais donc résigné à y aller seul. Sauf que hier, les informations annonçaient une tempête de neige sur l’Europe, tous les vols en partance avaient été donc annulé. Aujourd’hui dans l’après-midi, j’avais été voir Ange, qui avait un mine de déterrée.

- J’étais entendu dire que les vols avaient été annulés
- Tu ne vas pas rester seul ici et te morfondre, vient avec moi… on pourrait tirer la gueule ensemble


Elle essaya de m’avoir avec des excuses de garde-robe.

- T’en fait pas, j’ai la solution.

Je pris mon téléphone

- Bonjour Kim… Oui ça va… J’ai besoin de ton aide… Le vol de ma cavalière a été annulé donc elle peut venir mais elle n’a pas prévu de tenue…. Moi, je les tailles, je t’envoie une photo… Hum ok… Tu préviens le chauffeur ? … Ok

- Allez une petite photo ma chère. Dis-je


Je l’envoyais immédiatement à Kim, c’était l’assistance de mon père et également la fiancée de mon frère. C’était une fille de bonne famille, qui avait des études de droits. Intelligente et jolie, une petite brune très raffinée

- Voilà c’est arranger

Donc j’attendais dehors dans mon costume sur mesure et mon manteau de laine élégant. La voiture arriva devant moi, la neige recommençais à tomber. Toujours, aucune trace de la demoiselle. J’allais entrer dans l’auto quand j’entendis une voix derrière moi, elle était venue. Dans la limousine, une housse contenant la robe. Elle était sublime, Kim avait vraiment du gout et l’œil. Elle était moulante avec dos nu et des strasses, c’était modèle bleu nuit qui allait parfaitement avec les yeux de Suissesse. Elle était également ces magnifiques jambes en valeur.

- Tu as bien pris les accessoires qu’on t'a demandé.


Effectivement, je lui avais envoyé un message pour prévoir : chaussure élégante, collant…

Le chauffeur savait quoi faire, il passa l’entrée secondaire de la maison, cela fait un long détour mais nous évitions l’entrée principale. Kim nous ouvris, c’était très jolie asiatique, la plus belle que je connaisse.

- Bonjour.

Je demandais des nouvelles de mon frère, qui était toujours au front, hélas.

- Bon voyons cette beauté. Dit-elle en regardant Angela

Je fis les présentations et Kim demanda à la Suissesse d’aller s’apprêter à l’étage. Elle la suivit, pour l’aider. Je trouvais que le temps était interminablement long. Faut pas autant de temps pour mettre une robe, oubliant qu’une femme se devait d’être maquillée et coiffée.

Lorsqu’elles descendirent, j’eus le souffle coupé… Elle était d’une beauté, elle était maquillée le plus simplement et coiffée avec raffinement.
   

   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Sam 9 Déc - 18:14


L’hiver était vraiment ma saison favorite, la neige, la beauté des fêtes, les bonnes boites de chocolat de ma région que nous allions distribuer dans la famille. J’avais vraiment hâte de rentrer en Suisse afin de revoir mes parents et mes amis restés sur place. Ma chatte Littlecat comme je l’avais appelé étant jeune (bon désormais elle approchait de ces 15 ans), me manquait aussi beaucoup.

Quelques jours avant le départ, Willem était venu me voir dans les couloirs du lycée pour me demander si je voulais aller à une soirée de Noël avec lui. Sur le moment j’ai cru à une blague et je me suis retenue de rire. Voyant dans son regard que je l’avais vexé, je lui ai dit que je retournais en Suisse pour les vacances et que ce n’était pas contre lui. Il était parti penaud et ne m’avais plus beaucoup parlé les jours suivants. Ayant peur de lui avoir fait mal, je le rassurai quand même en lui disant que lui ramènerai une bonne boite de chocolat pour me faire pardonner de ne pas être là.

Finalement, le destin en avait voulu autrement, les avions étaient cloués sur place suite à une tempête de neige en Europe. Dommage, j’aurai tellement voulue être en Suisse pour vivre ça de l’intérieur, moi qui adorait la neige. Sortant des cours après avoir eu la mauvaise nouvelle, je n’avais bien entendu pas envie de faire les fêtes seule. Lena elle allait passer la soirée avec sa copine. Je regardai dans ma liste de contact pour me souvenir qui allait être ici seul. VI peut-être. Alors que je sortais dehors, je vis Willem venir vers moi.

« J’ai entendu dire que les vols avaient été annulés, tu ne vas pas rester seul ici et te morfondre, vient avec moi… on pourrait tirer la gueule ensemble. »

« Willem c’est sympa, mais de ce que tu m’as dit l’autre jour c’est un truc plutôt officiel à l’ambassade et je n’ai rien à me mettre de ce niveau-là. Tu sais, je m’attendais pas à être ici pour les fêtes donc, je m’attendais pas à devoir amener une robe. Donc c’est sympa mais … »

« T’en fait pas, j’ai la solution. »

Sur le moment, je ne savais pas quoi répondre. J’écoutais ce qu’il disait, il avait à première vue une amie qui allait me faire une robe. Je n’appréciais pas tellement ça, je me sentais forcée sur le coup. Alors que j’étais dans mes pensées, il se retourna vers moi et me photographia avec son smartphone.

« Hey, j’ai pas dit oui. »

« Voilà c’est arranger. »

Je le regardais de travers, bon, au moins j’aurai passé une soirée avec des gens normaux. Je me disais qu’avec VI, ça allait sûrement tourner à la dégustation de vodka. Puis dans sa famille, il allait sûrement éviter de me sauter dessus. Avant de le rejoindre au point de rendez-vous, je passais à un chocolatier Suisse afin de ramener un beau cadeau à ces parents au minimum. Je pris un beau ballotin en espérant que ça n’allait pas faire trop cheap. Ce détour, me fit arriver en retard à l’endroit prévu et au regard de Willem, il s’attendait à ce que je ne vienne pas. En entrant dans la limousine (une première pour moi), je vis sur le côté une housse de robe avec dedans une pure merveille.

« C’est pour moi ? Mais tu es fou. Hey, par contre ce n’est pas parce que l’on a couché une fois ensemble que ça veut dire qu’on va à cette soirée en couple hein ? C’est uniquement en ami que nous y sommes. Ne va pas imaginer des trucs. »

Nous arrivions à l’entrée de derrière avec la voiture, et alors que je montais avec la dénommée Kim à l’étage pour me préparer, je me rendis compte de la beauté des vêtements au fur et à mesure que je les mis. C’est alors que la belle-sœur de Willem commença à parler.

« Je suis vraiment heureuse pour Willem qu’il soit tombé sur une fille comme toi. C’est la première fois qu’il présentera une de ces copines à la famille, c’est un signe que c’est sérieux entre vous. »

« Non non, il y a méprise, il m’a simplement proposé de venir car j’étais seule ce soir, il n’y a rien entre Willem et moi. »

Kim semblait déçue de ce que je venais lui dire.

« Mais c’est un gars sympa hein. Je suis sûr qu’il trouvera une fille bien un jour. »

« Angela c’est ça ? Je connais peu de gars qui paye de leur poche le tissu pour faire une robe en urgence et qui demande que ce soit la plus belle robe faite. »

Je rougissais en entendant ce qu’elle venait de me dire et je ne pouvais pas m’empêcher de me répéter dans ma tête que c’était un gars sympa, mais que ça restait Willem Reinhardt un inconditionnel coureur de jupe.

Alors que j’étais entièrement vêtue par ce que Kim avait fait, je descendis les marches et je vis le regard de Willem s’illuminait. Je tentais de cacher un sourire. J’avais demandée à Kim de ne pas abuser sur le maquillage car je n’appréciais pas ça. Alors que j’arrivais à la dernière marche, la mère de Willem arriva et me salua.

« Vous êtes réellement magnifique ma chère. Je suis ravie d’enfin voir une femme correcte au bras de mon fils. Vous changez de ces putains qu’il ramène habituellement. Vous serez bien pour les photos. Vous vous nommez ? »

Sur le moment, je ne savais pas vraiment ou me mettre face à cette remarque.

« Angela … Angela Ziegler … je suis au même lycée que Willem. Oh, je vous ai ramené des chocolats de Suisse, enfin pas réellement de Suisse, mais c’est un chocolatier Suisse de la région qui a … »

« Oh merci, nous les servirons aux invités. C’est une bonne initiative. Vous êtes Suisse ? »

« Oui, ma famille est originaire de Zurich et … »

« Très bien. Et que fais vos parents ? »

« Mon père est directeur de l’hôpital universitaire de Zurich et ma mère est biologiste en génétique. »

« Tu as bien choisi ta compagne Willem. Tu dois la garder. Pour une fois que tu apportes quelqu’un qui a un standing, je compte sur toi pour la garder. Je vais aller prévenir ton père que tu es ici avec Angela. »

Puis elle partit, je me retournais vers Willem.

