Un tournois pas comme les autres (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Lun 2 Oct - 21:27


   
   

   

    TournoisMort ou Vif
 

   

Nevada Las Vegas,

J’avais reçu une mission étrange d’un ancien client. Je devais abattre un de ces ennemis. Après mes cherches, ceux-ci se faisait la guerre depuis des années. Il y avait 3ans, le fils de mon client avait péri dans un combat d’arène organiser par son concourant. Les rumeurs disaient que ces match illégaux, était jusqu’à la mort, les chalengeurs tiré au voler ou plutôt kidnapper, pour divertir les mafias de différentes zones. J’avais bien essayé de m’inscrire ou quelques chose du genre, mais seuls les employeurs des Parrains et les célébrités de leur milieux pouvait prétendre aller dans la fosse.

A force de fouiner, j’avais bien sûr attiré l’attention sur moi. Voulu peut-être mais je pensais que cela allait tourner ainsi. Surprise, je fus neutralisée par un tazer. A présent réveillée, je ne voyais rien, j’entendais que le Hurlement de la foule. A en juger par le toucher de mon espace, je devais être dans une cage. Une trappe de lumière souffrir au-dessus de moi et ma prison se mit à remonter.

Je fus éblouie, la foule était en délire, je ne pensais vraiment pas à voir autant de monde. Il était plus de milles. Dans quelle merde, je m’étais mise. Les grilles de mon enclos s’effondrèrent me laissant de l’arène.

- MESDAMES ET SURTOUT MESSIERS, Nous avons le plaisir d’accueillir la GRANDE CHASSEUSE WINCROC, appelée également la LOUVE BLANCHE.

Je regardai mon équipement, il avait pris soin de me revêtir dans une tenue plus viking. Pas très pratique dans cette atmosphère chaude et humide. Je retirai immédiatement une des peaux de bête, qu’il avait affutée.

Le sol était converti de sable, les spectateurs étaient dans des alcôves en verre à 4 m de haut pour la plus proche. Je voyais le reflet des caméra près de certain projecteur. Je me débrouillais en corps à corps mais cela n’était pas ma spécialité.

- NOUS RAPPELONS QUE LE GAGNANT AURA LA VIE SAUVE ET LA SOMME DE 500.000$ pour son silence bien sûr. Dit-il en riant avec la foule.

- Et les frais d’hospitalisation. Murmurais-je

- NOUS n’allons pas LAISSER notre BELLE BLONDE SEULE


- Sans déconner. Dis-je

- VOICI SON PARTANAIRE

Là, je fus scotchée, un partenaire ? Lui aussi arriva comme moi dans une cage. Qu’elle fut sma surprise quand je découvris qui cela était. L’animateur le présenta du même enthousiasme qu’il l’avait fait pour moi.

Devant nous, une porte s’ouvrit, elle était immense.

- COMME VOUS LE SAVEZ… LA 1ère épreuve est la suivant : LA MACHINE OU L’HOMME. OU la FEMME, ici.

J’avais envie de tuer ce présentateur. Un immense droïde, il devait faire dans 3mètre de haut, il avait eu le bon goût de lui donner l’apparence de Cerbère, le chien de l’enfer. Je me doutais qu’on devait être muni de gadgets plus dangereux que sa taille. On devait jouer en coopération avec créature sinon, nous allions y passer tous les deux. Le présentateur confirma ma pensé.

- SACHEZ que si VOUS perdez votre PARTENAIRE, l’autre sera TUE par un de nos SNIPERS.

- OUPS, j’oubliais un détaille. DES ARMES sont DECIMEE dans l’arène.


C’est alors que je remarquais des tonneaux, caisses et ouvertures dans les murs.

- ENFIN PAS QUE… Il y a également de pièges.

Ça m’aurait étonnée que cela soit si facile.

- QUE LE MATCH COMMENCE


Et les yeux de notre adversaire s’alluma de rouge, de surcroit qu’il émit un puissant rugissement.  Il avait le gout de la mise en scène.

   

   

   




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Dim 26 Nov - 14:29


Bordel de merde, mais pourquoi est-ce que ça avait si mal tourné ? À la base j’étais sur la piste d’un gang qui avait plusieurs de mes armes. Comme toujours, j’avais tenté de remonter la piste tout en accordant un maximum de précaution à la discrétion et à ma sécurité. Ainsi chargé de lance-roquette et d’un drone de ma conception, j’avais fait exploser la porte principale avant d’attaquer le gang. Bon, ça, c’est les derniers souvenirs que j’ai eus. Ensuite, le trou noir, l’oubli, l’absence et surtout une putain de douleur à la base du crâne.

Ce fut le cliquetis métallique d’une chaine autour d’un engrenage qui me réveilla. J’ouvris difficilement un œil, puis l’autre en voyant autour de moi ce qui semblait être une cage. En me levant, j’aperçus que je n’avais pas mon habituelle armure, mais une espèce de truc en cuir qui ne protégerait rien du tout pour un combat. En voulant remettre ma barbe en place, je me rendis compte qu’elle était particulièrement tressée et qu’une cape en peau se trouvait sur mon dos. Surprise, deux haches y étaient aussi. N’ayant que ça sous la main, je les prix dans ma paume au cas où.

