[Passé] Un esprit brisé dans un nouveau corps [Ange & Genji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Dim 26 Nov - 16:18


C’était un pur hasard si Overwatch était tombé sur Genji Shimada, c’était un hasard encore plus grand de le trouver juste au moment où lui avait besoin d’aide. Le pauvre avait été confronté à son frère et son corps était brisé, en miette. Je ne lui donnais qu’une poignée de jour à vivre dans cet état, peut-être une semaine au grand maximum. Mais le commandant Morrison m’avait demandé ce qu’il était possible de faire pour le tenir en vie. Il y avait bien mes travaux de cybernétisation médicale, mais je n’avais jamais été plus loin qu’un bras ou une jambe. Là il fallait remplacer plus que la moitié du corps. En y réfléchissant c’était possible, mais cela allait couter cher à l’organisation, il allait falloir créer presque l’intégralité d’un corps adapté pour le combat. Je n’avais pas était présente lors de la discussion entre le commandant et le jeune Shimada, mais à première vue, ce dernier avait donné une réponse positive. Torbjorn s’était alors lancé sous mes ordres à la construction des pièces métalliques pendant que je passais mon temps à créer les pièces pour fluide et la nanotechnologie nécessaire à tenir le tout ensemble. Ce fut un travail titanesque.

J’étais passé deux trois fois expliquer au jeune Genji ce qu’il allait se passer, ces réponses étaient brèves, évasives, sûrement dû aux antidouleurs qui étaient continuellement versés dans ce qu’il restait de son corps. L’opération était prévue pour durer une douzaine d’heures et l’intégralité de mon équipe allait être sur ce travail. Nous avions prévenu Genji qu’il y avait des chances qu’il décède pendant l’opération, mais à nouveau ces réponses furent brèves. Pièces après pièces, nous avons remplacé les parties de son corps mutilé par de la cybernétique à la pointe de la technologie, coupant l’os pour y greffer le métal, soudant les veines sur de fins tuyaux, lançant les protocoles les uns après les autres. Ces signes vitaux avaient été bons pendant toute l’opération, et la plus grosse crainte fut une perte d’un muscle secondaire dans le bras droit, rapidement remplacé par une pièce de rechange. L’opération était une réelle réussite et il allait juste falloir attendre que Genji se réveille de son anesthésie.

Je me trouvais dans sa chambre depuis une bonne heure, tentant de me reposer après ces dures journées de travail. Mais, personne n’avait pris la peine de venir voir comment il allait et n’ayant plus de familles, je m’étais dit qu’il apprécierait de voir un visage non hostile à son réveil pour prendre soin de lui. Il ouvrait les yeux, doucement, les clignant quelques fois. Je rapprochai le fauteuil de son lit afin qu’il me voie sur sa droite.

« Bonjour Genji. L’opération a était un réel succès. Tu devrais pouvoir bouger dès que tu le souhaites. »

Je pris le plateau-repas qui se trouvait sur une table pour lui ramener.

« Même si une grande partie de ton corps n’est plus lié à la condition humaine, tu dois quand même te nourrir et dormir pour la partie restante qui a besoin de ces énergies. J’ai demandé que l’on tienne ton plat au chaud et c’est sans te mentir la meilleure partie du poulet que l’on t’a gardé. J’espère que tu aimeras bien. »

Je lui tendis le plateau-repas.






Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Mar 28 Nov - 21:43


Tout commença lorsque j’affrontais mon ainé, Hanzo Shimada, le duel était sanglant, bien plus pour moi que pour lui, des flèches plantées dans l’avant bras, la cuisse, le torse. J’étais bien plus inférieur à Hanzo, sa puissance était tellement plus grande mais, d’une manière hasardeuse je tomba sur une équipe d’Overwatch à ce moment là j’étais dans le flou, je ne savais plus ce qui m’arrivais je pensais qu’ils allaient m’abattre, me terminer. Malgré ma cuisante défaite, un peu de chance me parvenait, cette équipe me transporta dans leur base, le premier contact que j’ai eu à l’époque, c’était Jack Morrisson, le commandant lui-même d’Overwatch, tout deux avons parlé de l’arme vivante que j’allais devenir, le projet que Morrisson voulait commencer, me guérir avec un corps ultra-cybernétique repoussant alors mes aptitudes physique. J’avais accepté sans poser des questions.