« Elle est toujours comme ça ta mère ? Sinon, je compte sur toi pour leur faire comprendre que l’on n’est pas ensemble. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Sam 9 Déc - 20:08


   
   

   

   Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
Ah ma mère comme toujours aussi, franche et humiliante en vers moi et mes connaissances. Effectivement, je ne suis pas aussi sérieux et distinguer que mon frère, mais quand même. Mon frère était de 10ans mon ainé, il avait donc moins eu de pression politique, il avait 16ans, il s’engageait dans l’armée alors que mon père entrait dans ces fonctions d’Ambassadeur. A la base, mon père était un général, c’est ma mère qui l’avait poussé à faire de la politique. Ma mère était une petite femme, une poigne de fer dans un gant de velours. Elle avait un parcoure un peu atypique, elle avait travaillé dur pour faire son droit, ces parents ayant peu de moyen. Elle avait beaucoup travaillé pour des groupes électoraux, elle pensait que cela allait ouvrir des voix pour sa carrière. Ce qui était vrai. Son diplôme avec mention, elle entrait comme avocate de la défense. C’est là qu’elle rencontra mon père, militaire un peu rebelle. Pour sa part, il avait choisi sa carrière par obligation. C’était un petit voyou ingénieux, qui séchait l’école. Son père l’avait inscrit à l’armée. Il s’était afféré qu’il était très douée pour ce job. Enfin sauf quand il y avait de l’alcool et des femmes. D’après la rumeur familiale, mon père avait été mêlé à une bagarre de bar et ma mère était un des avocats chargé de l’affaire. Dès le début de leur relation, elle dirigeait les carrières de mon père et le tenait en laisse. Mon père avait une certaine droiture militaire, mais il était un peu plus cool si on savait le prendre dans le sens du poil.

Pour ce qui était de Kim, elle était la fille d’un riche homme d’affaire Japonais qui vivait à Amérique, elle avait rencontré mon frère pendant son stage au près du consulat. Ce fut le coup de foudre d’après eux.

J’avais raconté tout cela à Angela pendant qu’on traversait l’immense demeure remplie de convives riches et puissants. Le diner de famille n’en était pas vraiment un, il y avait des donateurs potentiels et confirmer, il y avait également des enjeux politiques à la clé. Il avait un avantage à ce genre de cérémonial, on évitait un banquet interminable avec une mère qui nous juge et un père qui raconte des histoires sans intérêt à moitié ivre. Ici on avait des serviteurs chargés de plateaux remplis de gourmandises, de petits fours et des boissons alcoolisées. Il y avait également un bar dans le coin de la salle à manger et quelques sièges pour mis par-ci par-là pour se détendre.

L’accès à l’étage était server à la famille. J’y avais un chambre, impersonnel car je ne l’utilisais que pendant les congés.
Pendant toute la soirée, Kim s’assurait que le service soit impeccable, elle dirigeait le personne de la maison avec ma mère, mon père et ma mère serrait des mains et parlait avec les invités, faisant le tour de chaque. Un photographe embauché pour la soirée mitraillait tout le monde et surtout moi et ma partenaire.

- Tu es vraiment sublime. Dis-je en arrivant au bar et lui présenta un coupe de Champagne.

- Je suis désolé pour les remarques de ma mère tout à l’heure, faut vraiment pas faire attention. Je suis le vilain petit canard et je le resterais.


Mon père vint enfin à notre rencontre, je lui ressemblais beaucoup, j’avais quelques centimètres de plus et une carrure plus large, mais nous étions fait dans le même moule.

- Ravis de vous connaitre Mademoiselle Ziegler.
- Elle est charmante mon fils, je te félicite
- Papa, je n’ai rien fait…

Je n’aimais pas qu’il fasse comme si c’était un objet ou une œuvre de ma conception ou que j’avais acheté.
Il nous quitta aussi vite qu’il était apparu pour aller parler au d’autre diplomate.

- La soirée va être longue, je te conseille de boire. Lui dis-je

   

   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Sam 9 Déc - 21:26


Willem me fit faire le tour de l’ambassade, elle était vraiment somptueuse. Mais, je ne me sentais pas spécialement à ma place. Il arrivait parfois qu’avec le poste de mes parents, qu’ils organisent un repas avec des collègues ou un diner d’affaire à la maison, mais jamais de cette taille-là. Willem me conduisit dans la partie réservé à sa famille, tout en ayant un photographe qui nous pris en photo à plusieurs reprises. Une fois, un peu de côté, Willem me tendit une coupe de champagne et me dit à tel point j’étais magnifique.

« Merci, mais tu sais Willem, je suis gênée que tu es dépensée autant d’argent pour cette robe, elle est magnifique, mais nous ne sommes qu’amis. Tu n’es pas mon … enfin comment dire … tu es trop volage pour moi. Tu sais la fois ou l’on a … couché ensemble. C’était pour le fun, j’avais bu et voilà. J’ai beaucoup apprécié, mais c’est tout. »

« Je suis désolé pour les remarques de ma mère tout à l’heure, faut vraiment pas faire attention. Je suis le vilain petit canard et je le resterais. »

« Tu n’y peux rien si ta mère est comme ça. Tu sais en psychologie on dit souvent que les enfants se comportent comme les parents l’attendent. En gros en disant que tu es le vilain petit canard, tu te comportes comme tel, car tu as peur dans ton inconscient de décevoir cette image qu’elle a de toi. »

Je voyais bien que ce genre de discussion n’était du gout de Willem, par chance son père arriva. Je pouvais ainsi voir d’où mon ami tenait cette carrure. Mais, un peu comme avec sa mère, le contact ne passa pas spécialement et il ne resta pas assez longtemps pour que je puisse lui répondre.

« Non Willem, je ne te ferais pas ce plaisir de m’alcooliser afin de te faciliter la tâche pour me mettre dans ton lit. Je ne suis pas bête, je sais bien que tu adorerais que la soirée termine ainsi. »

Je lui fis un sourire. C’est alors que je vis encore une fois le flash du photographe qui avait pointé son objectif vers nous. J’en avais un peu marre de ça. C’est alors qu’un couple s’approcha de nous. Ils avaient environ la vingtaine et ils avaient l’air de connaitre Willem.

« Bonjour Willem, c’est un plaisir de te voir. Madame bonjour, permettez-moi de me présenter. Arthur MacPekran, fils de l’ambassadeur d’Irlande et voici ma compagne Moira. C’est rare Willem de te voir avec une femme aussi charmante, tu n’as donc plus l’habitude de taper dans les femmes de basses vertus ? »

Je voyais bien que Willem semblait se retenir pour ne pas envoyer chier le type en face de nous.

« Monsieur MacPerkan, je suis enchantée de vous rencontrer. Je suis Angela Ziegler fille du directeur de l’hôpital universitaire de Zurich. Il est rare de voir un homme comme vous, se moquant d’un confrère qui n’hésites pas à utiliser ces attributs à loisir, alors que je suis sure que vous devez aussi taper dans des filles faciles. A moins que vous ne soyez coincée et que tous ce qui vous fait bander soit un homme musclé et viril ? »

Le dénommé Arthur, ne sachant plus vraiment quoi dire se dirigea vers une autre personne tout en ignorant ma remarque.

« Willem, comment tu fais pour pas envoyer tout chier ? Je n’ai pas vu une personne normale depuis le début de la soirée. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Dim 10 Déc - 11:14


   
   

   

   Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
Angela m’amusait beaucoup

- « Non Willem, je ne te ferais pas ce plaisir de m’alcooliser afin de te faciliter la tâche pour me mettre dans ton lit. Je ne suis pas bête, je sais bien que tu adorerais que la soirée termine ainsi. »

- Effectivement cela ne me déplairait pas. Dis-je
Puis vient une connaissance, nous avons été ami d’enfance, nous parent voyageant et déménageant souvent et parfois au même endroit. Nous avions souvent joué ensemble. Nous charrions souvent entre nous.

Avant que je puisse dire quoi que ce soit, Ange prit ma défense.

- « Monsieur MacPerkan, je suis enchantée de vous rencontrer. Je suis Angela Ziegler fille du directeur de l’hôpital universitaire de Zurich. Il est rare de voir un homme comme vous, se moquant d’un confrère qui n’hésite pas à utiliser ces attributs à loisir, alors que je suis sure que vous devez aussi taper dans des filles faciles. À moins que vous ne soyez coincée et que tout ce qui vous fait bander soit un homme musclé et viril ? »

Mon ami fut sur le cul et repartit comme si de rien était. J’étais personnellement mort de rire.

- Ah… Putain, j’ai vraiment bien faire de t’amener ici…

Je remarquai que les photographes commençaient à l’agacer.
- Courage… Quand ce serait les photos officielles, on pourrait s’éclipser de tous ces requins sans cœur.

- « Willem, comment tu fais pour ne pas envoyer tout chier ? Je n’ai pas vu une personne normale depuis le début de la soirée. »

- À ton avis pour quoi je bois et que je vis à l’école !
- J’apprécie vraiment que tu sois venue… Tu es une perle, tu illumines ma soirée… et pas juste parce que cette robe te fait un corps de rêve. Dis-je en le dévorant des yeux.


- Willem ! Entendis-je derrière d’une voix perçante
- Tante Alice. Dis-je en la prenant dans mes bras chaleureusement

C’était une cousine à ma mère, elle se ressemblait beaucoup sauf qu’Alice était plus grande et très chaleureuse. Quand j’étais né, elle avait été engagée par être ma nourrice et elle nous avait suivi dans tous nos voyages, elle était comme ma mère. J’étais étonnée qu’elle soit là puisque cela fait près de 5ans qu’elle ne s’occupait plus de moi et donc n’était plus nounou.

- Alors tu ne me la présentes pas. Dit-elle
- Eh si si je te présente Angela… une…. Amie. Dis-je
Elle me regarda d’un air interrogatoire.

- Je te connais Willem… je t’ai éduqué… Bon ce n’est pas une franche réussite selon ta mère, mais bref… Tu n’as jamais ramène aucune femme ou fille à la maison… En tout cas, pour une présentation ou diner officiel. Et celui-ci est, je crois, le plus officiel de tous. Alors es-tu sûr de ta réponse ?

Je me décomposais devant ma tante et Ange, j’étais très mal à laisse.

