- Registre des Rps
- Groupes.
- Des questions ?
- Intrigues.


 

 Soirée au Zack80 [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Sam 28 Oct - 13:01



SOIREE AU ZACK80
Vous êtes les bienvenues


Le Zack80, est un bar particulièrement bien apprécié par les jeunes du lycée qui ce soir, était bondé. Effectivement pour la soirée d’Halloween, un groupe bien connu, les Yolo Brother, avaient pris le devant de la scène pour faire écouter leur meilleur rock à la foule. Ainsi une grande partie du lycée, enfin de la classe d’Angela avaient reçus une « invitation » de la jolie suissesse pour venir au bar ce soir. Il était vrai que la musique surtout les ambiances rock était une vraie passion pour moi et j’aimais bien en faire partager à les amis. Surtout que dans le tas, plusieurs ne disaient jamais non d’avoir la chance de boire une pinte voir plus. Je pensais principalement à ce cher Willem qui ne devait avoir que deux passions dans la vie, les filles et l’alcool. Ou la bagarre. Donc ça faisait trois du coup.

Alors que j’avançais dans le bar avec ma superbe tenue noir, jeans déchiré et maquillage sombre (occasion pour Halloween), je vis un peu plus loin deux gars de ma classe à première vue, impossible de louper le grand qui n’était autre que le beau chevalier allemand. Mais à côté, j’avais du mal à voir qui l’accompagnait, il fallait dire que le fourbe était de dos, accoudé au bar, sûrement à boire avec le géant Willem. J’irai les voir un peu plus tard, à la place je checké pour m’assurer que Lena était déjà arrivée. Je me rendais vers l’avant de la salle, proche de la scène, si elle devait être quelques parts, c’était bien là.

Le groupe chantais actuellement My love, un rock engagé sur l’égalité homme-femme et la musique battait son plein. Par contre, pas la moindre trace de Lena. Je pris mon téléphone et lui envoya un sms.

« Je suis déjà arrivée. Je vais au bar discuter avec les gars. Viens me dire quand tu es arrivée. »

En attendant mon amie, je me dirigeais vers le bar. C’était Jack et Willem qui étaient bien là. Même si la limitation était de 21 ans pour l’alcool, ils arrivaient toujours à obtenir de la bière lorsque notre ami allemand était présent. En m’approchant, je fis la bise à mes deux camarades de classes.

« Alors, la soirée se passe bien ? Ça me fait grandement plaisir de vous voir ce soir. Je m’attendais pas à ce que vous soyez très porté rock et zombie. Surtout toi Jack, sans vouloir te vexer. Et vous avez fait comment pour obtenir votre bière ? Faudrait partager les bonnes idées les gars. »





[/color]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Reinhardt Wilhelm


 ►Localisation :
Allemagne


 ►Affiliation :
ex-agent d'Overwatch


 ►Equipement :
Armure de titane et marteau

the world can always use more heroes
avatar
Reinhardt
Justice sera rendue
Sam 4 Nov - 13:43


   
   

   

    Soirée au zack Je suis à vous !
Invitation ou pas, s’il y avait une soirée ou une fête, j’y étais. J’avais réussi à trainer Jack dans ma sortie. Depuis qu’il avait doublé, il était en fermé dans ces bouquins, il avait vraiment besoin de décompresser. J’avais également doublé plus d’une fois mais qui s’en souciait ? Oui mes parents et puis zut, moi je n’avais pas envie d’être un petite géni… J’avais des projets plus grands, plus glorieux. Donc … les études…

C’était une soirée Halloween, la plus part des élèves était grimés pour l’occasion, je n’avais pas pris cette peine. Avec ma taille de géant, je faisais déjà assez peur comme ça.

- Non, Capitaine… Tu ne ferais pas demi-tour, pas de protestation.  Tu viens boire au moins une bière avec moi.
- Taratata… ne fait pas une morale sur l’hygiène de vie d’un joueur, tu sais très bien que 80% de l’équipe aura certainement un gueule de bois, demain.