C’est alors que j’arrivais à la surface. Le soleil m’éblouit au début, puis ce fut les cris d’une foule qui arrivèrent à mes oreilles. En regardant autour de moi, j’étais dans une arène et non loin de moi, une femme habillée en Viking était là.

« Et machine, on n’est pas à une soirée costumée j’espère. »

Avant même qu’elle est eu le temps de me répondre, j’entendis une voix particulièrement forte, sûrement le présentateur de toute cette mascarade.

« Et voici son partenaire, mesurant à peine un mètre de haut, pour un mètre de large, ancien membre d’Overwatch et célèbre ingénieur, j’ai nommé Torbjorn le destructeur. Ainsi c’est un combat 100% scandinave que nous vous présentons aujourd’hui. »

Choqué par la présentation que l’on fit de moi, je me retournai vers la foule.

« JE NE FAIS PAS UN MÈTRE DE HAUT BANDE DE BLEU BITE. »

C’est alors qu’il continua son speech, énumérant les règles de cette bataille. En jetant un œil sur ma « partenaire », je me rendis compte que ce n’était pas un regard noir qu’elle lui lançait, mais bien pire. Sûrement dû au stress.

« T’inquiètes machine, tu as avec toi l’élite de l’élite d’Overwatch. J’ai fait plus de combats que ce que tu ne verras jamais dans ta vie. N’ait pas peur, tu es avec le grand Torbjorn. »

À première vue, mes mots n’avaient pas l’air de l’avoir apaisé. Bon il fallait dire que là tout de suite, nous n’étions pas spécialement dans une situation à notre convenance. Le robot en face de nous, n’aidé pas non plus. Il fallait dire qu’il était particulièrement bien armé et qu’il y avait de quoi faire peur. Mais, ce n’était qu’une boite de ferraille. Et ma spécialité c’était de me battre contre les boites de ferrailles. Fonçant directement sur lui, je fus surpris de voir apparaitre le canon d’un fusil d’assaut d’une de ces bouches. Tentant d’esquiver les balles, je me dirigeai vers une caisse en bois, cachée derrière, je la vis se faire éventrer par une salve de balles. Dedans, des grenades. Machine habillée en viking n’était pas loin de moi et je lui fis signe de ma découverte. Je n’étais pas un grand utilisateur d’arme de lancer, donc autant voir si c’était plus dans ces spécialités. Tout en lui montrant les grenades, je lui fis signe de me rejoindre derrière une tôle de ferraille pour discuter d’une stratégie à l’abri des balles.




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Ven 8 Déc - 19:27


   
   

   

    TournoisMort ou Vif
 

   

- Put… pourquoi fallait-il que cela soit un membre d’overwatch

En plus d’être dans une des situations les plus délicates qu’il soit, il fallait que cela soit en compagnie d’un ennemi. Je ne pouvais même pas m’en débarrasser sinon j’étais morte.
En plus de tout cela nous étions déguisé, soit, ils avaient bon gout mais ce n’était pas très pratique.

Je ne me lançai pas tout de suite vers le chien, je préférais analyser le terrain après tout, il était piégé, je n’avais pas trop envie d’activé une bombe, on avait déjà bien affaire.
Pendant toute ma réflexion, le suédois s’était lancé à l’attaque, je croyais que c’était une des têtes pensantes d’Overwatch. Moui, plutôt un bélier tel Reinhardt en modèle réduit. Au moins, c’est connerie avait permis de trouvé un matériel car avec mon bouclier je n’allais pas très loin.

Je courus vers lui, tout en essayant d’esquiver la bête. La foule réagissait à nos mouvements et au commentaire du présentateur, tel un commentateur sportif.

- Alors soyons clair l’ancêtre, tu m’appelles encore « machine », je donne à manger au chien.

Je n’avais pas l’intention de lui donner mon vrai nom ou mon pseudo, mais le présentateur, l’avais annoncé.

- Vous saurez gré de m’appeler Wincroc ou Mademoiselle OK

- Je sais que vous avez l’habitude du combat, mais ici, on doit travailler à deux OK sinon on est mort tous les deux, c’est clair, on ne fait pas de folie.


J’essayais de ravaler ma rancœur envers Overwatch et ces membres, mais mon regard traduisait un profond dégout pour cet homme.

- Bon nous avons des bombes, il faut qu’on soit prudent et qu’on vise bien. Car il y a des pièges, faudrait pas les activer par inadvertance.

- Selon vous quel est son point faible ? Où une bombe ferait le plus de dégâts ?