- Tante s’il te plaît… Lui murmurais-je
- Ah ok, je vois…

J’avais la chance que ma tante fût empathiques comparaisons à mes parents. Elle savait quand se taire et voir quand cela n’allait pas. Il était vrai que je n’avais jamais ramené de fille à la maison, ma mère connaissait juste ma réputation via les médias, les réseaux sociaux et mes arrestations dans des quartiers peu recommandable. À chacune de mes arrestations, j’espérais que mon père m’envoie à l’armée comme son père l’avait fait, mais à chaque fois, il jouait de ces influences.

- Aller venez avec moi. Dit-elle en nous conduisant dans les cuisines.

- Ici vous serez à l’abri de ces rapaces et en plus vous aurez de quoi manger.

- Tante, tu ne m’as pas dit pourquoi tu étais là en faites, les derniers Noel, tu n’étais pas présente.
- Tu te rappelles des précédents Noel
- J’en ai un vague souvenir grâce aux revues people et aux médias. Dis-je avec un air gêné

Ma Tante rit de bon cœur.

- Sans rire pourquoi tu es présente, ce n’est pas par plaisir de rencontrer ce petit monde. Lui demandais-je

Elle me regardait étrangement

- Quoi ?
- Tu n’es pas au courant ?
- De quoi ?
- Kim est enceinte !
- QUOI. Depuis quand ?
- Du calme, mon cher…
- Maman doit être contente, enceinte sans être mariée…
- Oui effectivement, je ne te fais pas dire. Enfin bref, je suis là, pour préparer sa venue
- Tu viens vachement à l’avance…
- Elle est enceinte de 6mois
- QUOI !
- Arrête de Crie s’il te plait
- Je sais, on ne vient rien, elle a gardé son corps de rêve


J’avais remarqué qu’elle avait pris un peu de poids surtout au niveau de sein, mais rien d’exceptionnel. J’avais remarqué également qu’elle était de plus en plus rayonnante, je croyais que c’était dû à l’approche du mariage.

- Emrick doit être heureux. Dis-je
- On n’a pas encore pu le contacter… il ne le sait pas.
- Ça ne fait pas 6 mois qu’il est parti

Elle soupira. Angela émit une hypothèse et m’expliqua sa pensée, en parlant de dénis de grossesse.

- Ton amie est vraiment futée et intelligente. Effectivement, Kim avait un déni de grossesse, cela ne fait qu’un mois qu’elle est au courant. Et depuis, elle n’arrive pas à contacter Emrick

J’espérais vraiment que mon frère allait bien, il était dans un pays en guerre, une zone très dangereuse. Cela n’était jamais bon signe de ne pas avoir de nouvelle.

Justement Kim entra dans la pièce, son mascara avait coulé. Alice se précipita vers elle pour la consoler et lui demandait ce qu’il lui arrivait. Mon cœur se sera, j’avais un mauvais pressentiment, et je serai la main d’Angela.

- Allez reprend toi. Dit ma tante


Elle reprit son souffle

- Je l’ai eu… Nous avons discuté par vidéo-conférence. Dit elle. C'était donc des larmes de joie

Je lâchai au soupir de soulagement.

Ma mère entra dans la pièce.

- Allez ça va être le moment de photo d’annuel. Dit-elle avec froideur, ne remarquant même pas l’état de Kim. Je vous attends, devant le grand sapin.

Puis elle repartit. Alice aida Kim à se refaire belle. Nous y allions tous ensemble, le sapin était dans l’entrée au centre de la pièce face à l’escalier. Il touchait le plafond avec son étoile, il était dans la pure tradition allemande : des boules rouges et or, des cloches, des sujets de bois et des décorations imitant les biscuits en pain d’épice.
   

   

   
*




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Mar 26 Déc - 20:59


« J’apprécie vraiment que tu sois venue… Tu es une perle, tu illumines ma soirée… et pas juste parce que cette robe te fait un corps de rêve. »

« Et doucement sur les compliments Ehrenmann, je pourrais croire que tu cherches à me séduire. »

La discussion fut coupée par une personne derrière nous qui était venue dire bonjour à Willem, une de ces tantes à première vue. Une dénommée Alice.

« Alors tu ne me la présentes pas. »

« Eh si si je te présente Angela… une…. Amie. »

« Enchantée madame Alice, je suis effectivement qu’une amie qui se retrouvée seule pour cette soirée. Willem m’a sympathiquement proposé de passer notre solitude de Noël ensemble. Même si pour lui, il semble qu’il soit moins seul que ce qu’il voulait me faire croire. »

Tante Alice me fit un grand sourire puis elle parla à Willem pour lui dire qu’il n’avait jamais ramené de filles à la maison pour une présentation officielle. Mon cher ami allemand demandant à ce qu’elle n’aille pas plus loin dans la discussion, elle eut le respect de ne pas chercher devant moi la petite bête.

Elle nous mena par la suite jusqu’aux cuisines afin que nous soyons un peu plus tranquille. Il fallait dire que je ne m’habituais toujours pas à ce que l’on me photographie toutes les six secondes. La discussion qui s’en suivait, informa Willem que sa belle-sœur était enceinte. Mais, ce dernier comme un gros bêta commençait à faire des raccourcis sur l’état de santé de Kim et sur le fait que son frère aurait dû être au courant.

« Elle fait peut-être un déni de grossesse tu sais. Son esprit refuse sans le savoir d’être enceint et du coup son corps s’adapte à cette réalité. C’est connu et reconnu dans le monde médical, maintenant qu’elle le sait, elle va prendre ces formes de femme enceinte rapidement. »

« Ton amie est vraiment futée et intelligente. Effectivement, Kim avait un déni de grossesse, cela ne fait qu’un mois qu’elle est au courant. Et depuis, elle n’arrive pas à contacter Emrick. »

C’est alors que Kim entra dans la pièce et en pleure se confia à tante Alice qu’elle avait enfin eu son compagnon. Sur le coup, j’ai cru qu’il était arrivé quelques choses à son frère, mais heureusement non.

Au moment de la photo annuelle, je regardai Willem.

« Je ne veux pas être sur la photo, je vais aux toilettes en attendant, si ta mère demande, dis-lui que vous pouvez faire la photo sans moi. »

Avant qu’il n’ait pu répondre, je me dirigeais vers l’étage réservé à la famille de Willem et je tentais de trouver les toilettes. Arrivant à destination, je me passai un peu d’eau sur le visage et je sorti rapidement de là. Je profitai de ce petit moment seul pour visiter l’étage. Il y avait là les pièces un peu plus privé de la famille de Willem et étrangement une chambre, sans trop de décoration. J’y entrais et remarqua au peu d’objets dans la pièce qu’il s’agissait de la chambre de mon ami allemand. Curieuse, j’entrais, refermant doucement la porte. Les draps étaient bien trop propres et rangé pour indiquer qu’il est dormi dans ce lit il y a peu, ou alors le service de la maison était excellent pour refaire un lit. J’ouvrais un tiroir ou il avait une photo de Willem et d’une fille que je ne connaissais pas d’origine arabe. Des petits mots d’amour et un nom. Ana. Je remis ça en place, me rendant compte que je n’avais pas spécialement à fouiller là puis, je me dirigeais calmement vers la porte de sortie. Alors que voulu retourner dans le couloir, Willem était dans l’encadrement à me faire un sourire.

« Désolée … je fouillais pas, je voulais simplement voir à qui était une chambre … si peu décorée. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Mar 26 Déc - 21:41


   
   

   

   Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
Ah la photo de famille devant le grand sapin, un cliché. Encore une fois, ma tante Alice fut mise de côté comme elle était indigne d’un tel prestige. Kim devait être certain un peu triste que son fiancé ne soit pas là. Après plusieurs clichés, nous répriment nos activités respectives. Pour ma part, je cherchais Angela qui avait disparu. Les toilettes des invités étaient inoccupées. Où était dont elle ?

Je montai voir s’il ne s’était pas perdu. Tiens la porte de ma chambre était ouverte.

- Je peux t’aider ? Dis-je lorsque je la vis

Visiblement, elle était très gênée. Je l’invitai à entrer. Ma chambre était immense, elle était chic : blanc et bleu-gris avec des boiseries au mur. Un poster de peinture abstraite en face mon lit dans les dons de bleu et jaune, qui allait parfaitement avec le coussin de lit. Celui-ci était également poser au-dessus d’un bureau vide. Dans une enclave fenêtrer, il y avait un divan qui donnait sur le grand jardin. Une porte donnait à accès une petite pièce dressing. Il y avait vraiment rien de personnel ou presque.

- Fait comme chez toi ! De toute façon, je ne considère pas cette chambre comme la mienne. Chez moi ce sont les dortoirs de l’école.

Effectivement, j’avais tellement déménagé étant enfant qu’à l’adolescence, je vais préférer vivre en internat pour garder de racines sûres.

- Je vous désolé de cette soirée soit si barbante et désagréable. Au moins tu n’es pas seule à te morfondre à l’école. Dis-je  

Je commençais à retirer mon costume, j’avais chaud et je sentais alaise dans ces habits mondains. Je posai ma veste sur la chaise, retira ma cravate et quelques boutons de chemise.

- Hé ne te méprend pas… Je me mets juste alaise.
- Tu peux retirer tes chaussures, je suis sûr que tu dois grever de mal à pied avec ces trucs.


A 1ère vue, j’avais visé juste, puisqu’elle ne se fit pas priée.

- Veux-tu qu’on regarde un film ou écoute de la musique. Demandais-je
- Maintenant la soirée n’est rien que pour toi. Lui dis-je avec gentillesse
- C’est la moindre des choses après avoir supporté ma famille.


Elle regardait au tour d’elle, certainement cherchait-elle la télé. Je souris

Je pris une télécommande et le tableau face au lit, se leva tel un store pour dévoiler une immense télévision avec un lecteur dvd.