On entra dans l’établissement qui était déjà bien animé. On s’approcha du bar. Avec ma carrure, les gens s’écartaient sur mon passage. J’étais connu dans tous les lieux d’étudiantiste. Enfin tous… sauf la bibliothèque et salle d’étude. On s’installa et je commandai deux pintes comme si de rien était. Depuis mes 16ans, on me demandait plus ma carte d’identité. A cette époque, j’avais une poussée de croissance et d’hormone qui avait fait de moi, ce géant que je suis maintenant.

Une belle créature venue d’Europe nous accosta, une demi-heure après notre entrée. Elle nous demanda comment vous aviez-vous eu notre bière.

- Rien de plus facile ma belle. Mais si tu veux bien nous attendre à une table cela sera plus facile. Dis-je lorsque je remarquai que le barman nous regardait d’un air suspicieux.

Elle obéit intriguée.

- Deux bières SVP. Demandais-je


Jack voulu prester qu’il en avait encore. Je pris et payai la commande. Je rejoins à Angela, si ma mémoire était bonne. Mais avant, j’invitai Jack à nous rejoindre. C’est alors que je remarquais un groupe de pom-pom-girls en chaleur qui arrivait. Je savais quelques une rêvait de mettre le beau Jack dans leur lit. Je m’approchai d’elle.

- Je crois que notre Capitaine aurait bien besoin de distraction ce soir. Dis-je amusé.
Trois d’entre elles tournèrent leur regard vers lui et remirent leur atout en valeur. Et allai vers notre capitaine de foot.

- Ah il me remerciera un jour. Pensais-je en allant vers Angela

- Tiens ta bière. Tu sais avoir avec moi obtenir de l’alcool ce n’est vraiment pas un souci.

Je m’installai à côté d’elle

- Pas trop dur d’être loin de sa famille ? De son pays ?

On commença à parler de nos pays respectifs.

- Je n’ai pas beaucoup vécu en Allemagne mais j’y retrouve plusieurs fois par an, voir ma famille. Je devrais dire qu’il me manque un truc… C’est la bière et la charcuterie car c’est de la piquette ici comparer à chez moi.

Je regardais du coin de l’œil, mon ami Jack se faire … eh… draguer ouvertement par plusieurs pompom. Bientôt elle allait lui glisser volontairement sa propre main là où il faut… Enfin elles l’auraient déjà fait s’il y avait pas tant de monde.  

« Ah cette petite pompom toujours aussi chaude… Elles sont de très bonnes compagnies pour les nuits fraiches… On s’ennuie pas avec elle, c’est sur… Certains ont même des talents inégalables. »
- Vous avez certainement aussi le manque d’un amour transis laissé en Suisse. J’ai dû mal à croire qu’une si jolie fille n’est pas d’amoureux quelque part.  
- Je suis sûr qu’il y en a certaine une dizaine qui vous regrette.

Avec son corps de rêve, elle aurait pu prétendre être une pompom, elle était juste un peu trop réservée et intello pour cela. Ce n’était pas plus mal, une fille avec de la conversation pour une fois. Enfin tant que cela ne durait pas toute la nuit, j’avais personnellement d’autre perceptive.

   

   

   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Dim 5 Nov - 19:39



SOIREE AU ZACK80
Vous êtes les bienvenues


Bien entendu Willem cherchait à glisser plus ou moins discrètement une phrase dans l’unique but de me faire fondre pour cette nuit. Alors qu’il me demandait de rejoindre une autre table pour ne pas éveiller les soupçons et surement aussi pour garder secret sa technique, je regardais si j’avais reçu des nouveaux messages de mon amie. Pas le moindre. Je regardai autour de nous. Il n’y avait pas spécialement de personnes qui chercheraient à savoir comment des mineurs avaient eus de l’alcool. La plupart étaient trop occupés pour ça. Le grand allemand vînt s’asseoir à côté de moi et déposa une pinte de bière devant mes mains. Il me demanda alors si le pays ne me manquait pas trop.

« Non ça va, je parle souvent avec ma mère par Messenger et ils suivent régulièrement ce que je fais. Vu que je suis fille unique, je n’ai pas de sœur avec qui partager mes bons moments et je sais aussi que mes parents profitent de mon absence pour se permette un peu de repos. Moi de mon côté j’ai bien plus de liberté qu’en Suisse, donc c’est du donnant-donnant. Et toi ? L’Allemagne ne te manque pas trop ? »

Il répondit à ma question en n’oubliant pas de rappeler que les bières allemande étaient bien meilleures que celle d’ici.