Je remarquais un mur de l’arène différent du reste, avec une bombe, il y aurait moyen de faire une ouverture. Je regardais les trappes qui nous avaient conduits ici, elle devait être solide pour supporter le poids de leur Cerbère donc ces petites bombes ne feront rien. Le public était trop haut pour les visser, en même temps, il était caché derrière des projecteurs éblouissants certainement à 5m de haut.

Put… Je demandais où on était, car une telle structure difficile à cacher quand même. À moins qu’on soit dans grotte naturelle ou un sous-terrain, ou les deux, ou encore sous la mer.
Tout à coup, je trouvais que c’était bien silencieux, on parlait et réfléchissait  depuis quelques minutes, normalement, il aurait dû nous attaquer. Surtout qu’il ne s’était pas gêné au 1er coup. Le présentateur n’informa rien, nous laissant dans le flou total.
Je lançai un bout de bois et l’animal réagit.

- Je crois que le robot réagit au mouvement. Qu’en pensez-vous ?


Où ils nous le faisaient croire.

   

   

   




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Invité
Invité
Sam 9 Déc - 19:58


Alors que machine venait me rejoindre derrière le bout de tole, je l’écoutais parler.

« Alors soyons clair l’ancêtre, tu m’appelles encore « machine », je donne à manger au chien. Vous saurez gré de m’appeler Wincroc ou Mademoiselle OK. »

« C’est étrange comme nom Mademoiselle OK, mais je préfère Wincroc. Alors Wincroc, t’inquiètes pas, tu es avec la crème de la crème d’Overwatch. Avec un peu de chance, il s’agit d’une déclinaison d’un robot que j’ai construit, ce qui me permettra de faire une pierre deux coups. »

« Je sais que vous avez l’habitude du combat, mais ici, on doit travailler à deux OK sinon on est mort tous les deux, c’est clair, on ne fait pas de folie. Bon nous avons des bombes, il faut qu’on soit prudent et qu’on vise bien. Car il y a des pièges, faudrait pas les activer par inadvertance. Selon vous quel est son point faible ? Où une bombe ferait le plus de dégâts ? »

« J’ai l’habitude aussi du combat en équipe. Tu sais, chez Overwatch ont bossé en équipe comme une famille et on ne laissait personne à l’arrière ou dans la merde. Donc ne t’inquiètes pas machi… euh Wincroc, je ne ferais pas de folie, sauf si c’est le seul truc qui me permet de te garder envie. Sinon par rapport à notre Cerbère, il semble avoir la particularité de ressembler à un OR-117 amélioré. C’est des bêtes de guerre, ils pouvaient raser des villes entières, mais ils ont plusieurs points faibles. Déjà, une latence élevée, ce qui l’empêche d’exécuter plusieurs taches d’un coup. Ensuite, le sas d’entrée n’est pas sécurisé, n’importe qui arrive à rentrer dedans. C’est dans l’OR-118b qu’ils ont implémenté des tourelles de protection interne. »

Je voyais bien que mon explication ne devait pas être plus longue, car ma partenaire recherché déjà des yeux ce qui pouvait bien nous être utile.

« Je crois que le robot réagit au mouvement. Qu’en pensez-vous ? »

Je regardai la réaction du robot face au bout de bois et effectivement, il semblait réagir uniquement au mouvement, ce qui indiquait que son système et son processeur étaient en mauvais état. Il n’avait plus la possibilité d’utiliser son système de détection tout en gardant les autres fonctions actives.

« Balance une grenade sur sa droite et suit moi de prêt. »

Elle me regarda étrangement, tout d’un coup, le bruit du commentateur résonna dans la salle.

« Bon c’est pas le tout mais nous nous ennuyons là. Si dans une minute, vous n’avez pas bougez de cette cachette, c’est au lance-roquette qu’on vous délogera de là mes chers amis vikings. »

« Allez Wincroc, fait ce que je dis, balance une grenade sur sa droite. Pas sur sa tête, mais sur sa droite. »

N’ayant pas de meilleures idées, elle souffla puis exécuta ma demande. Agilement, elle lança l’une de nos grenades à la droite du robot qui immédiatement se retourna vers là. Sans attendre, je courais sur la gauche du monstre pour arriver en dessous de lui, Wincroc semblait suivre. Me couchant sur le dos, je rampais étrangement jusqu’à arriver à une espèce de porte de sas. Je voulus tourner la sécurité, mais celle-ci était grippée.

« Putain, pas maintenant. »

Je pris l’une de mes haches en main et commença à taper contre la sécurité. C’est alors que le robot recula, manquant de nous écraser. Par réflexe je pris en main la poignée et me laissa trainer au sol emporté par le robot qui se mettait à courir dans l’arène. A première vue le public avait décidé d’énerver notre monstre pour qu’il ne reste pas sur place. Sur le moment, je ne voyais plus Wincroc et j’espérais qu’elle n’avait pas finie sous l’une des grosses pattes de notre adversaire.




Revenir en haut Aller en bas
the world can always use more heroes

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Un tournois pas comme les autres (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Overwatch : The Recall-