- Les DVD se trouvent dans les tiroirs sur le lit. Dis-je

Il y avait de nombreux film : médiéval fantastique, romantique, mythologique et des gros films d’action culte. Elle me montra un film, très girly…

- Oui ta découverte mon petit secret.
- Quoi tu t’attendais à des films pour adulte… Dis-je avec humour.

La voir se pencher ainsi pour trouver un film, sa robe la moulait tant, qu’il devait difficile pour moi, de rester concentrer et chaste.

- Mon dieu, on s’ennuie. Dit Fourberie
- Ce n’est pas le moment. Dit raison
- Elle en meurt d’envie, vas-y embrasse-là et plaque là au lit. Dit Fourberie
- Attend au moins le film. Dit raison. Un peu de romantisme, mon vieux.

J’avais de plus en plus chaud. Je pris une grande inspiration.

- Ma belle, tu devrais faire attention à ta robe. Dis-je
Effectivement à force de s’abaisser et de se relever, la jupe était remontée tellement haut qu’on pouvait presque tout voir.

- Je sais, j’ai déjà vu cette zone… Mais tu es une véritable tentation pour moi, tu veux que je garde mes esprits… Peux-tu s’il te plait faire attention. Alors c’est moins qui cherche. Dis-moi ce que tu aimerais regarder. Sinon on peut écouter quelques choses. Dis-je en prenant mon téléphone.


Je la laissais maitre de la situation, je savais qu’avec Ange, c’est ce qu’elle avait besoin pour être rassurée et alaise. Et je voulais qu’elle le soit. Elle avait fait un gros effort pour moi, je lui devais bien cela.

Une idée me traversa l’esprit.

- J’aurais dû te demande de venir avec une petite valise. Tu serais restée pour la nuit… on aurait profité d’un moment à deux
- Non pas comme ça… même si j’aimerais beaucoup…Enfin bref… Dis-je en essayant de reprendre mes esprits.
- T’aurais eu un maillot, on aurait pu aller au sous-sol pour profiter de la salle de détente, il y a un jacuzzi et un hammam. Ce n’est pas grâce, cela sera pour une prochaine fois…enfin si tu ose revenir. Dis-je avec humour.


   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Ven 29 Déc - 19:33


Willem ne trouvait pas ça dérangeant que je sois dans sa chambre, en y pensant c’était normal, c’était la pièce idéale pour que ça dérape. Puis bon après tout en quoi est-ce que ça serait dérangeant que ça dérape ? Il était beau, et un brin gentleman, il irait bien avec moi. Même si bon fallait qu’il se calme sur la drague derrière. Mais je me demandais bien qui était cette fille nommée Ana. C’est alors qu’il commença à enlever la veste de son costume. Je le regardais avec un regard noir.

« Willem tu vas … »

« Hey, ne te méprend pas, je me mets juste à l’aise. Tu peux retirer tes chaussures, je suis sûr que tu dois crever de mal à pied avec ces trucs. »

Il n’avait pas tort, mais il fallait bien que je laisse respirer mes pieds. Donc j’écoutai son conseil et les rangea près de la porte bien droite. C’est alors qu’il me demanda si je voulais regarder un film ou écouter de la musique, disant que c’était à moi de choisir la suite de la soirée. En regardant autour de moi, je me demandais bien comment nous allions regarder un film, il n’y avait pas de télé. Lorsque soudain, il fit surgir une télé de derrière un beau tableau.

Il m’indiqua ou je pouvais trouver les Blu-ray pour la soirée. Je m’attendais à voir tout un tas de film d’adulte allant de l’érotique au carrément crade. Mais à ma grande surprise il y avait beaucoup de genre différents et pas le moindre porno dedans. Je pris un film nommé « The secret love » et lui montra. Il rigola.

« Oui ta découverte mon petit secret. Quoi tu t’attendais à des films pour adulte ? »

« Non non, pas du tout. »

Je continuais alors à regarder les films qu’il y avait dans son tiroir, me penchant de plus en plus. Je sentais bien que la robe me moulé les fesses et j’imaginais déjà Willem apprécier la vue. Et effectivement il me fit la remarque que je perturbais ces esprits. Je pris un film de fantasy que je n’avais jamais vu et m’approcha du lit lorsqu’il me dit que j’aurai dû prendre une valise. Je le regardais de travers même s’il fallait avouer que ça aurait été super efficace.

« Willem, tu manques cruellement de romantisme. »

« Non pas comme ça… même si j’aimerais beaucoup…Enfin bref… T’aurais eu un maillot, on aurait pu aller au sous-sol pour profiter de la salle de détente, il y a un jacuzzi et un hammam. Ce n’est pas grâce, cela sera pour une prochaine fois…enfin si tu oses revenir.»

« On a dit que l’on regardait un film et j’en ai trouvé un que je n’ai jamais vu. Donc pour le moment ça sera film. »

Je lui tendais le Blu-ray, il se leva pour le mettre dans le lecteur pendant que je me couchais dans le lit. La vue n’était pas mauvaise et je pensais déjà passer une bonne nuit, mais pas comme il l’aurait pensé. Je n’étais pas une fille si facile et il allait devoir me charmer bien plus pour avoir ce qu’il attendait. En attendant je pourrais jouer de lui.

Il vînt se remettre à côté de moi et le film commença. Je voyais bien qu’il était plus attiré par moi que par ce que nous regardions. Nous étions presque dans le noir, suite à une scène dans des ténèbres, j’en profitais pour me retourner vers lui et m’approcher discrètement. Discrétion qui ne servait à rien vu qu’il n’avait d’yeux que pour moi. Il avança son visage lentement vers le miens tout en posa une main sur ma jambe. Alors que nos lèvres allaient se toucher je lui dis.

« Qui est Ana ? Ne me ment pas. Je veux savoir si tu es en couple ou pas. Je veux savoir si tu es amoureux. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Ven 29 Déc - 21:11


   
   

   

   Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
J’avais bien fermé les fenêtres pour éviter les journalistes qui se trouvaient en bas. Je n’avais pas envie de voir Angela dans les tabloïds. Je lui expliquai pourquoi ces précautions de même pour la porte de la chambre à la clé, je laisse la clé dans la serrure. Je mis le film en route

Solomon Kane est un film moyen qui se passe un XVIe siècle ravagé par les guerres, le capitaine Kane est une redoutable machine à tuer, aussi brutale qu'efficace. Armé des pistolets qui font sa marque, de sa dague et de sa rapière, lui et ses hommes laissent libre cours à leur soif de sang alors qu'ils combattent au nom de l'Angleterre d'un continent à l'autre. Pourtant, lorsque Kane décide d'attaquer une mystérieuse forteresse quelque part en Afrique du Nord, sa mission va prendre un tournant fatal... Un par un, ses hommes sont décimés par des créatures démoniaques, jusqu'à ce qu'il reste seul face à l'envoyé du diable, venu des profondeurs de l'Enfer pour s'emparer de son âme atrocement corrompue. Il parvient à s'échapper, mais il sait qu'il doit maintenant se racheter en renonçant à la violence et en se consacrant désormais à une vie de paix et de pureté. Sa nouvelle spiritualité ne tarde pas à être mise à l'épreuve lorsqu'il revient dans une Angleterre dévastée par des hommes diaboliques à la solde d'un être masqué terrifiant...

Ange était calée dans mes bras, je sentais mon corps frémir à ce contacte. Bien des idées, des images… me virent à l’esprit qui n’avait rien à avoir avec le film bien entendu. Elle me surprit lorsqu’elle fit le 1er pas en se rapprochant de moi pour m’embrasser… Mais elle coupa tout mon feu et mes envies d’une seule parole.

- Putain, elle fait chier celle-là. Dit Fourberie
- Soit Honnête. Dit Raison
- Si tu écoutes ta raison, on n’est pas près de baiser… Bonjour l’ambiance.
- Ou pas les cœurs brisés, cela attendrit les filles.

- C’est vrai que je ne suis pas un homme fidèle mais je suis honnête, si j’étais avec quelqu’un je te l’aurais dit ou en tout cas, je ne l’aurais pas caché. Dis-je un peu vexé

Bien sûr, cette réponse ne lui suffit pas. Je soupirai

- Ana est ma première… enfin c’est mon ex. Elle a disparu dans un accident… Elle était en voyage dans un pays arabe… je sais plus lequel. Son convoi a été la victime de terroriste. On n’a jamais retrouvé son corps. Dis-je

On pouvait facilement, voir dans mon regard une grande peine. Rien que c’est quelques mots m’avaient retrouvé l’estomac. Je me levai et allai vers mon dressing…

- Put… Dis-je en remarquant qu’on avait pris tous mes alcools cachés.

Je soupirai la tête contre le mur. J’avais besoin de prendre l’air mais j’étais un peu bloqué.

- Allez mon vieux reprend tes esprits. Dirent mes voix intérieures.

Je pris une grande inspiration et retourna au près d’Ange. J’essayai de faire comme si de rien était mais cela me rongeait. Connaissant la demoiselle, elle n’allait pas me laisser ainsi.

- Tu veux qu’on remette le film au début. Dis-je un peu maladroitement.

Elle avait l’air d’être aussi mal à l’aise que moi.

- Si tu veux, on peut aller prendre l’air. Je t’avouerais que je ne dirais pas non.

Elle accepta par l’escalier de service et ainsi se retrouver dans la cuisine. On avait pris son manteau au passage qu’elle avait laissé dans la chambre des invités. Dès que je vis un verre, je le bus cul sec avant de sortir. Je respirai à plein poumon. Nous fîmes un tour de l’immense jardin dans la neige. Je me laissai aller à la confession, les émotions inhibée par l’alcool.