« Tu sais qu’il est possible de faire importer plus ou moins tous ce qu’on veut. Par exemple moi je préfère largement le chocolat Suisse, donc j’en importe environ quatre boites au mois. Surtout des lindt, tu devrais gouter un jour, c’est réellement excellent comme chocolat. »

Je voyais bien qu’il n’écoutait pas réellement ce que je disais, il avait les yeux posés sur Jack et les pom-pom girls qui étaient autour de lui. Le pauvre tentait temps bien que mal de repousser diplomatiquement des avances plus qu’ouvertes de ces demoiselles. C’était réellement n’importe quoi, elles ne savaient pas se tenir en public donc. Willem, me demanda si j’avais un amoureux au pays qui attendait mon retour.

« Eh non très cher, je n’ai pas d’amoureux transit qui m’attend en Suisse, ni autre part. Je suis encore un cœur à prendre. Même si actuellement je préfère quand même me plonger dans mes études et sur mes passions. J’adore la musique et les sciences. Je ne me verrai pas sacrifier ça pour un mec. Aussi beau et cultivé soit-il. Et toi, tu es dans quelle branche déjà ? Je sais que tu es dans l’équipe, mais vu qu’on n’a jamais eu trop le temps de discuter sérieusement, j’ignore ce que tu fais comme étude. Si je devais deviner, je dirai que tu es un littéraire ? Genre à aimer les grands écrivains européens contemporains ? Tu dois bien être secrètement bon dans un domaine pour être dans ce genre de lycée ? »

Je bus une gorgée de la bière sans me rappeler que c’était fort comme alcool. Je regardai discrètement si j’avais un message de mon amie. Mais non.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Aleksandra Zaryanova (Александра Зарянова)


 ►Localisation :
Russie


 ►Affiliation :
Forces Armées Russes


 ►Equipement :
Particle Cannon - Custom made Russian Defense Forces Armor

the world can always use more heroes
avatar
Zarya
I am, Mother Russia
Mer 8 Nov - 15:43



Party at the Zack80
Libre



21:00, Zack80

Pour le soir d'Halloween, je n'avais rien de prévu, comme tout les soirs. Mes journées de cours se terminaient tôt, vers 14:00 voire 15:00, je passais donc normalement le reste de mes après-midis à la salle de sport ou dans l'octogone. Le jour d'Halloween, il y avait peu de monde qui venait s'entraîner, tout le monde était un peu trop occupé à préparer les festivités pour la fête d'origine païenne et les déguisements censés faire peur. Je m'étais donc retrouvée avec seulement quelques sportifs plus occupés à s'entretenir qu'à véritablement combattre et ce fut donc avec mon préparateur physique que je passais le plus clair de ma demi-journée de combat. Je n'aimais pas de toute façon cette fête, Halloween, même en étant gamine je n'ai dû la faire qu'une paire de fois en encore. Il faut dire qu'Halloween est une fête assez mal vue en Russie, elle symbolise l'influence occidentale en Russie et c'est surtout le clergé orthodoxe qui s'oppose à cette célébration. Cela dit, peu suivaient les recommandations des patriarches orthodoxes et au final, cela dépendait de chaque famille russe de fêter Halloween ou non. La mienne fêtait Halloween mais moi, ça ne m'intéressait pas. Cependant, je n'étais pas en Russie mais aux États-Unis et ici, je devais admettre que j'étais surprise du traitement que l'on réservait à cette fête qui se voulait effrayante. Des magasins fermaient, des gens partaient du travail plus tôt et on organisait de grandes fêtes chez des particuliers ou des bars/restaurants. Je ne pris donc pas part à ces célébrations mais je les respectais car c'étaient dans les us et coutumes occidentales que de célébrer ainsi les morts.

Néanmoins, en sortant de l'entraînement, je reçus un message de mon amie Angela, une jolie suissesse sur laquelle il m'était déjà arrivé de loucher. Il fallait dire que la blonde avait des arguments convaincants et le léger accent germanophone qu'elle avait lorsqu'elle s'exprimait en anglais était séduisant. Esquissant un sourire devant l'invitation par SMS, je répondis positivement à son invitation et je me décrassai en vue de sortir ce soir, ne serait-ce que pour boire un verre en bonne compagnie de la suissesse ou même de son amie anglaise toute aussi jolie. Peut-être y aurait-il quelqu'un d'autre aussi.