Alors avant l’opération, j’avais rencontré la personne qui était responsable de mon opération, le Docteur Angela Ziegler, on me droguais aux antidouleurs, j’avais continuellement mal au crâne à cause de ça, je ne souhaitais pas parler le moment avant l’opération, le docteur m’avais prévenu des risques de cette opération risquée, le seul risque au final était la mort. Cependant sur le moment je n’avais pas peur, je devenais soit une arme vivante soit un type mort. L’opération alors dura comme prévu, douze heures, une petite voix dans ma tête me demandait ce que j’allais devenir, moi-même je n’avais pas la réponse à cette question malheureusement.

Puis je me réveilla avec plusieurs clignements, la salle était illuminer de lumière blanche, je me sentais extrêmement lourd au réveil mais toute mes interrogations restaient en suspend car une douce voix m’interpella. Je tourna lentement la tête, c’était la femme aux cheveux blond, je chercha son nom… Docteur, docteur, docteur Angela Ziegler ! Elle se rapprocha de mon lit, ses yeux semblaient réellement fatigué, j’imagine que cette opération a du être éprouvante.
-Hm..
Mon premier réflèxe avant de répondre était alors de regarder mes mains, la main gauche était bandée, et la main droite robotique.
Ce corps me dérangeait du plus haut point, sauf que je ne pouvais pas me permettre de lui dire.
                                                                                -
En même temps, Angela continua de parler, elle m’expliqua que malgré mon corps cybernétique, j’étais encore humain et que j’avais besoin de manger et de dormir. Sans perdre de temps je pris le plateau et entama ma nourriture, elle était agréablement délicieuse. Ensuite mon regard se posa sur le mur blanc en face de moi, et d’une voix calme et neutre.
-Merci docteur.




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Ven 1 Déc - 19:05


En l’écoutant me remercier, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’il devait réellement être brisé à l’intérieur pour avoir si peu d’émotions en lui. Perdre un combat au point d’être aux portes de la mort devait déjà être une épreuve très douloureuse, mais quand l’adversaire fait partie de sa famille, il semble normal que l’esprit n’en sorte pas indemne. Sur le moment je ne savais pas comment tourner mes phrases pour le réconforter et j’avais peur de poser la question de trop qui allait dépasser la frontière entre ce qui allait lui faire mal et ce qui l’aiderait à y voir plus clair.

« Genji, tu as l’air d’être quelqu’un de fort avec un mental d’acier et je pense sincèrement que tu vas te remettre de tout ça. C’est normal qu’actuellement tu ne sois pas en état de voir un futur à ta vie, mais je peux t’assurer que tu as un avenir. »

Je le regardais manger le plateau-repas et je sortis de ma poche un chocolat encore emballé. Il s’agissait d’une marque de chocolaterie suisse assez prestigieuse et c’était un peu mon péché mignon. Je déposai le chocolat sur son plateau.

« Ma mère me disait souvent que le chocolat était le meilleur moyen de trouver un peu de réconfort lorsque son âme est torturée. Alors, je pense que ce conseil pourrait être d’une grande aide aujourd’hui. J’en ai encore plein dans mon bureau. »

Je lui fis un sourire et je m’installai un peu plus confortablement dans le fauteuil.

« Normalement à partir de demain, nous commencerons les exercices pour t’habituer aux nouvelles parties de ton corps. Alors, au début tu auras peut-être du mal à trouver l’équilibre ou à trouver logique le fonctionnement de la partie robotique, mais sache qu’avec le temps tout cela te paraitra naturel. Je propose donc que nous commencions demain par un peu de marche, en premier lieu le couloir, puis si ça va nous pourrons nous promener dans la salle d’entrainement. Tu devrais, je pense, rapidement retrouver l’agilité nécessaire et alors tu pourras passer aux mains des membres de Blackwatch. »

En disant le nom de la partie sombre d’Overwatch, je pensais à ce que Genji allait subir. Blackwatch n’était pas composé de personnes tendres et lorsque j’avais appris par le commandant Morrison que le jeune Shimada était assigné aux ordres de Gabriel, j’avais demandé à ce qu’il puisse rejoindre l’escouade de Willem Reinhardt. Le pauvre avait déjà perdu sa famille, son corps et on allait le mettre dans les ombres les plus sombres de notre organisation. Mais, son passé de criminel ne donnait pas confiance à Jack qui avait préféré qu’il soit sous la responsabilité de Reyes.

« Tu devrais sûrement bien t’entendre avec le jeune McCree, il est assez nouveau dans l’équipe et à première vue, vous avez l’air assez proche au niveau du caractère. »





Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

[Passé] Un esprit brisé dans un nouveau corps [Ange & Genji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-