- Elle te ressemblait, elle était très belle et très intelligente… Bien plus que je ne le serais jamais. Elle voulait aider les gens.
- Par contre, elle était plus… ouverte d’esprit dirons-nous, bien plus que moi-même.


J’eus un petit rire

- A l’époque, je veux dire. Elle m’a tout appris ou presque. Dis-je avec des sous-entendus clairs
- On était dans la même classe, j’avais déjà redoublé une fois, notre professeur avait donc jugé bon de nous mettre ensemble pour un travail de groupe.

- Il n’y a que ma tante Alice qui est courant. Il faut dire que ma relation avec Ana était tenu secrète, je sais pas pourquoi, mais elle ne voulait rien d’officiel.
- Donc pour mes parents, mes problèmes scolaires et de justices, sont dû à l’alcool, la drogue et mes mauvaises fréquentations.


Je m’assis sur un banc, donc j’avais retiré la neige pour nous deux. Je sorti une cigarette et l’alluma.

- Je suppose que tu ne fume pas ? Dis-je

Angela était une fille géniale peut-être un peu trop sage comparé à Ana, qui était prête à tout tester.

Le ciel était magnifique avec les étoiles qui scintillaient.

- Tu es sur que tu ne veux pas rester pour la nuit. On pourrait se regarder une saga jusqu’au petit matin.

Elle essaya de trouver des excuses mais je la coupai.

- Tatta… tu as tes habits de ville pour demain. Et puis ce n’est pas dramatique si tu ne changes complètement avant de partir d’ici. Tu le fera quand tu rentres au dortoir.
- Alors ?



   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Sam 30 Déc - 20:27


La première réponse de Willem me semblait être dite sous un soupçon de colère comme si je l’accusais d’être un salaud. Mais ce que je connaissais de lui, c’était le côté dragueur et baiseur, comment ne pas douter ? Puis lorsqu’il me dit sa seconde réponse à propos d’Ana, je regrettais subitement de lui avoir posé la question. Je ne savais pas quoi lui dire ni quoi faire, je venais d’amorcer une bombe et je ne savais pas comment la désamorcer. Lorsqu’il revînt dans le lit, il me demanda si je voulais remettre le film au début.

« Non ça ira … »

Puis il proposa de sortir prendre l’air. J’acceptais d’un mouvement de la tête. Sur la route nous prenions mon manteau pour éviter que j’aie froid. Nous marchions alors dans le jardin sous la neige et il se laissa aller à des confessions.

Elle me ressemblait, c’était donc pour ça qu’il était plus tendre avec moi qu’avec les autres. Ce n’était pas moi qu’il espérait draguer mais plutôt reconquérir son ex. Il avait beau me parler et m’expliquer ce qui avait cloché et ce qui avait été avec cette Ana, je la détestais déjà. Et être juste une fille de comparaison me fit encore plus mal. Je ne disais rien jusqu’à ce que nous nous installions sur un banc.

« Non je ne fume pas … »

Il me proposa alors de regarder une saga toute la nuit et de rester avec lui.

« C’est sympa Willem, mais je n’ai pas mes affaires et je n’aime pas spécialement dormir sans … mes affaires. »

Il me répondit que j’avais déjà des vêtements et que je pouvais me changer demain matin en arrivant au dortoir.

« Willem c’est sympa, tu es un gars génial, et j’ai apprécié que tu m’invites pour que je ne reste pas seule. Mais, je préfère rentrer. Je n’ai pas envie que tu te fasses des idées ou que tu penses qu’entre nous ça peut coller. Je ne suis pas ton ex. Je ne pourrai pas la remplacer et il faut que tu fasses ton deuil. Là j’ai juste en tête le fait que je lui ressemble et que tu n’as pas accepté son décès, alors je me dis que ça t’aiderait pas si je te faisais croire que c’était possible. Je ne sais pas si tu as pensé à te faire aider, mais je connais de bonnes professionnelles qui pourraient t’accorder un peu de temps et t’aider à faire ton deuil. C’est important tu sais. Tu ne peux pas construire quelques choses de stable si tes fondations ne sont pas consolidées. Regarde ton quotidien Willem, tu viens de me l’avouer que tous tes dérapages c’était dû à son absence. Tu es quelqu’un de bien. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Sam 30 Déc - 21:04


   
   

   

   Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
« Willem c’est sympa, tu es un gars génial, et j’ai apprécié que tu m’invites pour que je ne reste pas seule. Mais, je préfère rentrer. Je n’ai pas envie que tu te fasses des idées ou que tu penses qu’entre nous ça peut coller. Je ne suis pas ton ex. Je ne pourrai pas la remplacer et il faut que tu fasses ton deuil. Là j’ai juste en tête le fait que je lui ressemble et que tu n’as pas accepté son décès, alors je me dis que ça t’aiderait pas si je te faisais croire que c’était possible. Je ne sais pas si tu as pensé à te faire aider, mais je connais de bonnes professionnelles qui pourraient t’accorder un peu de temps et t’aider à faire ton deuil. C’est important tu sais. Tu ne peux pas construire quelques choses de stable si tes fondations ne sont pas consolidées. Regarde ton quotidien Willem, tu viens de me l’avouer que tous tes dérapages c’était dû à son absence. Tu es quelqu’un de bien. »

Cette phrase ne fit qu’un tour.

- Laisse tomber. Je vais demander à George de te ramener. Dis-je avec froideur

Je me levai brutalement et écrasa ma cigarette à peine allumée. J’avais envie de taper dans quelques choses. Je partis à grande enjambée puis je m’arrêtai net et me retourna vers elle pour libérer ce que j’avais sur le cœur, peut importer qu’elle me prenne pour un fou ou un monstre. De toute façon, elle le pensait déjà. Cela ne collerais jamais entre nous, je n’avais donc rien à perdre.

- Tu ne comprends vraiment rien. Tu es la seule à qui jamais parler de cela hormis ma tante. LA SEULE. Tout ce qui te choque, c’est que je te fais compliment maladroit sur ta ressemblance. BORDEL, tes aveugles… tu as vu la photo. Tu sais très bien qu’il n’y a rien entre vous deux.
- JE PEUX PAS ALLER VOIR UN PROFESSIONNEL…Pourquoi ? Parce que cela fait mauvais genre d’avoir un fils qui a des PROBLEMES psychologiques. TU CROIS QUE C’est gai de vivre dans le luxe avec une mère qui t’aime à peine. JE NE SUIS PAS DESIRE, je suis un accident de parcours pour ELLE. JE SUIS Déjà un échec donc n’en rajoutons pas. ALORS OUI, je dois garder cela pour moi, pour la réputation de mon père et de la famille.
- Je t’aime vraiment, mais parfois tu es VRAIMENT cruche.
- ANA avait beaucoup de défauts, elle était volage, provocante, insolente et dévergondée. Pourtant lorsque nous étions ensemble, elle aimait, ELLE AIMAIT. Elle ne souciait pas de savoir si je buvais, fumais, draguais ou encore que j’étais maladroit en amour…. ELLE AIMAIT comme j’étais. Une Chose que tu es INCAPABLE DE FAIRE à 1ère vue.

- Alors oui je voulais passer un bon moment avec toi. Profitez un peu de notre solitude pour nous rapprocher.
- Oui certes, mes pensée de sont pas toujours chaste, mais c’est difficile pour moi. Cela fait plus deux ans que je n’ai pas de limite dans ce domaine. Pourtant, je fais des efforts pour toi. Je t’ai fait découvrir mon univers, je suis confessé, j’ai essayé d’être romantique…
- Mais NON, MADAME SE SOUCIE D’une phrase maladroite que j’ai faite sous l’émotion.


Je repris mon souffle, j’avais parlé si fort que bientôt, des invités se retournèrent dans notre direction et des emplois étaient sur le point de venir me calmer. Certainement envoyer par ma chère mère.

- Oui je crois qu’il est préférable que tu partes. Dis-je

Je partis dans la direction de la maison à grand pas. Ma mère m’attendait devant la porte.

- Va t’excuser… On ne se comporte pas ainsi. Me dit-elle
- Va te faire foutre
- WILLEMS

Je l’écoutais, je pris mes clés et clappa la porte. Ma tante Alice vient vers Angela pour la réconforter.

- Venez avec moi en cuisine. Dit-elle en se dirigeant vers la porte de service pour éviter les invités.

Elle lui servit un petit réconfort.

- Voulez-vous un part de gâteau avec du chocolat chaud, cela vous fera du bien. Dit-elle
- Excusez-le, il a certainement trop bus. Dit-elle en
espérant me trouver des excuses pour réparer les dégâts.


Pour ma part, j’étais partie marcher dans le quartier essayant de reprendre mes esprits.

- Putain…

Pourquoi quand une fille me plaisait faillait que cela dérape.


   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Mer 3 Jan - 20:57


Il se leva après que je lui ai répondu. Puis soudainement, il se mit à me crier dessus, haussant le ton alors qu’il me reprochait ce que je venais de lui dire.

« BIEN SUR QUE SI QUE TU PEUX ALLER VOIR UN PROFESSIONNEL, TU PENSES QUE SA FERAIT MAUVAIS GENRE MAIS TU TE CACHES DERRIERE DES EXCUSES LA. TU PREFERES QUE LES GENS TE VOIENT COMME QUELQU’UN DE MAUVAIS PLUTÔT QUE COMME QUELQU’UN QUI SOUFFRE. C’EST PLUS AVANTAGEUX POUR TOI DE TERNIR TA REPUTATION AVEC DES FILLES ET DE L’ALCOOL PLUTÔT QUE D’ADMETTRE QUE TU VAS MAL. CE N’EST PAS PARCEQUE TA FAMILLE NE T’AIME PAS QUE SA VEUX DIRE QUE C’EST LE CAS DES AUTRES PERSONNES DE TA VIE. »

C’est alors qu’il fit une comparaison avec cette Ana, me reprochant de ne pas l’aimer comme il était. Est-ce mal que de vouloir qu’il aille mieux et qu’il se sente heureux pour ce qu’il est au fond de lui, plutôt pour ce qu’il accompli.