Quelques minutes plus tard, lavée et légèrement parfumée d'une fragrance presque masculine, je me vêtis d'une chemise noire déchirée par endroits dans un style qui se voulait être à mi-chemin entre le gothique et le visual kei, les manches retroussées jusqu'aux trois-quart avant-bras et laissant apparaître un joli décolleté à moitié cachée par mes dogtags militaires. Plus bas, je m'habillai d'un jean bleu sombre légèrement délavé avant de mettre mes Converse noires habituelles. Je vérifiai mon léger maquillage avant de finalement sortir de mon appartement et d'aller au Zack80. En route, je pris mon paquet de Winston de ma poche droite de jean afin de m'en griller une. Dans les rues, il était étonnant de constater le nombres de personnes déguisées et qui venaient réclamer des bonbons aux portes, parfois même aux passants. Je remarquai que les déguisés ne me prêtèrent pas la moindre attention hormis quelques-uns parmi eux et bien que je fasse un signe de main ou un clin d'œil, ça les faisait fuir. Accessoirement, je me mis à rire sinistrement avec ma cigarette entre mes lèvres. Le reste du trajet se passa sans encombre et je me mis à entendre les notes d'une musique qui me sembla familière sans jamais arriver à mettre le doigt dessus. Lorsque je fis mon entrée dans le bar, un groupe se mit à jouer un air bien rock assez retro et les tables étaient occupées par un bon nombre de personnes déguisées. Peu de monde me prêta attention et mon regard se porta au bar. À une table non loin, un type était entourée par une bande de pimbêches issues des pom-pom girls de l'équipe de football américain du lycée. Le type en question, je le reconnus, c'était Morrison, Jack de son prénom, capitaine de la dite équipe de football américain. Le voyant galérer avec les poules à pompons qui se pâmaient autour de lui, je me débarrassai de mon mégot de cigarette avant d'aller droit à la table où se trouvait Angela dont je reconnus la chevelure blonde sans peine et un gars à côté d'elle que je connaissais pas mais qui ressemblait à un gros troll tellement il me paraissait costaud.

Ils me tournaient le dos, ce fut donc sans peine que j'arrivai par derrière et je posai mes mains sur les épaules de la Suissesse sans la prévenir avant de lui claquer une bise appuyée sur la joue et de me mettre à rire puis de leur parler de mon accent russe prononcé. Pour le coup, ça faisait légèrement cliché mais je n'avais jamais réussi à me débarrasser complètement de cette petite mais unique tonalité slave. Loin de moi l'idée de draguer à mon tour Angela, mais j'étais plutôt tactile lorsque j'aimais quelqu'un.

Comment elle va ma chérie de Zurich ?? C'est gentil pour ton invitation. J'espère qu'on ne t'ennuie pas ?

Mon arrivée n'était pas discrète et de plus, comme je venais à peine d'éteindre ma cigarette je devais certainement répandre une odeur de tabac autour de moi. Je regardai alors le colosse qui domina de son ombre la Suissesse et j'échangeai une poignée de main avec lui. Plutôt franche et virile qu'était sa poigne mais j'y allai comme lui, j'avais pour habitude de le faire ainsi et heureusement pour lui. Si les mains étaient trop molles, je lui aurai écrasé les phalanges. Ici, ce n'était pas le cas et ça me donnait déjà une bonne impression sur le bougre.

Привет, мой рот. Ça va ou bien ? Tu nous offres à boire ? C'est gentil à toi, je suis Aleksandra. Y en a qui m'appellent Vi aussi.

Mes yeux dérivèrent sur la pinte avant de m'installer et de sourire au grand type qui cuvait dans sa propre pinte de bière.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Angela Ziegler


 ►Localisation :
Zurich, Suisse


 ►Equipement :
Armure Valkyrie et techno-bâton Caducée

the world can always use more heroes
avatar
Ange
Heroes never die
Dim 12 Nov - 18:04


Alors que je rangeai mon téléphone, toujours sans nouvelles de Lena et que Willem n’avait toujours pas répondu à mes questions, je sentis deux mains puissantes se poser sur mes épaules. Me retournant pour voir qui était la personne en question, je vis Aleksandra une amie d’origine russe me faire la bise. Je l’appréciais beaucoup, elle me faisait toujours rire. Par peur d’écorcher son prénom, je l’avais surnommé Aleks’ mais rapidement elle m'avait repris en me demandant de l'appeler VI. Elle avait une odeur de cigarette mélangée à un parfum il me semblait masculin. Je connaissais Aleksandra depuis mon arrivée au lycée, le fait d’être tous les deux des étudiants étrangers nous avait aidés à nous rapprocher. Pourtant, j’avais toujours un peu l’impression qu’elle regardé mes fesses dans les douches de sport ou qu’elle n’avait aucun souci à regarder ma poitrine. Sûrement une ouverture d’esprit russe que je ne comprenais pas.

Elle me demanda alors comme j’allais, tout en saluant Willem.

« Je vais bien VI, je prenais un verre avec Willem. Je ne pense pas que tu le connais, il est d’origine allemande. Sinon, comment tu te portes ? Tu as l’air d’être en forme en tout cas. Non tu ne me déranges pas du tout, nous discutions simplement entre amis. Willem n’est pas du genre à saouler une fille pour coucher avec, c’est un grand nounours. »

Je savais bien que ce n’était pas exactement la vérité. Mais en un éclair d’esprit, je me disais qu’ils iraient super bien en couple les deux là. Donc autant montrer le meilleur jour de mon ami allemand. VI se posa à côté de moi et ces remarques sur nos bières, me faisait largement penser qu’elle en aurait bien pris une aussi.

« Willem à de bonnes astuces pour arriver à avoir de l’alcool, comme tu peux le voir, il est arrivé à m’avoir une pinte. »

Sur la scène, le groupe venait de passer à un son plus underground. La foule adorée ça et se mis à redoubler d’effort pour danser. Je regardais Jack au loin, il avait réussi à se débarrasser de quelques filles et seul trois d’entre elles étaient toujours en train de lui faire des propositions plus ou moins chaudes au vu de sa réaction de surprise.

« Moi je parie que Jack ne rentrera avec aucune de ces trois filles ce soir. Qui veut suivre le pari ? Qu’est-ce que vous voulez parier ? »

J’aimais bien de temps en temps, lancer des défis débiles, ne serait-ce que pour tenter de voir qui serait assez fou pour faire monter les enchères. Bien entendu, je ne parier que sur des sujets qui étaient plus ou moins sous mes compétences. Je n’allais pas faire un bras de fer contre Willem ou VI par exemple.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world can always use more heroes
avatar
Claire de Normandie
Recrue
Jeu 16 Nov - 1:24


Halloween était une fête particulière qui disposait d'une forte résonance aux USA, bien plus que dans la France natale de Claire. Pourtant, cette dernière trouvait un certain plaisir dans le fait de célébrer Halloween, peut-être simplement pour profiter pour adopter toute sorte de déguisement, elle qui n'avait pas souvent l'occasion d'en porter. Elle disposait d'une partie de son âme attirer par les métiers artistiques et sans son héritage familial et sa passion brûlante pour l'histoire et la politique, elle se serait sans doute tourner vers le métier d'actrice. Depuis qu'elle vivait sur les terres de l'oncle Sam, Claire ne manquait toutefois jamais une fête d'Halloween et avait bien l'intention de pouvoir profiter de celle-ci encore, même désormais professeure et plus étudiante. Mais qui disait fête d'Halloween disait tenue adapter : hors de question de rester vêtue comme dans la vie de tous les jours, même si elle avait passer l'âge de faire du porte-à-porte pour des bonbons : a ses yeux, il s'agissait d'une manière de respecter le folklore et en même temps, il fallait bien l'admettre, de pouvoir s'amuser en sortant de son costume de professeure, qu'elle trouvait parfois bien trop stricte, d'autant plus avec tout ce qu'elle dissimulait derrière ce masque si particulier.