« Je ne te reproche pas d’avoir des envies ni de les assouvir avec des filles de passages mais moi je ne veux pas être qu’une fille de passage. Mais je ne peux rien faire pour toi si tu ne grandis pas et si tu ne guéris pas cette douleur qu’il y a dans ton cœur. Je peux t’aider, des gens peuvent t’aider, mais tu ne dois pas être stupide et te cacher derrière des fausses excuses. »

Puis, alors qu’il continuait de me reprocher cette dispute, il me demanda de partir avant de lui-même rentrer dans la maison. Sa mère tenta de l’arrêter, mais rien ne l’aurait pu à ce moment-là. Tous les regards étaient plongés vers nous et des gens étaient venus tenter de le calmer.

C’est alors qu’Alice arriva vers moi, elle me mit une couverture sur les épaules avant de délicatement m’emmener à l’intérieur. Une fois dans la cuisine, elle me servit une tasse de chocolat chaud et une part de tarte.

« Je suis désolée Alice, mais non il n’a pas trop bu. Il a mal, mal à l’intérieur de lui et ce depuis qu’il a perdu cette Ana. Je sais qu’il vous en a parlé, il me l’a dit. Mais il ne pourra pas construire une relation stable s’il ne cherche pas à aller mieux. Et s’il ne va pas mieux, ce n’est pas avec moi qu’il passera la nouvelle année non plus. En tout cas s’il ne cherche pas à aller mieux. Car ce n’est pas en une journée qu’il ira mieux. Mais il devrait quand même se mettre à faire le chemin vers le mieux. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Jeu 4 Jan - 20:51


   
   

   

   Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
Alice était très compréhensive et intentionnée

- Ma chère enfant, il va mieux. Cela fait plus de deux ans maintenant qu’il l’a perdu. Vous ne l’avez pas connue après le drame. Pendant presque un an, il est resté cloitrer dans sa chambre. J’ai supplié son père de faire quelques pour la retrouver. Pour sa mère, elle n’en valait pas la peine. En prenant ces mots, « ce n’est qu’une putain ». Son frère a essayé d’aider en allant sur place mais cela n’a servi à rien car la zone était bloquée au touriste.

Ange était surprise

- Il vous a dit qu’il ne m’avait pas parlé, mais ces parents sont courants. Je ne suis pas sa mère mais je n’allais pas laissé dans un tel état.

- Je ne sais pas ce qu’il vous a dit précisément…


Elle lui expliqua quelques mots

- Hum, pour ce qu’il est de sa mère n’a pas forcément tore, j’ai toujours ressentit cela. Je lui ai proposé que Willems voie un psy. Elle a répondu que ce n’était qu’une amourette, c’était un Reinhardt, ne pouvait être atteint par des choses si futiles. Ma cousine est une personne très froide et pense que ces garçons doivent être de même, mais hélas, il tienne de leur père. Ce sont de grands protecteurs et des grands sentimentaux derrières leur armure.

Elle prit également une part de gâteau avec du thé.

- J’ai aidé comme j’ai pu. Soupira-t-elle

Elle dégustait tout en exposant ces pensées.

- Il est vrai que cette Ana n’était pas vraiment appréciée par notre famille. Il faut dire qu’elle avait un certain penchant pour les soirées arrosées et une libido très ouverte… si vous voyez ce que je veux dire.

Elle soupira encore

- Ces 1er ennuie de justice commença avec elle. De mémoire, c’était ivresse sur la voix publique et atteinte aux bonnes mœurs.
- J’ai découvert bien après que la demoiselle avait te talent de proposer des paris osés, surtout en publique, à mon petit Willems.


Elle n’entra pas dans les détails mais cela était clair.

- Ne lui dites pas, il ne sait pas que je suis au courant…. Disons que j’écoute parfois au parte… mais bon, je l’ai pas fait expert. Dit-elle avec un faux air innocent.

- Le connaissant, il affirme que cette fille était bonne pour lui ou je sais quoi. Mais il se trompe. Il est vrai qu’il était déjà à la dérive, il avait recommencé son année et commençait à boire et fumer assez régulièrement.
- Certainement pour contrait ses parents à l’envoyé à l’armée comme il le demande depuis bien longtemps.


Elle but délicatement sa boisson. Les parents dans la salle principale essayait de faire bonne figure face aux invités et aux journalistes. Sa mère bouillonnait de rage, qu’elle masquait à merveille. Elle apparut dans cuisine en trompe.

- Ah vous êtes encore là. Dit-elle sèchement à Ange.

Alice prit sa défense

- On ne va pas la jeter comme ça. Et ta bien séance.

Elle émit un grognement et partie.

- Que voulez-vous faire ma chère ? Je peux demander à George de vous ramener si vous le voulez. Si pouvez également loger ici, il y a une chambre d’ami disponible.

Elle regardait l’heure, s’inquiétant pour son petit Willems.

Pendant ce temps, je marchait toujours dans le froid essayant de dépenser ma colère. Je fais des mètres et des mètres dans les quartiers chic décorer et fêtant Noël dans l’opulence américaine.  

   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Sam 10 Fév - 16:56

J’écoutais attentivement chaque parole d’Alice. Je fus très surprise d’apprendre l’état dans lequel était Willem il y a quelques mois de ça. Si c’était la vérité, c’est qu’il devait être sur le chemin du mieux comme j’aimais le dire.

« La mère de Willem est particulièrement cruelle. En une soirée je l’ai déjà assez vue pour savoir que je ne la voudrais jamais comme belle-mère. »

Je rigolais en disant cette phrase.

« J’ignorais totalement qu’il avait déjà parcouru ce chemin seul. Je l’ignorais totalement et du coup je me sens stupide de lui avoir crié dessus. Ainsi que d’avoir osé mettre sa parole en doute. J’espère qu’il comprendra que je me suis trompée. »

Sur le moment, je m’en voulais plus que de raison, Willem bien qu’un peu maladroit et direct, avait quand même eu la délicatesse de vouloir m’aider a passer une excellente soirée. Même si elle n’était pas parfaite, principalement à cause de l’environnement, elle avait était suffisamment bien pour que je m’en souvienne en de bons termes à l’avenir. Si Willem pouvait me pardonner.

« Promit Alice, je ne lui dirais pas. »

Dis-je en souriant. C’est alors que la dragonne de mère de Willem entra dans la pièce et sans aucun respect montra clairement qu’elle n’était pas heureuse que je sois là. Alors qu’Alice prenait ma défense, je la remerciais.

« Merci, mais je pense que j’ai fait assez de dégâts ainsi. Je vais me débrouiller pour rentrer et pour Willem, je vais arranger les choses. »

Elle insista devant mon refus.

« La neige ne me fait pas vraiment peur, je viens de Suisse et c’est monnaie courante d’avoir des hivers blancs. Marcher me fera du bien aussi. Merci, Alice, vous êtes une femme merveilleuse et je sais que l’on se reverra. »

Alors que je prenais mes affaires, la mère de Willem me lança un regard noir au loin. Sortant du bâtiment, je pris mon smartphone pour envoyer un message d’excuse à mon cher chevalier allemand.

« Salut Willem,

Je suis désolée pour ce que je t’ai dit, tu m’as fait passer une très bonne soirée et tu as était plus que galant avec moi. Je m’excuse d’avoir douté de toi et d’avoir cru que tu me comparais avec ton ex. J’espère que tu me pardonneras. »


Alors que j’envoyais ce message, je me dis qu’il aurait été bien que je m’excuse encore plus.

« Si tu veux dormir en paix, sache que je rentre dans ma chambre au lycée, n’hésite pas à passer si tu veux bien me pardonner.

Kiss. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Dim 11 Fév - 13:31


   
   

   

   Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
J’avais bien reçu le message d’Angela. J’aurais été dans de meilleures dispositions, il était sûr que j’aurais sauté sur l’occasion, mais l’envie n’y était pas. J’avais également reçu d’autre message

« Reinhardt rentre t’excuser auprès de ta mère » Envoya mon père

« Mon chérie ne fait pas de bêtise… ton amie s’en veut très fort… Rentre ou répond-moi » Ma tante

Ma mère ne pris même pas la peine de me dire quoi se soit. Elle devait certainement faire bonne figure devant ces convives. Mais je savais qu’elle devait être folle de rage. J’avais encore terni la réputation familiale.

Je marchais assez longtemps pour l’adrénaline retombe et que je commence ressentir les effets du froid. Bon, il était temps d’aller se réchauffer. Je n’étais pas très loin d’un arrêt de bus. A cette heure tardive, il ne devait pas avoir beaucoup de convoi. Mais j’avais de la chance dans mon malheur, il y en avait qui passait dans 10min en direction du campus.

Durant le trajet, je demande si je devais aller voir Angela ou pas. Une part de moi, j’avais besoin de réconfort. Une autre se refusait l’affronter encore une fois, et avait besoin de solitude. Le bus s’arrêta dans le quartier animé du campus. Beaucoup de jeunes se réunissaient pour faire la fête et boire des verres. Mais en cette saison s’était vide. J’entrai dans un bar bien connue. Je m’installai et commandant un shooter. Cet alcool flambé ne pouvait que me faire du bien. Il y avait à la carte du jour, bien d’autres cocktails chauds : punch de noël et lait de poule. Vu le peu de client, je fus rapidement servit. Je soufflai sur la flamme et bus cul sec. Les vapeurs d’alcool étaient déjà grisant mais le cocktail était un vrai shoot, cela dépotait.