Son choix se porta rapidement sur une armure des plus fantaisistes visant a lui donner l'allure d'un Chevalier Noir, mais elle n'alla pas jusqu'à porter le heaume, laissant sa tête nue et sa chevelure reposer sur son épaule gauche, comme a l'accoutumée. Elle n'avait guère besoin d'entretenir sa crinière saumon pour qu'elle prenne la forme qu'elle souhaitait, ce qui rendait souvent jalouse les femmes de son entourage et elle ne s'expliquait pas elle-même pourquoi sa chevelure revenait toujours ainsi a une position aussi particulière, mais elle ne s'en plaignait pas. Équiper l'armure pris du temps, plus encore que la douche, car il s'agissait d'un costume complexe qu'elle avait fait fabriquer sur mesure, chaque pièce devait être enfilée dans un ordre précis, d'autant plus que contrairement aux Chevaliers de Jadis, elle ne disposait pas d'écuyer pour être aider dans son équipement. Il y avait quelque chose d'ironique a voir quelqu'un qui n'était pas destinée a porter les armes reprendre ainsi les geste qui appartenait désormais a une tradition de nombreuses fois centenaire, mais connaissant la passion de Claire pour l'histoire en général, il n'y avait rien de très surprenant dans le fond. S'observant une dernière fois dans le miroir, elle estima qu'elle était parfaite pour être dans l'ambiance de la soirée et se décida a se rendre dans les rues, non sans emporter un petit sac de bonbon avant.

Si sa destination finale était le Zack80, un bar branché qu'elle fréquentait déjà lorsqu'elle était étudiante, elle savait qu'elle croiserait plusieurs groupes d'enfants sur le chemin qui lui réclamerait sûrement quelques bonbons et se fit un plaisir d'en distribuer en jouant avec eux en tenant son rôle de Chevalier Noir, sans connaître un sort aussi pathétique que celui de Sacré Graal toutefois. Elle adouba trois Chevaliers sur le chemin, ce qui lui fit perdre un peu de temps, mais voir le regard émerveillé des enfants face a ce petit rituel avait quelque chose d'attendrissant qui plaisait a la professeure, après tout, les fêtes comme celle-ci existaient avant tout pour permettre aux enfants de pouvoir rêver et s'amuser, même s'il s'agissait dans le cas présent d'une manière de faire peur. Lorsque la noble de Normandie trouva finalement les portes du bar, son petit sac de bonbon était abandonné, vide, dans une poubelle depuis bien longtemps. Gardant sa fausse épée sur l'épaule, elle avait ouvert la porte d'une seule main avant de se glisser dans le bar, reconnaissant la musique des Yolo Brothers, qui semblait toujours capable de pousser les jeunes a se déhancher.

Elle attira naturellement quelques regards dans son armure, et puisqu'il y avait de nombreux élèves du campus dans le bar, elle fut reconnu par plusieurs d'entre-eux qui écarquillèrent les yeux devant la silhouette de leur professeure de Français, mais cette dernière se contenta d'afficher un sourire malicieux : elle comptait bien s'amuser ce soir et revenir chez elle de nouveau avec des souvenirs plein la tête et, dans le meilleur des cas, en charmante compagnie… D'ailleurs, parlant de cela, elle reconnu Vi a une table, sa haute silhouette et sa chevelure rose se démarquant naturellement de toutes les personnes présentes. Claire n'était pas vraiment surprise de la découvrir ainsi, n'ayant pas céder aux sirènes du costume, mais elle avait tout de même fait un effort afin de rester dans le ton de la soirée. Elle était entourée d'une autre femme doté d'un certain charme ainsi que d'un colosse semblant plus âgé et bon vivant. La française savait désormais où elle avait l'intention de passer sa soirée. D'un pas décidée, elle se dirigea vers leurs table, bien décider a essayer d'apprendre a connaître ses personnes en espérant que personne ne serait dérangé par sa présence. Il n'était pas commun de voir une professeure dans une soirée étudiante, mais elle était encore assez jeune pour que personne ne devine son métier tant que l'on ne vendait pas la mèche.

L'attention du petit groupe semblait tourner vers un jeune homme, probablement un autre de leurs amis, qui semblait être en difficulté pour se débarrasser de quelques admiratrices particulièrement entreprenante. Selon le jugement de Claire, elles manquaient de classe et elles n'étaient pas très futée pour comprendre que ce n'était pas en montrant qu'elles étaient « open » qu'elles attiraient dans leurs filet ce jeune homme dont le non-verbal semblait exprimer un ennui profond. La blonde proposa de parier afin de savoir si l'une d'entre-elle allait finir par le séduire au moment ou la française arrivait a la table. Visiblement, elle ne savait pas quoi proposer comme enjeu pour ce pari si particulier, pourtant, pour la française, c'était assez évident. Glissant un bras autour des épaules de Vi afin que celle dernière la remarque et se retourne la première, elle afficha un sourire avant de faire sa proposition.


« Eh bien, celui qui perd offre une tournée a toute la table ! »

Dans un bar, c'était le pari le plus commun, mais il était également souvent celui qui était le plus facilement suivit. Offrant son plus beau sourire charmeur a sa maîtresse, Claire tourna ensuite son regard vers les deux personnes a la table, qui était sans doute ses amies, avant de reprendre la parole afin de pouvoir en savoir plus.

« Je ne savais pas que tu venais ici également Vi, tu me présente tes amis ? Au fait, moi c'est Claire ! Cela ne vous dérange pas si je reste avec vous un moment ? »

Bon, elle s'imposait tout de même en partie, mais elle essayait d'y mettre un minimum les formes...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 ►Véritable nom :
Aleksandra Zaryanova (Александра Зарянова)


 ►Localisation :
Russie


 ►Affiliation :
Forces Armées Russes


 ►Equipement :
Particle Cannon - Custom made Russian Defense Forces Armor

the world can always use more heroes
avatar
Zarya
I am, Mother Russia
Jeu 16 Nov - 18:23



Party at the Zack80
Libre



21:15, Zack80

Le gars ne s'occupa même pas d'avoir la décence de proposer à boire à des jeunes femmes comme nous bien plus distinguées que les pimbêches qui tournaient autour du pauvre Jack et l'intervention d'Angela nous fit taire. Bien que la poignée de main fut amicale, je dardai un regard légèrement soupçonneux envers l'allemand. Il avait pourtant l'air d'un bon vivant, pas méchant le moins du monde mais je ne pus m'en empêcher de penser ainsi. Mais Angela n'était pas ma sœur ou ma copine donc au final, je n'en avais cure, Angela disait bien ce qu'elle voulait. Les astuces en question, je n'en doutais pas une seconde, je me disais que la carrure faisait déjà pas mal de boulot, avec en plus une gueule à qui on confierait n'importe quoi sans aucune ou même la moindre hésitation.

Le style joué par le groupe m'interpella, quelque chose de bien plus exotique même si dans sa globalité, le son restait dans le même genre que ce qui était joué précédemment. J'étais toutefois moins fan de ce qui était joué et déjà, l'envie de me griller une cigarette me prit. Malheureusement, j'étais dans un bar et l'état de New-York était très strict en ce qui concernait l'acte de fumer. Je n'avais pas le droit de m'en griller une ici, si je voulais fumer, je devais aller dehors. Angela, toujours le mot au bon moment, me sortit de mes pensées friandes de nicotine et proposa un pari sur notre ami Jack. Cette pensée me fit sourire et je me mis à mon aise sur ma chaise, le dos contre le dossier, un bras derrière Angela reposant sur son dossier et mes pieds joints sur la table. Le patron au bar me remarqua et m'intima par un signe de descendre mes pieds. Loin de me démonter, je lui envoyai un mine perplexe avant de lui mimer l'acte de boire et de montrer la pinte d'Angela. Le visage sombre, le patron s'exécuta sous mon œil satisfait.

Suivi, Angela ! Pareil je parie qu'il rentrera seul notre pote Jack. Tiens pourquoi il irait pas voir le groupe de sorcières là bas, elles paraissent plus accuei...