Pendant ce temps, chez les Reinhardt, Angela avait rassemblée ses affaires, déposer sa robe dans la chambre d’ami. Kim était assez triste de la tournure des événements, elle avait l’air d’avoir apprécié la compagnie d’Ange. Alice serra la jeune fille forte dans ces bras en lui chuchotant.

- Ramène-moi mon garçon.


Elle glissait dans sa main son numéro de téléphone.

- Si tu le vois prévient moi.


George attendant la demoiselle dans la voiture pour la raccompagner au campus.
Durant le travers celui si fit un détour, Angela fut assez surprise.

- Je vérifie juste un truc. Je connais bien le jeune Reinhardt, il aime ce genre de quartier. Dit-il en passant devant le bar du campus.

Pour une nuit difficile, je fus assez raisonnable sur l’alcool en même temps, j’avais pris quelques de très fort. Un 3e verre m’aurait certain conduit en prison ou à l’hôpital. Cela n’allait pas arranger mes affaires d’avoir une arrestation pour ivresse sur la voie publique. Je sortis donc du bar aussi vite que j’étais entré. Je me dirigeais donc vers les dortoirs sans avoir si j’allais parler à Ange maintenant ou le lendemain quand tout serait retombé.

L’école était déserte, c’était les vacances scolaires après tout.
Je passais vers le terrain de foot, me remémorant des souvenirs d’Ana. Je la revoyais dans les gradins me soutenir et m’envoyer des baisers discrètement. Les nombreuses fois où nous avons fait l’amour dans les vestiaires après des entrainements tardifs.
La voies, on avait débarqué nue sur le terrain pendant que je m’exerçais seul pour réussir une qualification sportive. Je la revoyais encore avec son carton géant annoté « Le plus puissant c’est Reinhardt. Le plus fort c’est Willems. Et il va le prouver… Fait moi jouir » et avait laissé tomber la pancarte. Pas sûr qu’Angela fasse de même. Au final, on avait passé un très bon moment sur le terrain malgré la pluie.

Instinctivement, je pris un ballon et commença à faire des lancers, pour me vider l’esprit.

   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Dim 11 Fév - 14:03

Lorsque Georges se rendit devant le bar du campus, je ne savais pas si je voulais voir Willem dans un état alcoolisé avancé. Mais, il fallait bien que je prenne mes responsabilités et lorsque la voiture s’arrêta je pris son conducteur de vitesse.

« Je vais aller voir s’il est là. Il pourrait croire que c’est sa mère qui vous envoie et je sais qu’envers moi il ne fera pas de mal. »

Je sortis dans le froid et passa rapidement la porte pour ne pas rester trop longtemps dehors. À l’intérieur il n’y avait réellement pas grand monde et encore moins un géant allemand de deux mètres de haut. Je m’approchai du bar qui était tristement vide.

« Je cherche un ami, un grand, blond, forte carrure, avec une … »

« Willem Reinhardt ? »

« Oui, c’est ça. »

« Et tu es qui pour lui ? »

« Une amie … »

« Vu l’état où il était en rentrant ici, je doute qu’il veuille se faire emmerder. Mais ouais il est bien passé par là. Il a bu quelques verres, puis il est parti en direction du campus. Mais sincèrement, je serais toi, j’éviterai de l’emmerder ce soir. La dernière fois que je l’ai vu ainsi, c’était y’a plus d’un an et demi. J’avais dû faire réparer la moitié du bar après son passage. »

Je remerciai le barman et sorti de son établissement, sur la route je fis à Georges un signe pour lui dire qu’il pouvait partir. J’envoyais un message à Alice « Je crois savoir où il est » puis je me mis en route vers le campus, demandant aux gens que je rencontrais, s’ils avaient vu Willem. Peu à peu, réponse en réponse, mon chemin me mena jusqu’au terrain de foot. Il était là à jouer avec la balle, enfin jouer, il martyrisé la balle. Je pris mon smartphone et envoya à Alice « Je l’ai retrouvé, je m’en occupe. ». Je m’approchai discrètement de lui, ces gestes lents et sans synchronisation, m’indiquai qu’il avait encore plus d’alcool dans le sang que ce qu’il avait eu plus tôt dans la soirée. Je restais à une bonne distance au cas où, je ne savais pas comment il réagissait à l’alcool.

« Willem ? »

Il se retourna vers moi lentement, tenant dans ces mains la balle.

« Willem, tu sais, je m’excuse. J’ai mal compris tes propos et je n’aurai pas dû mettre tes paroles en doute. Je te prie de me pardonner. Tu sais, je me rends compte que tu n’as pas eu des années faciles dernièrement et j’aimerai bien t’aider et te montrer que tu es un gars bien. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Dim 11 Fév - 15:47


   
   
 
 Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
Lorsque j’entendu le Willems derrière moi, je crus que c’était Ana. C’était comme un flash venu du passé. Venant me chercher après un entrainement. J’avais pris l’excuse à cette époque de rester plus tard que les autres joueurs pour qu’on puisse garder le secret.

Après être sortir de mes songes, je remarquai Angela.

- C’est rien. Dis-je blazer.
- J’aurais jamais dû t’invité, c’était une mauvaise idée. Je n’aurais même pas dû aller à cette soirée. Dis-je en lançant le ballon

- En tout cas, une chose est sûre, c’est la dernière fois que rentre chez moi. Malgré que tu as fait une bourde. Ma famille s’est montrée exécrable avec toi. A croire qu’il pense toujours que quoi que je fasse c’est un mauvais choix.


Je la regardais, elle frissonnait de froid.

- Aller vient, je te ramène. Dis-je ne lâchant la balle


Il était tard, une fille seul la nuit dans le campus à cette heure, ce n’était pas sûr. Je lui pris donc le bras et nous nous dirigeons vers les dortoirs malgré ma forte alcoolémie, je tenais encore droit. Certaine mon haleine prouvait ma consommation, mais pour le reste, j’avais l’air d’être normal. Durant le chemin, je n’arrêtais pas de m’excuser de l’avoir mêler à mes soucis.

- J’avais promis à ma mère de finir mes études… Elle ne fait aucun effort pour me motiver à rester. Dis-je en soupirant
- J’avais 20ans après tout, je pourrais faire ce que j’ai envie… Et j’ai envie de suivre la même route que mon frère.
- Que devrais prendre mon destin en main et partir. Dis-je


On était arrivé devant sa chambre.

- Pour me pardonner, je te propose que je vienne te chercher à 11h30 ici.


On était en vacances scolaire, on pouvait donc profiter ensemble notre solitude.

J’avais bien envie de l’embrasser, je sais si c’était l’alcool ou l’environnement mais je m’étais détendu et mes sombres nuages étaient partie. Je pouvais voir la fin de soirée autrement.

- Puis-je au moins t’embrasser pour te dire au revoir. Dis-je

Je t’entendis pas sa réponse et lui pris les lèvres, les irradiant d’une passion enflammée. Je lui prouvais également que malgré tout ce qu’elle pouvait croire, elle me plaisait. Je coupai cette étreinte charnelle qui entrevoir toutes les envies que j’avais.

- Quoi que tu puisses croire… je t’apprécie énormément Angela.
- Tu me fais de l’effet ça c’est sûr. Dis-je amusé, par le jeu de mot.
- Bonne nuit ma belle. Dis-je en reprenant ces lèvres avec gourmandises.


J’eus beaucoup de mal à couper cette enlacements.


   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Dim 11 Fév - 20:07

« Si, tu as bien fait de m’inviter, ça m’a permis de me rendre compte de qui tu es réellement. Alice est vraiment sympathique, la petite amie de ton frère aussi. Ce n’est que ta mère qui est une véritable tyran, le reste de ta famille ça va. Et je suis contente que tu m’aies ouvert une partie de ta vie. »

Il me proposa de me raccompagner chez moi et j’étais contente qu’il n’ait pas réellement fait de bêtise ou que la soirée ne se termine pas plus mal que ça. Il me parlait alors de ces études, de sa relation avec sa mère et du fait qu’il voulait rentrer dans l’armée.

« Si tu n’avais pas fait tes études, tu ne m’aurais pas rencontré. Tu veux réellement devenir militaire ou c’est juste pour toi un moyen de fuir la vie que tu as actuellement ? Tu te vois vraiment être au milieu des batailles à voir tes camarades tomber ? Tu imagines ce que c’est de vivre ça ? Et si tu as une copine, une épouse, tu imagines la peur qu’elle aurait à chaque fois que tu serais en mission ? »

Je voyais à son regard qu’il n’aimait pas trop mes questions.

« Je te demande juste tu sais, question de voir ce que tu désires réellement. »

Nous arrivions devant ma chambre. Il proposait de venir me chercher demain, à 11h30. Puis alors qu’il me demandait s’il pouvait m’embrasser, il le fit et je trouvais ce moment très bon. Ce baisé dura quelques secondes et je pense que je n’aurais pas était contente s’il ne l’aurait pas fait. Alors qu’il me tenait dans ces bras, il continua à me charmer avec ces mots et au moment où nous devions nous quitter pour ce soir, je le retins par sa main.