Je m'interrompis en sentant un contact étrange sur mes épaules, presque glaciale à travers le tissu de mon chemisier noir. Il y avait d'ailleurs une petite déchirure au niveau de ma jointure entre mon épaule droite et mon cou. Cette sensation froide me fit frissonner et je me demandai bien qui pouvait être aussi froid à ce point. Je tournai la tête pour apercevoir quelqu'un que je n'aurai jamais cru voir ici ni même ce soir ou de sitôt. C'était une  jeune femme, plus âgée de quelques années que moi et qui portait... une armure sombre. Interloquée pendant une fraction de seconde, mon regard ne fut pas immédiatement attiré par ses formes soulignées par son armure mais son visage. Sans aucun doute, je reconnus ma favorite, une française du nom de Claire de Normandie, d'une famille qui pouvait se revendiquer noble de surcroît. Les traits fins et délicats, les yeux gris clairs et la chevelure d'un rose beaucoup moins prononcé que le mien, l'expression charmeuse malgré un visage d'une innocence impassible du moins en apparence, la française avait tout les arguments pour me faire fondre et je m'étais volontiers laissé séduire.

Кpасавица...

Marquant ma surprise, je lâchai sans m'en rendre compte le petit nom que je lui donnais lorsque nous partagions la même couche ou lorsque nous étions intimes, une marque d'affection typiquement russe. Je la connaissais depuis... un petit moment déjà et je savais qu'elle me manquerait beaucoup lorsqu'il me faudrait retourner en Russie. Mais pour le moment, malgré le fait que je pouvais rechigner à apparaitre au bras d'une femme en public, je voulais savourer ma surprise et l'instant présent. Je lui souris à sa remarque, un peu niaisement mais j'étais d'accord avec ce qu'elle proposait.

Ouais je suis d'accord avec la Chevalière ici présente. Le perdant du pari va allonger tout son тесто, on pourra faire les алкаш après.

Après ma démonstration d'argot russe, je regardai de nouveau Claire et il allait sans dire que je fus désarçonnée par le sourire envoyée par elle. Mes joues devinrent écarlates et au lieu de répondre immédiatement à sa question, je tirai violemment du pied une chaise pour que ma favorite puisse s'assoir à mes côtés et je lui tapotai le fond de la chaise pour qu'elle pose son beau et ferme fessier renforcé d'acier dessus.

Tu me connais, Claire, je ne sors pas trop habituellement. Mais Angela ici présente m'a invitée pour ce soir en compagnie de nos amis Willem et Jack là bas qui a du mal à se débarrasser des... шалунья autour de lui. On attend Lena, une anglaise aussi mais on ne sait pas si elle va se pointer. Et pour moi tu peux rester avec nous.

Je repris un air bien plus assuré à la française et je lui fis un clin d'œil enjôleur. Le patron vint apporter la pinte que j'avais commandé plus tôt et en claquant des doigts puis en lui montrant de nouveau la pinte puis Claire, je pris une commande pour elle. Pour mettre le patron du bar en confiance, je lui fis miroiter une liasse de dollars mais je voulus lui faire comprendre que j'attendais que Claire soit servie avant de le payer. Néanmoins, je lui montrais aussi mon passeport russe pour lui montrer que j'avais l'âge requis pour boire. De mauvaise grâce, le patron leva les yeux au plafond avant de s'arracher et d'ordonner à un de ses serveurs de s'occuper de la commande. Prenant une première gorgée satisfaite, je laissai mon regard redescendre sur l'armure portée par Claire, un attirail et une tenue sombre et mystérieuse, inquiétante. Mais ça me rendit bien curieuse.

C'est... métallique. Et noir. Tu l'as faite toi même ou tu l'as acheté ? Ou on te l'a envoyé ?

Je tâchai de me retenir de me mordre la lèvre inférieure mais je ne pus m'empêcher de le faire en la regardant, son visage quasi immaculé. Mon corps se tendit doucement sous ses yeux et accoudée à la table, je me saisis d'un de mes dogtags autour du cou pour le mordiller, dévoilant uniquement aux yeux de Claire une bonne partie de mon décolleté de chemise noire. Étais-je amoureuse ? Non il n'y avait pas de sentiments, Claire et moi avions été très claires l'une envers l'autre et bien que la situation ne me ravissait pas autant que je ne l'aurais souhaité, notre franchise mutuelle était claire et nul autre attachement que charnel caractérisait notre liaison dérobée aux yeux des autres. En revanche, il y avait clairement un désir qui naquit en moi. Comme pour bousculer mes pensées, le serveur mandaté par le patron, vint apporter la boisson de Claire et je glissai la liasse de billets pour payer l'employé du débit de boissons.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Soirée au Zack80 [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-