« Pourquoi devoir venir me chercher demain matin ? Pourquoi tu ne restes pas cette nuit ? Je suis seule dans ma chambre, ma coloc est rentrée chez elle pour les fêtes. La surveillance est bien moins importante pendant les vacances. Tu ne risques rien. Viens. »

Avant même qu’il ne réponde et vu que je lui tenais toujours la main, je le forçai sans aucun mal à rentrer dans ma chambre. Alors que je refermais la porte, il commença à m’embrasser de nouveau cette fois-ci d’une manière plus sensuelle, plus intime. Au lieu de m’enlaçait, il me porta dans ces bras et nos lèvres ne se séparèrent pas. Je savais que nous allions passer une très bonne nuit …

… Le lendemain matin, c’était nu et les cheveux en pagailles que je me réveillais. Je n’avais pas fermé les volets et le soleil, bien que tardif, me força à ouvrir les yeux. J’étais dans le lit avec Willem à mes côtés. Effectivement comme je l’avais pressenti, nous avions pu passer la nuit ensemble, sans que les surveillants du campus ne s’inquiètent. Je le regardais alors dormir, le pauvre allait sûrement avoir mal à la tête après l’alcool de la veille. Délicatement, sans le réveiller, je pris mon smartphone et vit que plusieurs messages d’Alice étaient arrivé pendant la nuit. Elle s’inquiétait.

« Alice, désolée de ne pas avoir répondu plus tôt, il est avec moi, il va bien. Encore désolée. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Dim 11 Fév - 20:43


   
   
 
 Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
« Si tu n’avais pas fait tes études, tu ne m’aurais pas rencontré. Tu veux réellement devenir militaire ou c’est juste pour toi un moyen de fuir la vie que tu as actuellement ? Tu te vois vraiment être au milieu des batailles à voir tes camarades tomber ? Tu imagines ce que c’est de vivre ça ? Et si tu as une copine, une épouse, tu imagines la peur qu’elle aurait à chaque fois que tu serais en mission ? »

Elle avait le chic pour poser les questions.

- Oui c’est ce que je veux donner ma vie pour les autres.

Pour protéger ma patrie, qu’est-ce qu’il y a de plus noble ?
La conversation s’arrêta devant sa chambre car d’autre chose nous y attendait. Je fus agréablement surpris par sa proposition ouverte que je ne pouvais refuser.  Même si l’alcool allait certain limité mes performances. J’allais me montrer à la hauteur des désirs de madame.

Je la pris dans mes bras, je voulais être son prince charmant. Je l’inondais de baiser, d’amour et de désir charnel. Je l’effleurais maladroitement mais elle me guida dans la danse du plaisir. Nos lèvres ne se quittèrent pas, nos corps n’ont plus. Cette union était différente de la première, elle avait été plus bestial plus dans l’instant. Ici nos corps avaient des choses à se dire, exprimer par nos soupirs.

Je l’aimais temps mais je n’arrivais pas à l’avouer. Peut-être que ma chair allait lui transmettre.

- Du calme ma jolie. Savourons l’instant. Dis-je en voyant la fougue l’envahir.

La nuit allait être courte pour nous mais heureusement aucune obligation demain. Sauf celle de profiter l’un de l’autre.
Mes gestes étaient d’une telle tendresse qu’elle en était bouleversée. Je sculptais chacune des parties de son anatomie, avant de la conduire dans le ballet de la sensualité partagée. Une chorégraphie qui nous amènera jusqu’à la jouissance.
J’allais le sentir passé demain matin. De 1 car j’avais abusé de l’alcool, de 2 parce que je n’avais pas assez mangé pour évacuer mon alcoolémie, de 3 car j’étais dans les dortoirs des filles.

Avant de m’effondrer dans le sommet, mon être laissa échapper d’une puissante satisfaction un « Je t’aime »
Elle s’était réveillée avant moi, elle était nue en avec son téléphone à la main.

- Quel merveilleuse vue. Dis-je dans le brouillard.

Je l’a tira vers moi pour l’embrasser chaudement.

- Ce fut une exceptionnelle fin de soirée. Merci, Lui dis-je lui caressant les cheveux.

On s’embrassa encore. J’étais prêt à attaquer un 2e round, si elle me le demandait. Je ne voulais pas abuser des bonnes choses, ni de sa gentillesse.  Une part de moi, se demandais si elle avait fait cela par envie, amour ou par gentillesse, pour faire pardonner.

- Je ferais bien un petit-déjeuner. Dis-je


Je parlais bien de nourriture mais la phrase était tendancieuse.


   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Ven 23 Fév - 19:48

Sa voie me tira de mon téléphone. Il venait de me faire un compliment sur ce qu’il voyait et m’embrassa avec passion.

« Moi aussi j’ai passé une merveilleuse soirée, même si j’imagine que tu aurais pu encore plus donner de ton être si tu n’avais pas temps bu. Tu sais que les performances sexuelles peuvent être réduit jusqu’à 64% après une dose conséquente d’alcool. »

Je voyais bien à son regard qu’il n’avait aucune envies de m’écouter parler médecine ou mathématique. Il détourna la conversation en me disant qu’il prendrait bien un petit dej.

« Je n’ai pas grand-chose ici pour faire un petit dej, je vais aller me doucher pendant que tu tentes de faire un truc potable avec ce que tu trouves dans le placard la bas. Mais attention, interdiction de venir m’embêter sous la douche. J’ai envie de me relaxer, on a beaucoup marché et eu une forte activité sportive hier, donc petit moment relaxation féminin. »

Je me levais nue du lit et me dirigea vers la salle de bain. Après une bonne grosse demi-heure je sortais de là, afin de rejoindre Willem. Il avait l’air d’être sortie pour ramener des petits pains et des croissants. Il y avait même une rose maladroitement mise dans un verre. C’était mignon.

« Merci Willem. »

Je l’embrassais et m’installa à la chaise qu’il avait préparé pour moi.

« Tu as déjà visité la Suisse ? Je pense sincèrement que tu seras bien mieux accueillis par ma famille que ce que j’ai était accueilli par la tienne. Même si ta tante était vraiment très sympathique, tout comme la femme de ton frère. Mes parents sont plus modestes mais on le cœur sur la main. Ils vont être ravis de faire ta connaissance. Sauf si tu préfères que ce ne soit … pas … officielle … entre nous deux ? »

Je le regardais répondre.

« Tu as prévu de rentrer chez toi après ou bien tu veux qu’on passe un peu de temps ensemble ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
APPELEZ MOI L'EMPALEUR
Ven 23 Fév - 21:21


 
 
 Noel d'AmbassadeurJoyeux Noel
Pendant que la demoiselle se douchait, je pris l’initiative d’aller cherche un petit déjeuner. La cafète de l’école était fermée mais la boulangerie du bas de la rue, était ouverte toute l’année.

J’avais vu juste, je pris ce qu’il restait. Je n’étais pas fane de viennoiserie mais il n’y avait pas mieux, et en plus j’avais pas de quoi mettre sur mon pain.

Lorsque je me retrouvais de nouveau sur le campus, j’hésitais à retourner chez moi pour me changer ou aller directement chez Ange. Je regardais mon téléphone… Suivant mon choix, je devais la prévenir pour qu’elle ne croit pas que je l’ai laissé tomber comme gougea. Mais si on profitait encore de moment intime est-ce que cela valait la peine que je me change ?

Je pris donc la direction des dortoirs des filles. Angela n’était pas encore revenue de sa douche, j’essayai de faire un plateau déjeuné avec ce que je trouvais.

Le discours qu’elle me tenu, me choqua un peu. Je ne savais quoi répondre. Je ne m’attendais vraiment pas cela de sa part. J’étais pas le genre d’homme qu’on présentait à ses parents. Mon téléphone n’arrêtait pas de biper ce qui me déconcentrait pour lui répondre convenablement… Je me pris pour le couper mais je fus ape par ce qu’on m’envoya.

- Ben je crois c’est déjà officiel Dis-je


En montrant les pages people qu’on m’envoyait. Effectivement, les photographes avaient bien fait lors travail, il y avait des photos plus intimistes quand était seul dans le parc de la maison et également des informations plus privées sur Angela. Les journalistes avaient trouvé son nom et quelque informations « La riche héritière Ziegler est tombée sous le charme du fils de l’ambassadeur d’Allemagne ». Il émettait des hypothèses farfelues que c’était une alliance financière et politique entre la Suisse et Allemagne. Car aucun trait commun ne pouvait nous réunir, selon eux « comment la douce Ziegler aussi belle qu’intelligente pouvait-elle sortir avec le dépraver Willems Reinhardt ». Il y avait d’autre titre « L’ambassadeur d’Allemagne Reinhardt essaye de cassé son fils. » « Seul moyen pour eux de réduire les frasques de leur fils » « La preuve cela à encore claquer lors du Diner de noel… La petite Ziegler n’était pas au gout du grand bourru ? »

- Bon ben cela commence bien. Dis-je. Si on leur envoyer un sextape la prochaine fois, il saurait que tu n’es pas si douce et que je suis bien tombé sous ton charme. Dis-je avec humour et amertume.
- Tes parents sont très article people ? Je crois tu devrais leur téléphoner quand même. Suggérais-je
- Mais avant déjeunons, car je commence avoir très faim.

J’avais également pris deux cafés à la boulangerie.

- Je ne savais pas si tu buvais du café ou du thé donc j’ai pris de l’eau chaude et voici une dosette de café ou une infusette. Proposais-je

- Pour en revenir à ce que tu disais… Je serais ravie de venir avec toi en Suisse. Je ferais de mon mieux pour plaire à tes parents, même si j’ai plus du mauvais garçon que de l’homme respectable.


Une chose me frappa à l’esprit

- Si je suis diplôme cette année en Septembre, je rentre à l’armée, c’était le marché que j’avais convenu avec mes parents être diplômé et faire le cursus militaire. Je sais pas encore quel spécialisation, je vais prendre… En même temps, j’y vais pas pour les études mais pour servir mon peuple.

- Enfin, ne parlons pas de toute cela profitons de nous. Dis-je en savourant mon déjeuner et déshabillant la belle d’un regard de braise.


   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Joyeux Noel, Ange [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-